Le chandelier

Exode 25.31-39   31Tu feras aussi un chandelier de pur or; le chandelier sera étendu au marteau; sa tige et ses branches, ses plats, ses pommeaux, et ses fleurs, seront [tirés] de lui. 32Six branches sortiront de ses côtés; trois branches d’un côté du chandelier, et trois autres de l’autre côté du chandelier. 33Il y aura en une des branches trois petits plats en forme d’amande, un pommeau et une fleur; en l’autre branche trois petits plats en forme d’amande, un pommeau et une fleur; [il en sera] de même des six branches procédant du chandelier. 34Il y aura aussi au chandelier quatre petits plats en forme d’amande, ses pommeaux et ses fleurs. 35Un pommeau sous deux branches [tirées] du chandelier, un pommeau sous deux [autres] branches [tirées] de lui, et un pommeau sous deux [autres] branches tirées de lui; il [en sera] de même des six branches procédant du chandelier. 36Leurs pommeaux et leurs branches seront [tirés] de lui, [et] tout le chandelier sera un seul ouvrage étendu au marteau, [et] de pur or. 37Tu feras aussi ses sept lampes, et on les allumera, afin qu’elles éclairent vis-à-vis du chandelier. 38Et ses mouchettes, et ses creuseaux seront de pur or. 39On le fera avec tous ses ustensiles d’un talent de pur

Un chandelier dans le lieu saint

Celui qui pénétrait dans le lieu saint découvrait, sur le côté droit, la table avec les pains de la présence et, à gauche, le chandelier d’or avec ses sept lampes.

 Des informations complémentaires sont fournies dans les textes suivants : Exode 27.20-21 (voir aussi Lévitique 24.1-4) ;

Exode 30.7-8. Dans ce dernier passage, la meilleure traduction est probablement, au v. 8 :quand il les allumera ou quand il allumera les lampes.
Cela s’accorde avec la précision donnée dans Exode 27 que les lampes devaient brûler du soir au matin ou toute la nuit
Le rideau de l’entrée étant de fin lin avec des motifs brodés, on peut penser
que le lieu saint était éclairé pendant le jour par la lumière du soleil qui filtrait à travers l’étoffe.
Mais la nuit, il était éclairé par les lampes à huile du chandelier.
Aaron (et après lui son successeur) devait s’occuper des lampes : pendant que l’encens de l’offrande du matin se consumait sur l’autel des parfums, il nettoyait et rechargeait les lampes ; pendant que l’encens de l’offrande du soir brûlait, il allumait les lampes pour la nuit.
(Voir aussi 1 Samuel 3.3 ; 2 Chroniques 13.11.)

À quoi ressemble le chandelier

La forme du chandelier est celle d’un arbre – stylisé – avec son décor de boutons, de fleurs et de fruits de l’amandier. Il y a peut-être là un rappel de l’arbre de vie dont l’accès est interdit à l’homme pécheur (Genèse 3.24), mais qui redeviendra accessible à travers le sacrifice

de l’agneau de Dieu que le tabernacle annonce (on retrouve
l’arbre de vie dans la vision de la nouvelle terre d’Apocalypse 22.2
 

Quelles vérités sont rappelées par la présence du chandelier ?

 
le chandelier et le ciel

Rappelons-nous la vision de Jean :

Devant le trône brûlent sept lampes ardentes qui qui sont les sept esprit de Dieu.( Apocalypse 4:5) . On peut trouver déroutante les 7 esprits de Dieu.
Mais le chiffre sept exprime surtout la perfection, ce qui est complet.
Nous pouvons donc comprendre : l’Esprit de Dieu dans toute sa plénitude.
 

Dans le tabernacle terrestre, le chandelier éclaire la table qui porte les douze pains de la présence. Dans la vision du tabernacle céleste, les sept lampes sont mentionnées juste après les vingt-quatre anciens, représentants du peuple de Dieu. Le Seigneur a allumé une lampe pour son peuple. Le Saint-Esprit brille sur nous, nous éclaire, nous réchauffe. Il nous rappelle que Yeshoua est la lumière du monde (jean8:12) et que grâce a lui nous ne sommes plus condamnés à marcher dans les ténèbres.

Chaque soir, régulièrement (continuellement) Aaron allumait les lampes du chandelier.
C’est dans la nuit que le besoin de lumière se fait le plus sentir. C’est dans les moments sombres de l’existence que nous mesurons le mieux le réconfort que nous apporte la lumière de l’Esprit.
Le chandelier nous rappelle que, chaque fois qu’il fait sombre, dès que les ténèbres s’amoncellent, Dieu allume une lumière pour ses enfants. C’est une réalité céleste qui a des répercussions concrètes dans notre vie si nous la saisissons par la foi.

le chandelier et le salut

 
Plusieurs textes du Nouveau Testament expriment les effets de notre salut en termes de ténèbres et de lumière : Éphésiens 5.8 ; Colossiens 1.13 ; 1 Thessaloniciens 5.5 ; 1 Pierre 2.9.

Les ténèbres tentent d’exercer leur attrait sur nous.

. Choisissons la lumière et laissons la lumière de l’Esprit nettoyer les zones d’ombre qui subsistent dans nos cœurs
.

le chandelier et l’église

 

Les premières visions de l’Apocalypse parlent de sept chandeliers qui sont
sept églises.

Vous êtes la lumière du monde : rien d’étonnant à ce que l’église soit comparée à un chandelier.

Parfois, nous aimerions bien que le Seigneur trouve d’autres moyens de répandre sa lumiére. Être un chandelier, c’est une grande responsabilité. Il y a un avertissement dans le paroles que le Seigneur adresse à l’église d’Éphèse repens-toi… sinon je viendrai à toi et j’écarterai ton chandelier de sa place.

Une église locale qui ne révèle plus la lumière de Christ s’éteindra, disparaîtra.

Les lampes du chandelier devaient être entretenues tous les jours, les mèches devaient être retaillées et les saletés enlevées. Il faut veiller à ce que rien n’étouffe la flamme : rancoeurs offenses réelles ou imaginaires, malentendus entre nous… Pour brûler,la flamme à besoin d’huile et d’oxygène. De même, l’église ne peut se passer de l’Esprit de Dieu et de

« l’oxygène » de la prière en commun, de l’enseignement biblique et de la communion fraternelle Voir aussi la vision de Zacharie 4 où figure également un chandelier. 
Le rôle de l’Esprit est souligné dans le verset 6, bien connu :
Ce n’est ni par la puissance ni par la force mais c’est par mon Esprit, dit l’Éternel des armées.
Le pardon est acquis, car Christ est mort pour nos péchés. Mais pour que le pardon soit effectif, nous devons marcher dans la lumière et donc appeler le péché par son nom. Dieu pardonne, à cause de Yeshoua, tout ce que nous reconnaissons comme péché.
Se trouver des excuses, minimiser le mal, c’est empêcher le pardon d’agir : est fidèle et juste…
Mais si nous vivons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, alors nous sommes en communion les uns avec les autres et, parce que Yeshoua, son Fils, a versé son sang, nous sommes purifiés de tout péché.
(Voir 1 Jean 1.5-10.)
 
5Or c’est ici la déclaration que nous avons entendue de lui, et que nous vous annonçons, [savoir], que Dieu est lumière, et qu’il n’y a en lui nulles ténèbres. 6Si nous disons que nous avons communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous n’agissons pas selon la vérité. 7Mais si nous marchons dans la lumière, comme Dieu est en la lumière, nous avons communion l’un avec l’autre, et le sang de son Fils Jésus-Christ nous purifie de tout péché. 8Si nous disons que nous n’avons point de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. 9Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés, et nous nettoyer de toute iniquité. 10Si nous disons que nous n’avons point de péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous.

 

 

 

 

.

 

 

Laisser un commentaire