Archives quotidiennes :

 

http://numidia-liberum.blogspot.fr/2016/03/usa-donald-trump-prepare-un-coup-detat.html

USA. Le franc-maçon Donald Trump prépare un coup d’état

Les USA comptent, en 2015, 537 milliardaires en Dollars. Pourquoi, l’un d’eux, naguère parfaitement inconnu, est-il devenu, en quelques mois, le candidat le plus sérieux à la présidentielle ? Réponse : parce qu’il est le candidat de deux puissants pouvoirs américains : la franc-maçonnerie et la mafia. H.G.

Un rapport des services secrets russes, étonnant et terrifiant, de près de 500 pages, avise aujourd’hui (28/02/2016) que les États-Unis peuvent maintenant être classés comme subissant un coup d’État, dans lequel sont engagées les forces maçonniques (pour la première fois en 188 ans), dirigées par le milliardaire Donald Trump, et des éléments secrets des mafias sicilienne et américaine. Ces deux forces, alliées pour la circonstance, ont entrepris  une « bataille mortelle » tous azimuts contre le système mafieux et corrompu de la Réserve Fédérale américaine,

qui est soutenu par « le gouvernement de l’ombre » au pouvoir actuellement aux États-Unis. Du côté du « pouvoir de l’ombre », on trouve la  CIA (et sa propre mafia) et le Saint-Siège (Vatican).

 

Selon ce rapport, à la suite de l’effondrement financier mondial 2008, provoqué par la corruption systémique pure et simple émanant de la Réserve Fédérale américaine qui a infecté le système bancaire du monde occidental au profit du «gouvernement de l’ombre » américain, une puissante cabale des Francs Maçons américano-britanniques a surgi, dirigée par Donald Trump, pour restaurer « la santé mentale » de ce système afin, dit-il en substance, «sauver le monde de lui-même».

Ayant commencé en 2010 des achats massifs de terres en Écosse, Donald Trump a réuni autour de lui la force franc-maçonne la plus puissante jamais vue dans les temps modernes, dans le but d’abord de sauvegarder le système bancaire du Royaume-Uni. Ensuite, comme l’Écosse va bientôt devenir une nation indépendante, Trump veut aussi sauvegarder l’économie du monde des griffes des forteresses économiquement impénétrables, aux mains des francs-maçons.

En Juin 2010, Donald Trump et sa cabale franc-maçonne ont secrètement présenté leur plan à la « City of London Corporation », qui à son tour , a nommé comme émissaire et membre à la Chambre des Lords franc-maçonne, le Baron James de Blackheath.

Pour comprendre les implications de la franc-maçonnerie qui négocie avec la « City of London Corporation », il faut savoir que la direction franc-maçonne communique uniquement avec des personnes disposant du code de sécurité (dont seulement 6 personnes disposent au monde) et que la valeur du stock d’or détenu en Écosse par les Francs-Maçons a plus de valeur que tout l’or disponible dans le reste du monde.

Rappelons que la mère de Donald Trump, Mary Anne MacLeod, est née sur l’île de Lewis, en Écosse, où elle et ses ancêtres parlaient gaélique. Ils étaient les « gardiens» des « Callanish Stones », que beaucoup croient avoir été érigées comme «marqueurs» géographiques cartographiant les voyages des Templiers de l’Europe vers l’Amérique où leur grand trésor et des documents auraient été cachés, bien avant la découverte européenne du continent nord-américain à la fin du 15ème siècle.

Renforçant encore plus la cabale de Donald Trump, une autre faction franc-maçonne l’a rejoint la semaine dernière, avec à sa tête le gouverneur du New Jersey, Chris Christie. Le Gouverneur Christie serait le 6e cousin de Donald Trump par la lignée paternelle de son arrière grand-père écossais, James H. Christie. La famille de ce dernier était, comme la lignée MacLeod de la mère de Donald Trump, parmi les gardiens de Stones Callanish sur l’île de Lewis. Le père, Wilbur James « Bill » Christie, gérait des fonds substantiels appartenant à la franc-maçonnerie au cours de sa carrière à la Banque de New York. Cette banque a été créé en 1784 par Alexander Hamilton, le père fondateur de la franc-maçonnerie américaine. Cette banque s’est effondrée lors de la crise bancaire mondiale de 2007-2008.

La force «mortelle et puissante » de la faction franc-maçonne du gouverneur Christie vient de sa longue association avec la mafia américaine. En effet, la tante maternelle de Christie a été mariée, grâce à un accord familial (et non par amour), à Tino « Le Grec » Fiumara, un grand capitaine du crime organisé de la famille Genovese du New Jersey.

 
 

Bien que volontairement occultés dans la culture américaine moderne d’aujourd’hui, ce sont, en fait, les francs-maçons (en 1860 à la veille de la guerre de Sécession) qui ont créé la mafia sicilienne (à partir de laquelle la mafia américaine émergea), lorsque le leader Franc-maçon Guiseppi Mazzini luttait contre le Vatican pour unifier l’Italie.

 
 

Depuis sa création par le chef franc-maçon Mazzini, la mafia sicilienne (et son extension américaine) a opéré dans un «profond secret», protégeant les intérêts globaux de la franc-maçonnerie contre le système tout aussi impitoyable et criminel de la « Réserve Fédérale » américaine et de son principal