En Arctique, il fait en moyenne 20°C de plus que les normales saisonnières, du jamais vu. À l’heure où la glace de mer devrait être en expansion, elle s’est contractée sous l’effet d’une exceptionnelle douceur. Conséquence directe, l’étendue de la banquise n’a jamais été aussi faible depuis le début des mesures et enregistre un retard de 2 millions de km² par rapport à la moyenne 1981-2010. 

capture-2016-11-23-a-17-41-35

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.