Cette étude sera suivi d’autres études sur la Trinité opposé au Modalisme. Nous avancerons en expliquant les noms et les mots pour savoir de quoi nous parlons car le simple fait de prononcé le mot Dieu est déjà une séduction, le simple fait de dire que nous sommes disciple de la Parole de Dieu est déjà une séduction. On dis souvent que Dieu est « un » et qu’il ne peut être représenté par trois personnes, symbole de la Trinité.  Cette étude sera fractionnée en plusieurs chapitres pour que nous puissions assimiler les données recueillies afin que cela ne soit pas trop lourd à la compréhension. Cette étude n’est nullement un support de compréhension Catholique qui évolue dans une autre séduction ou des témoins de Jéhovah ou des adventistes.

Bien, commençons par le début.
Est ce que Dieu est un mot qui se trouve dans la bible?
D’ou vient l’origine du mot Dieu et son sens éthymologique???
Si chacun de vous prend une bible, et commence a lire, nous lirons au premier verset « Au commencement Dieu créa le ciel et la terre »  Pourtant si nous prenons une bible hébraïque nous ne lirons pas la même chose  »  Au commencement ELOHIM créa le ciel et la terre »
Dieu est un mot au singulier qui vient du Latin et du Grec DEUS.  En employant le mot THEOS, à l’époque d’Archimède, puis le mot DEUS, à l’époque de Jules César, le Grec et le Romain ne parlaient pas du même sujet que nous, lorsque nous utilisons le mot DIEU. Le Nom ZEUS est la divinité qui donnera naissance au nom DIEU, par évolution du langage. ZEUS devient DEUS qui devient a son tour DIEU.  Ainsi, des lors même que nous employons le nom DIEU nous faisons sans le vouloir appelle à l’astrologie au travers du Zeus- Jupiter. Le nom, DIEU ou Zeus-Jupiter, ne représente nullement les Seigneurs de la bible.
En effet ce que nous traduisons par DIEU dans la Bible est ELOHIM qui signifie « les Seigneur » opposer au nom BAAL qui lui signifie,  « le Seigneur » .
On comprendras donc qu’il faut être prudent quand nous disons que  DIEU est « un », car finalement nous disons que ZEUS est « un ». Hors nous savons que dans le premier commandement il est dit que tu n’auras point d’autres DIEU devant ma face. La séduction sur les noms et les mots, sont tellement importantes, que nous ne discernons plus  ce qui est vrai de ce qui est faux, et entraîne au final, la confusion dans les esprits.

Zeus

(en grec ancien Ζεύς / Zeús) est le dieu suprême dans la mythologie grecque. Fils de Cronos et de Rhéa, marié à sa sœur Héra1, il a engendré, avec cette déesse et avec d’autres, plusieurs dieux et déesses et, avec des mortelles, de nombreux héros, comme l’a expliqué la théogonie d’Hésiode (viiie siècle av. J.-C.)
Lors du partage du monde entre ses frères Poséidon et Hadès, il hérita de la souveraineté sur les airs et les terres émergées. On remarquera que la terre où vivent les mortels est commune à toutes les divinités.

A l’origine, personnification du ciel clair et des phénomènes célestes et météorologiques, Zeus devint le dieu souverain des dieux et des hommes, ordonnateur du monde et garant de ses lois.

Ephésiens 2:2
Dans lesquels vous avez marché autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de cet esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion;
Notez ici  la déclaration de Paul sur le PRINCE DE L’AIR, qui fait référence au ZEUS, DIEU des airs selon la mythologie Grec et qui agit sur les hommes qui sont sur la terre émergées. 

JUPITER

Jupiter, en latin Juppiter ou Iuppiter (génitif Jovis), est le dieu romain qui gouverne la terre et le ciel, ainsi que tous les êtres vivants s’y trouvant. Il est aussi le maître des autres dieux et est originellement un dieu du ciel, caractéristique que l’on retrouve dans son association aux présages célestes liés aux pratiques divinatoires des prêtres de Rome. Il a pour attributs l’aigle et la Foudre. Il est assimilé à Zeus chez les Grecs et à Dyaus Pitar — parfois Shiva — chez les Hindous.
Les Romains finirent par associer le dieu Jupiter à son équivalent grec Zeus, même si les deux dieux se distinguent d’abord très nettement. Dans la tradition littéraire romaine, la représentation de Zeus se superpose à celle de Jupiter, au point que les deux dieux finissent par être confondus tant par les mythes que l’iconographie. C’est pour cela que Jupiter, jusqu’alors quasiment privé de mythologie ou de liens de parenté, se voit attribuer les caractéristiques mythologiques du dieu grec Zeus. Ainsi, Jupiter est marié à sa sœur, Junon. Pourtant, il est intéressant de constater que le culte de Jupiter avant l’influence de son homologue grec met en évidence un dieu radicalement différent.
Fils de Saturne, Jupiter est le roi des dieux et des hommes et il correspond au Zeus des Grecs dont il a hérité des nombreuses légendes. Il figure dans la triade d’abord honorée sur le Quirinal, puis sur le Capitole, qui comprenait Jupiter, Junon son épouse et Minerve sa fille.
On retrouve les mêmes attributs que pour Zeus : le tonnerre et l’éclair lancé par son foudre, le sceptre et le trône, symboles de sa royauté sur le monde, le chêne et l’aigle symbole de sa puissance.

Saturne et Cronos Père respectif de Zeus et Jupiter.

Saturne (ou Cronos en grec) est un titan de la mythologie romaine.
Ancienne divinité romaine, il préside la période qui précède le solstice d’hiver, celle des Saturnales1. Pendant le reste de l’année, c’est un deus otiosus, un dieu en sommeil, dont la statue est liée par des bandelettes dont on ne le libère qu’au moment des Saturnales. Il a été assimilé par les anciens au titan grec Cronos.

Je rappelle que les saturnales sont la fête de Noël qui est né du synchrétisme entre le paganisme Romain et les chrétiens de l’époque. Noël qui ne sera fêté qu’aux 4ème siécle après Jésus Christ.

 Dans la mythologie grecque, Cronos ou Kronos (en grec ancien Κρόνος / Krónos), fils d’Ouranos (le Ciel et la Vie) et Gaïa (la Terre), est le roi des Titans, l’époux de sa sœur Rhéa et le père de Zeus, Poséidon, Hadès, Héra, Déméter et Hestia. Il a été assimilé à Saturne dans la mythologie romaine. Les Titans formaient la progéniture la plus intelligente de Gaïa et de son fils Ouranos, le premier couple divin de la mythologie. Son attribut principal est la faucille, avec laquelle il a vaincu son père Ouranos, et le bélier, son animal fétiche.
Nous pourrions approfondir le sujet qui reste vaste et très intéressant, mais nous irions trop loin dans les compréhensions des séductions et cela nous ferais éloigner du sujet central qui est que DIEU comme nous le prononçons n’est autre que le ZEUS. Il convient donc  d’assimiler cette première étape. Le prochain chapitre parlera des Seigneurs et du Seigneur ce qui semble  à première vu  une compréhension folle des choses. Là aussi, il faut maîtriser le langage des mots et des noms pour ne pas tomber dans des séductions. Qu’Elohim vous bénisse.

2 Jean 1:3

La grâce, la miséricorde, et la paix soient avec vous, de la part de Dieu le Père, et de la part du Seigneur Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité.

Publicités

3 réflexions sur « Expliquation des noms Dieu, Zeus, Jupiter, Théos, Elohim, Adonaï, EL et Baal. / Alexandre Heimig./ chapitre 1 »

  1. Bon début …
    il y a le grec , il y a le romain , il y a le latin

    il y a l’hébreu moderne
    il y a l’hébreu qu’on appelle archaique ancien
    LE PALEO ..

    Toute vérité se trouve à la source ORIGINALE .

    Bonne continuation.

    1. La suite sera surprenante et effectivement il faut aller à la source pour comprendre la vérité. Une fois assimilé il nous est plus facile de combattre l’erreur.

  2. Bonjour, c’est une étude très enrichissante, mais le seul problème est que vous mettez un verset de la bible où sont employé le mot Dieu ( qui fait référence à Zeus, la divinité des Grecs) et Jésus-Christ dont le véritable nom est Yehowshuwa Mashiyach en hébreu…
    Voici la version de la bible de Yéhoshoua Mashiah ( téléchargeable sur google):
    2 Yohanan (2 Jean) 1 :
    3 Que la grâce, la miséricorde et la paix de la part d’Elohîm le Père et de la part du Seigneur Yéhoshoua Mashiah, le Fils du Père, soient avec vous dans la vérité et l’amour !
    Restez bénis en Yehowshuwa Mashiyach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.