Saffie Rose Roussos, 8 ans, tuée à Manchester par des terroristes musulmans

BREIZATAO – ETREBROADEL (02/12/2017) Des informations concordantes indiquent que des appels à tuer des enfants occidentaux à la veille des fêtes de Noël deviennent viraux dans les espaces de discussion islamo-fondamentalistes sur internet.

Un de ces messages a été découvert par le site US « Site Intelligence Group », spécialisé dans l’analyse de l’activité djihadiste sur internet.

« J’aimerais pouvoir voyager en Europe ou en Amérique ou en Australie et, par allah, brûler des enfants avec de l’essence plutôt que leurs hommes ou leurs femmes » indique le message qui a diffusé massivement en ligne. « Je ne choisirais pas un marché, une boîte de nuit, un centre commercial, un parc… non, non, non. Je choisirais une garderie ou une maternité pour les massacrer »

 Cette menace est loin d’être purement verbale. Ainsi, des séances d’entraînement sont désormais discrètement mises en place dans les écoles afin d’apprendre les enfants à réagir à la menace islamo-terroriste.

Récemment, à Fouesnant (actuel département du Finistère, NDLR), les élèves bretons ont passé un test de préparation dans le cadre d’une attaque potentielle par des terroristes musulmans (lire notre article ici).

Le gouvernement central et les médias d’état opèrent une stricte censure de guerre sur la question.

Laisser un commentaire