Cet article sera un peu long mais au combien précieux à comprendre pour ne pas tomber dans les pièges des séductions. Toutes les séductions de toutes les religions partent de la Babylone antique qui avait une foule de dieux ainsi que le concept du  dieu trinitaires  déguisés en ange de lumière. Attention je ne suis pas en train de dire que la Trinité du Père du Fils et du Saint Esprit soit une séduction,  mais bien que les religions antiques venues de Babylone respectent un schéma avec bien évidement une séduction commune  qui dénature la  vraie Trinité.

Tout D’abord, pour ceux qui disent que la Trinité n’existe pas parce que le mot n’existe pas dans la Bible, je réponds que tout est Trinité dans la Bible car tout marche par trois. La Trinité est l’expression du Père du Fils et du Saint Esprit. Ceci-étant dit le malin essaie aussi de se déguiser  sous cette forme. En effet la triade Satan, la bête et le faux prophète respecte cette réalité.

C’est au troisième siècle que nous retrouvons cette séduction dans le christianisme avec la fausse trinité de Sabelius , un Lybien vivant a Rome. Cette fausse trinité est appelée aujourd’hui LE MODALISME.

Le principe du Modalisme est très proche  de celui que nous croyons, c’est pour cela que c’est une séduction. Tandis que certains affirment que la trinité est un principe Grec et que d’autres le voient dans le bouddhisme ou l’hindouisme, ou des similitudes flagrantes avec ce qu’il s’est passé à la croix sont écrites, on comprendra l’importance de faire barrière à ces fausses trinités qui semblent la copie conforme de la vérité christique. Certains ne manque pas d’affirmer que de nos jours, que Jésus Christ a été prophétisé par bouddha dans ses écrits et l’on trouve des personnes qui au lieu de vous dire « que Dieu vous bénisse » disent « Namasté ». Les séductions sont toujours venues de l’Orient, et justement par rapport à Jérusalem, Babylone se trouve à l’orient.

C’est de la banlieue, ou non loin de Babylone qu’Abram sera choisi par Elohim pour devenir Abraham. Le mot Dieu est sous cette forme déjà une très grosse séduction, représentant en définitif le Zeus qui, part transformation du langage, évoluera en Deus puis Déi puis Dieu. C’est cet Abram qui fut choisi et cela démontre qu’il n’était donc pas dans des cultes païens mais qu’il savait entendre la voix  d’Elohim. Au milieu de tous les faux dieux un homme qui est donc intègre et fût choisis et nous réfutons par là, qu’il en soit simplement le sujet du hasard. Cela démontre qu’il y avait une connaissance dépourvu d’erreur qui alors était orale et que de l’autre côté nous avions les innombrables dieux babyloniens qui donneront aussi naissance au faux monothéisme qui  s’exprime en un dieu à trois têtes.

C’est bien là, la ruse du serpent ancien, qui est de copier au plus proche ce que représente la vrai Trinité. Toutes les formes de séductions aujourd’hui qui se manifestent dans un monothéisme porte en effet une Image ou une révélation criminelle de la vraie Trinité.

Pour l’Islam ce sera les trois déesses Al-Lät, Manat et Uzza. Si Allah n’a pas de fils il a néanmoins trois filles…… c’est la déesse Al-Lät qui plus tard par contraction donnera le nom Allah plus simple à prononcer.

Dans le catholicisme nous avons cette expression de la trinité qui est ancré mais est ce la vrai Trinité. Il faut déjà comprendre, que durant l’histoire de l’humanité, le culte du Père  que l’on ne peut voir est abandonné car il ne peut être représenté. Les représentations concerneront donc les deux dernières personnes de la trinité qui sont finalement l’expression visible du Dieu invisible, dans la personne de l’enfant né du Saint Esprit qui  a couvert la femme. De la nous avons le culte de la mère et de l’enfant qui n’est pas un culte qui s’est formé à l’époque de la naissance de notre sauveur mais tire ses racines dans la bible avec le premier chasseur ou tyran de la planète, Nemrod le fondateur de Babylone et de la tour de Babel. Celui-ci mort, il laissa la femme et l’enfant qui seront de suite divinisé pour être finalement le plus vieux culte de l’histoire du monde Païen, le culte de la femme et de l’enfant. C’est dans le monastère  trinitaire de Madrid qui héberge sainte Anne que cette sainte est représenté avec un corps et trois têtes et deux mains dans une robe en forme pyramidale.

Nous avons donc l’expression d’un corps avec trois têtes, la question est ou est ce que nous trouvons dans les religions du monde cette forme  ou nous avons un corps et 3 têtes ???

Eh bien ce sont dans les religions  ou le mot Namasté a remplacé la salutation par un saint baisé. Regardons ce qui se passe du côté des bouddhistes et hindouistes.

Ici une image du bouddha Tibétain

Résultat de recherche d'images pour "les trois têtes du bouddhisme"  Là une image surprenante d’un éléphant  à trois têtes

Image associée

Ici le Bouddha de Thaillande

Résultat de recherche d'images pour "Bouddha et la trinité"

Ici je mets une main de bouddha surprenante ou l’oeil d’Horrus s’y trouve.

Image associée

Ici le dieu Trimurti (trois) Hindou.

Résultat de recherche d'images pour "l'hindouisme et la trinité"

Ici le bouddha Japonais

Image associée

Je retiendrais que dans toutes ces cultures nous avons donc la réalité d’une triade  représentant un être à trois têtes sur un même corps à qui certains portent dévotion et adoration.

Qu’en est-il  du Judaïsme racine du Christianisme ???

Abraham se prosterna devant trois hommes et non devant un homme

Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre.
La fausse trinité est de présenter un faux dieu qui n’a qu’un corps et trois têtes exprimant trois formes ou trois modes nous reviendrons sur ce principe plus tard. La vraie trinité est les trois personnes distinctes qui permettent de comprendre qu’au commencement Elohim créa le ciel et la terre. Elohim étant le pluriel de Elowah . En effet quand l’homme commença  a connaître la notion du choix entre le bien et le mal, les Seigneurs (Elohim) dirent   » L’homme est devenue comme l’un de NOUS pour la connaissance du bien et du mal EMPECHONS -le de s’approcher de l’arbre de la vie.
L’Eternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.
Ceux qui se défendent de la trinité, en disant  que le Père s’est incarné dans le fils et que de ce fait le Père est le fils, entrant donc dans une compréhension ou Dieu est un Dieu en trois formes ou modes ,soit il est l’un ou l’autre ou encore le troisième, n’est en définitif que l’expression de ce corps à trois têtes. La même personne puisqu’il n’y a qu’un Dieu suprème  qui opèrent dans trois formes ou trois modes différents. C’est la naissance de ce que l’on appelle le modalisme et qui génère d’innombrables discussions sur le sujet de la Trinité. Le ton est donné de manière ou on se demande si la trinité est le vrai culte ou pas  n’étant pas écrit dans la Bible et Jésus Christ étant le seul vrai Dieu. Dans cette interrogation le serpent ancien s’est subtilement glissé comme dans le jardin ou finalement « est ce que Dieu a  bien dit cette chose ». La question même est déjà un piège,  comme ce le fût au jardin d’Eden. Et entamer la conversation est au risque de perdre la couronne de vie de ceux qui attendent son retour.
En opposant la trinité au dieu unique on a 3 chances sur 4 d’être trompé. Le Dieu unique présenté dans toutes les religions païennes qui viennent de Babylone nous le dépeint comme LE SEIGNEUR; hors le nom BAAL signifie LE  SEIGNEUR (au singulier). On pourrait presque dire que CE SEIGNEUR est Satan la Bête et Le faux Prophète dépeint en apocalypse, expression trinitaire du mal.
L’Elohim, qui est UN,  ne signifie nullement que UN soit Dieu.  La première lettre hébraïque ( langue donné par Elohim lui même à Moïse) est le Aleph,  il nombre UN et s’écrit avec trois lettres hébraïques démontrant ainsi qu’au premier coup de plume d’Elohim la notion du trois en un que nous appelons la vrai trinité est présente. C’est sans oublier la Parole de l’apôtre Jean qui dans son épître déclare…..

Car il y en a trois dans le Ciel qui rendent témoignage, le Père, la Parole, et le Saint-Esprit; et ces trois-là ne sont qu’un. (version Martin)
Le NOUS de la genèse devient alors tout à fait compréhensible seulement il reste un détail encore à franchir; comment le pluriel d’Elohim dans le premier verset peut il se conjuguer au singulier ??? c’est bien effectivement en comprenant que Elohim est un que nous pouvons le faire. Simplement la séduction serait de s’imaginer que ce n’est  qu’une personne  et donc avec trois têtes.  C’est principalement à ce stade que nous considérons  que  Elohim qui est UN n’est pas un chiffre ou un nombre mais qu’il est l’expression de l’unité qui allie plusieurs personnes. Comment donc allons-nous le démontrer par une démonstration d’esprit venant de la Parole de Christ lui-même ???. Tout simplement en lisant dans l’évangile de l’apôtre Jean un verset que nous lisons tellement souvent et qui est tellement beau que nous avons oublié sa signification. Et ce verset le voici …..
Et je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un.
AFIN QU ILS SOIENT UN COMME NOUS SOMMES UN
Si nous prenons le sens littéral du nombre un  alors un reste un.
Si nous prenons le sens spirituel du UN alors nous sommes dans l’unité.
le Père et le fils sont une unité ou dans l’unité, parce que le fils fait toujours la volonté du Père Céleste et s’est pour cela qui lui a remis toutes choses  mais le Père n’est pas soumis au Fils c’est le Fils qui est soumis au Père.
Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté………………….AINSI LE PERE N EST PAS SOUMIS AU FILS ET SONT DISCTINCTS  L UN DE L AUTRE.
Afin qu’ils soient un renforce la compréhension de l’unité car bien que nous ayons le même Dieu combien de fois nous démontrons nos différences de compréhensions???? nous sommes plusieurs  et non UN mais ce que le Seigneur désire c’est que nous soyons unis dans un même Esprit. Combien cela est difficile parmi les chrétiens qui adorent pour certains un corps à trois têtes et pour d’autres l’unité des SEIGNEURS.
L’essence même de la compréhension d’Elohim est de considéré du coup ce qu’est l’amour car sans amour nous n’arriveront pas  à être UN comme le Fils et le Père sont un.
Voilà mes chers lecteurs pour certains nous n’avons pas compris le sens du UN préférant guerroyer en ayant perdu le sens de l’unité qui ne se trouve que dans un amour partagé.
Bonus …….de cette étude sur la Madonne et ses différents noms dans le monde
En Égypte, la Mère et l’Enfant étaient adorés sous les
noms d’Isis et d’Osiris.
Dans l’Inde, même aujourd’hui, sous les noms d’Isi et d’Iswara.
En Asie, c’est Cybèle et Deoius (très proche du mot Dieu)
Dans la Rome païenne, la Fortune et Jupiter Puer, ou Jupiter l’enfant.
En Grèce, Gérés la grande Mère avec un nourrisson au sein, ou Irène, la déesse de la paix, avec l’enfant Plutus dans les bras.
Shing-Moo, la Sainte Mère des
Chinois était représenté avec un enfant dans les bras, et entourée d’une gloire, absolument comme si un artiste catholique Romain avait pris soin de la peindre.
Quand je vois certains chrétiens saluer en disant Namasté je comprends comment la séduction a pu s’emparer de lui .

5 réflexions au sujet de « Il y a une fausse trinité et une vrai Trinité. La fausse trinité essence même de toutes les séductions depuis la nuit des temps. / Alexandre Heimig »

    1. Oui, tout à fait le culte de la mère et de l’enfant remonte à Nemrod qui avait pour femme Sémiramis …. De l’histoire de Nemrod qui est un descendant de Cham le fils maudit sortir ce premier tyran devant l’Eternel….. c’est de la que commencera le culte de la mère et de l’enfant Une fois Nemrod mort.

  1. Je ne sais pas si le livre de l’Apocalypse dans la bible que nous utilisons dans le monde a été modifié ou non, mais lorsque nous lisons dans le chapitre quatre et cinq l’organisation des principaux membres important dans les cieux,il n’y a aucun trône sois disant saint Esprit. Il le grand trône du père,les vingt quatre trônes des vingt quatre vieillards et le trône de l’agneau ou du fils.

    1. Cette remarque est pertinente, en effet le Saint Esprit semble ne pas être là. Néanmoins c’est l’Esprit qui parle aux églises. Puis nous avons ces quelques versets qui nous parlent du Saint Esprit…….Apocalypse 14:13 Et j’entendis du ciel une voix qui disait: Écris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent…….Apocalypse 22:17 Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement. Pour ce qui est du trône du Père son Fils est assis avec lui sur son trône ainsi que ceux qui sont victorieux dans l’église de Laodicé…….Ap 3:21 (Segond 1910)
      21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.
      Etant donné que nous sommes habité par le Saint Esprit celui ci donc s’assièra aussi autravers de ceux qui héritent du salut sur le Trône du Père.
      fraternellement.

Laisser un commentaire