Archives quotidiennes :

Talmud Shabbath 133a:

MISHNAH. NOUS EXÉCUTONS TOUTES LES EXIGENCES DE LA CIRCONCISION LE SABBAT NOUS CIRCONCISONS, 23 DÉVOILEZ [LA COURONNE], 24 SUCEZ [LA BLESSURE], 25 ET PLACEZ UNE COMPRESSE ET CUMMIN SUR CELA. 26 SI ON N’A PAS ÉCRASÉ [le CUMMIN] À LA VEILLE DU SABBAT IL DOIT LE MÂCHER AVEC SES DENTS ET APPLIQUER [CELA À LA BLESSURE];
NOTES DE LA PAGE
23-· Couper le prépuce.
24-Peri’ah. En déchirant la membrane et en l’arrachant
25-Mezizah. De nos jours la succion est accomplie au moyen d’un cylindre de verre.
26- Faire la blessure guérir.

http://www.4shared.com/office/P6A2m8QZ/Shabbath_2.html?

ou

http://juchre.org/talmud/shabbath/shabbath_133.html

-TalmudShabbath 133 b
NOUS SUÇONS, etc. R. Le père a dit : si un chirurgien ne suce pas [la BLESSURE/la plaie], c’est dangereux et il est écarté. C’est évident ? Puisque nous profanons le Sabbat pour cela, c’est dangereux ? 33 – Vous pourriez dire que ce sang est accumulé, donc il nous informe que c’est le résultat d’une blessure et il ressemble à un bandage et à cummin : aussi quand on n’applique pas de bandage et cummin là est le danger, ainsi ici donc si on ne le fait pas il y a le danger 34
NOTES :
–33-autrement il ne serait pas permis, comme il fait pas vraiment partie de la circoncision.

34-Si le sang ont été organisées pour être stocké dans un récipient séparé, comme il était, il n’y aurait pas de profanation du Sabbat dans la succion en dehors, donc le fait qu’il est fait sur le Sabbat ne prouverait pas que son omission est dangereuse. Mais depuis qu’elle sort à la suite d’une blessure, c’est à dire le pressage provoque une blessure et donc des forces hors du sang, il est permis seulement parce que son omission est dangereux.

http://www.4shared.com/office/P6A2m8QZ/Shabbath_2.html?

ou

http://juchre.org/talmud/shabbath/shabbath_133.htm

Nous savons que les musulmans, les juifs et même certains chrétiens sont circoncis. Mais peu savent que les rabbins pratiquent le metzizah b’peh : l’aspiration orale. Cette pratique est utilisé depuis des milliers d’années. Depuis que le talmud a d’ailleurs imposé la version aspiration du sang de la circoncision par la bouche d’un rabbin.

Le talmud suggère donc d’aspirer par la bouche du rabbin le saignement du sexe de bébé lors de la circoncision jusqu’à ce que le sang ne coule plus. C’est une coutume utilisée dans tous les repères de juifs radicaux fondamentalistes contrairement à ce qu’ils affirment.

J’espère que les bébés ne rencontreront pas des rabbins porteurs du VIH ou autre virus dangereux ! D’ailleurs un petit garçon est mort suite a une infection par l’herpes en 2005 et il ne doit pas être seul dans son cas…

Sachant que ces barbares sionistes qui colportent l’excision comme étant une pratique islamique (ce qui est un monstrueux mensonge) le pratique aussi sur leur épouse dans certaines sectes juives, et ils veulent encore donner au monde leur leçon de morale !