Archives mensuelles : mars 2018

Aujourd’hui le bilan sur le puçage humain, quelque soit l’age, est depuis plusieurs années des alertes sur l’obligation . En effet, chaque année, nous avons droit le droit à des sites de peu de confiance, à des alertes sur le puçage obligatoire. Ainsi les sites anti conspi se régalent en dénonçant l’intox ou le fake et ridiculisent ceux qui croient que l’humanité sera  un jour sous le contrôle total de la bête décrit dans l’apocalypse de Saint Jean . La formule est donc pour décrédibiliser l’opinion sur un sujet de lancer une fausse info dans le temps mais pas dans le fond . Ainsi, la manipulation, fausse info dans le temps, récupéré par des personnes sans connaissances les dénonçants, éloigne le danger de la vraie info qui elle est prophétisé depuis des centaines d’années.  Le fake se retournera donc sur ceux qui dénoncent des fakes sans avoir approfondis le sujet.

et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
Résultat de recherche d'images pour "puçage humain pour acheter"

Il est clair que le puçage obligatoire des humains n’est pour aujourd’hui, bien qu’en France L OBLIGATION des vaccins des nourrissons est devenue une réalité .  Ceux qui nous gouvernent commencent tout doucement à parler donc D OBLIGATION et cela toujours dans l’intérêt du peuple, au nom de la Sécurité et de la Paix. Le machiavélisme est d’avoir notre approbation.   La fausse sécurité et la fausse paix que le monde nous donne au travers d’outils de technologie ne parviendra pas à remplacer la Paix que Jésus Christ donne dans le coeur des hommes et des femmes.

La Parole de Dieu nous ne nous prévient elle pas de la ruine soudaine qui tombera sur le monde après que chacun se sentira en paix et en sécurité ???

Ainsi les sites qui donnent des fausses infos sur l’obligation et ceux qui les dénoncent sont les deux rails du train du mensonge et agissent pour annihiler l’état de mise en garde sur les masses.  Je donne une fausse info et je la dénonce et le tour est joué. Seul ceux qui connaissent les prophéties de la Parole de Dieu sont sur leur garde.

Je vous laisse la paixje vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Que Dieu réveille l’humanité.

Le chaos du monde ne naît pas de l’âme des peuples, des races ou des religions, mais de l’insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Publié par wikistrike.com sur 16 Mars 2018, 19:31pm

Vaccinations: Les militaires italiens meurent les uns après les autres
Au moment où la Commission à l’Environnement, la Santé publique et la Sécurité alimentaire du Parlement européen s’apprête à soumettre au vote une résolution sur « les réticences à la vaccination et la baisse du taux de vaccination en Europe », un pavé tombe dans la mare des certitudes vaccinolâtres.

Ce pavé, c’est le rapport officiel d’une Commission d’enquête parlementaire italienne rendu public le 7 février 2018. L’objet du rapport : comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l’étranger. Les experts ont pris en compte tous les facteurs de risques auxquels ils ont été exposés, au premier rang desquels l’uranium appauvri présent dans les bombes et d’autres agents liés à l’armement. Mais ils ont également analysé d’autres facteurs de risque, notamment pour les soldats jamais partis en mission, et l’un d’entre eux retiendra en particulier notre attention en ce moment : les vaccins.

Après 18 années d’enquête pour déterminer les causes de milliers de décès, cette Commission parlementaire a identifié un risque significatif de développer des cancers et des maladies auto-immunes après l’administration de vaccins combinés et multi-doses, tels que recommandés dans le calendrier de prévention militaire (p. 156 du rapport). Rappelons ici que les vaccins pour les militaires sont identiques aux vaccins pour les enfants (pp. 156-157).

Vaccinations: Les militaires italiens meurent les uns après les autres

Les résultats de l’examen de la Commission – dont les intérêts ne sont ni en faveur, ni opposés aux vaccins et qui ne peut être considérée comme « appartenant à des mouvements réticents à la vaccination », – sont un sérieux signal d’alarme dans le contexte actuel de l’extension des obligations vaccinales en Europe. Les éléments qui suivent devraient donc faire réfléchir à deux fois les autorités européennes :

• La Commission n’a pas pu trouver une seule étude démontrant la sûreté des vaccins combinés (p. 154).

• La Commission a estimé que « la quantité cumulée des différents composants des vaccins dépasse les quantités autorisées pour les autorisations de mise sur le marché des vaccins monovalents » . Cela signifie que dans les vaccins combinés, la somme des adjuvants (par exemple, aluminium ou mercure), conservants et contaminants biologiques – virus, bactéries, mycoplasmes et mycobactéries, ainsi que l’ADN fœtal humain ou d’ADN animal, provenant des tissus organiques de culture pour la fabrication des vaccins – n’a pas été testée.

• « Les vaccins qui ont un nombre important de composants en termes quantitatifs, mais aussi en variété des composants étrangers, déterminent un nombre plus élevé d’effets secondaires. » (p. 139)

• Entre autres, la Commission s’inquiète de l’usage et de la sécurité des vaccins à base d’adjuvants aluminiques (p. 160) (type vaccins « polio » hexavalents recommandés aussi chez les enfants), des quantités élevées d’ADN humain et animal retrouvées dans certains vaccins (ROR) et de la présence de nanoparticules inflammatoires polluant tous les vaccins. (pp. 157, 159, 165)

Les recommandations de la Commission parlementaire pour l’immunisation incluent :
• L’utilisation de vaccins et de doses isolés plutôt que de vaccins combinés(p. 186)

• Ne pas administrer plus de 5 vaccins (souches vaccinales différentes) lors d’une seule visite.

• Une évaluation individuelle des risques avant la vaccination (pp. 126, 186) à partir des tests sanguins et des antécédents médicaux du patient. Ces tests ont pour objectif de déterminer les changements du système immunitaire et notamment son hyper-activation. La Commission a identifié 81 éléments à tester, en plus des composants actifs des vaccins (pp. 170). Les notices des vaccins recommandent d’ailleurs la vérification de l’état de santé de la personne à vacciner au moment de l’administration du vaccin (pp. 143, 148). Se basant sur ces notices, la Commission a énuméré une série de maladies qui contre-indiquent la vaccination. Le nombre cumulé des effets secondaires repris dans les notices examinées pour les militaires, s’élève à 240. (p. 174) (Précisons que la Commission a uniquement analysé les notices des fabricants, mais que le nombre des effets secondaires mentionné dans les rapports de suivi est nettement plus élevé.)

• Un suivi à long terme de chaque vaccin individuel (1, p. 154).

• De ne pas revacciner pour une maladie pour laquelle l’immunité est déjà existante, comme pour les personnes ayant fait des maladies d’enfance.

Les recommandations de la Commission parlementaire pour une politique vaccinale plus sûre incluent :
• Le développement de vaccins « purifiés » pour limiter l’accumulation de composants toxiques. (p. 155)

• Des études permettant d’évaluer les effets et la sûreté de la vaccination à moyen et long termes. La plupart des vaccins ne sont évalués que sur une très brève période, quelques jours parfois ou semaines et généralement moins d’un mois. (pp. 155, 185)

• De meilleures études sur les composants des vaccins, notamment les adjuvants et contaminants.

« Erreur en deçà des Alpes, vérité au-delà » ?
À la lecture de ce rapport, tout ce qu’il y a de plus officiel, plusieurs questions se posent :

• Si un militaire court un risque avec plus de 5 vaccins, nos enfants sont-ils vraiment en sécurité avec 9, 11 ou 21 (par ex. hexavalent 8 souches + Prevenar 13) ?

• Que dira notre ministre de la Santé Agnès Buzyn des conclusions de ce rapport, elle qui déclarait encore il y a peu : « Nous avons la certitude que ces vaccins sont inoffensifs » ?

• Les autorités européennes peuvent-elles en conscience ignorer les conclusions de ce rapport et s’engager résolument dans la fuite en avant que constitue la proposition de résolution du Parlement européen sur les réticences à la vaccination ?

En effet, l’Article 3 de la proposition de résolution du Parlement européen « souligne que les vaccins sont sûrs selon l’OMS, puisqu’un vaccin autorisé est rigoureusement testé lors de multiples essais cliniques, avant que son utilisation ne soit approuvée, et ensuite régulièrement réévalué après sa mise sur le marché » .

Nous vous reparlerons prochainement des avancées de ce projet européen, et comment vous pouvez vous mobiliser, mais sachez d’ores et déjà qu’une copie du rapport a été transmise au Parlement européen, et les quelques éléments qui précèdent aux députés européens. Ils ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas.

 

La vérité est ailleurs

Nombre de faux retraités de 116, 117 ans installés en Algérie perçoivent une pension de retraite Française !
Nombre de faux retraités de 116, 117 ans installés en Algérie perçoivent une pension de retraite Française !

Mike Borowski

Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Il est parfois préférable de laisser parler les autres plutôt que d’aller dans des explications alambiquées, de toute façon que dire de plus ? La situation actuelle est un drame et en réalité nous sommes très peu à nous en soucier.

En attendant je vous invite à regarder la vidéo de Contribuables et associés sur ces fameux retraités centenaires algériens qui touchent une pension bien entendu Française cela va de soi. Il ferait donc très bon de vivre en Algérie pour nos personnes âgées, on comprend aujourd’hui pourquoi Depardieu s’y installe, il doit se voir futur centenaire.

Pour ceux qui n’ont pas compris, j’essaie de manier un peu l’ironie, on sait tous l’espérance de vie de ce pays, on sait tous quelle est la réalité. Sauf Macron peut-être mais pas pour les bonnes raisons.

 Nombre de faux retraités de 116, 117 ans installés en Algérie perçoivent une pension de retraite Française !
La Belgique reprend à l'Arabie saoudite la Grande mosquée de Bruxelles

BRUXELLES (Reuters) – Le gouvernement belge a annoncé vendredi qu’il reprenait le contrôle de la Grande Mosquée de Bruxelles, mettant fin avec effet immédiat à la concession accordée à l’Arabie saoudite en 1969.

Cette résiliation immédiate vise à « mettre fin à l’ingérence étrangère dans la manière dont l’islam est enseigné en Belgique », précise le gouvernement dans un communiqué.

La Grande Mosquée de Bruxelles est soupçonnée de promouvoir un islam radical.

La décision procède de l’enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles, qui ont fait 32 morts en mars 2016.

« De cette manière nous controns les influences salafistes, violentes et extrémistes », a commenté le ministre fédéral belge de l’Intérieur, Jan Jambon, sur Twitter.

La Belgique avait accordé en 1969 un bail de 99 ans à l’Arabie saoudite sur le bâtiment abritant le lieu de culte en échange d’un rabais sur la facture pétrolière de l’industrie belge.

La Grande Mosquée était gérée par la Ligue mondiale musulmane (MWL), une société missionnaire basée à La Mecque et principalement financée sur des fonds saoudiens, qui dément toute connivence avec la violence.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, a indiqué que le bâtiment abriterait les bureaux de l’Exécutif des musulmans de Belgique, une instance officielle qui représente les communautés musulmanes du pays.

Dans son rapport publié en octobre dernier, la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles estimait que l’islam prêché à la Grande Mosquée était susceptible de jouer un rôle significatif dans les processus de radicalisation.

« Dorénavant, la mosquée devra établir une relation durable avec les autorités belges tout en respectant les lois et traditions de notre pays, qui portent une vision tolérante de l’islam », a ajouté Koen Geens.

(Alissa de Carbonnel; Henri-Pierre André pour le service français)