Un poste de police fermé… puis transformé en mosquée salafiste.

Vous avez bien lu : des élus ont remplacé un poste de police par… une mosquée salafiste !

Même les services de renseignement intérieur sont tombés à la renverse quand ils ont vu cela.

L’affaire se passe à Marignane, dans les Bouches-du-Rhône. La mosquée salafiste Es Salam, gérée par l’association cultuelle musulmane de la ville a récupéré le poste de police municipale de Marignane jouxtant la mosquée.

Les faits sont d’autant plus inquiétants que la ville de Marignane est citée dans des articles de presse titrés « Terrorisme, criminalité organisée, et délinquance économique », ou « Marignane : face à la menace, on a décidé de ne pas tirer ».

Mais ça ne semble pas gêner ces élus.

Quel sens des priorités !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.