Archives quotidiennes :

Le Mitani est rayé de la carte, l’Égypte a perdu son statut de grande puissance, morcelée et livrée bien souvent à des dynasties étrangères qui surent pourtant lui donner encore quelques heures de gloire.
L’empire hittite a succombé définitivement sous les coups des invasions. La civilisation hittite, elle, survit dans un certains nombres de petits royaume qui se sont reconstitués à partir des débris du Nouvel Empire aux confins de l’Anatolie et de la Syrie.
L’Assyrie et la Babylonie, épuisées par leurs guerres incessantes, ne peuvent tenir tête aux multiples invasions venues du grand désert de Syrie comme du plateau iranien.
Profitant de la chute des grandes puissances, des territoires jadis dominés par elles s’érigent en royaumes. C’est ainsi qu’en Syrie-Palestine apparaissent ces royaumes bien connus par les textes bibliques : Israël, Juda, cités philistines, royaumes phéniciens, Édomites, Moabites, Ammonites ou Araméens de Damas.

Deux princes du sud, Kamosé et Ahmosé, chassent les Hyksos hors des frontières de l’Égypte et fondent le Nouvel Empire avec Thèbes comme capitale. De grands capitaines issus de la XVIII ème dynastie entreprennent des campagnes en Palestine et en Syrie et colonisent les petits royaumes de ces régions.

La puissance de l’Ancien Empire hittite s’affirme et, en 1530, un roi hittite n’hésite pas à mener un raid jusqu’à Babylone qu’il met à sac. Mais bientôt apparaissent sur ses frontières des envahisseurs venus des montagnes orientales et l’empire connaît une période de déclin dont il se relève à la fin du 15 ème siècle, avec l’avènement du Nouvel Empire hittite.

Plus à l’est, une aristocratie guerrière regroupant Hourrites et Aryens fonde un royaume qui s’étend sur l’Arménie, le nord de la Syrie et de la Mésopotamie. Sa capitale est Wassougani sur le Haut-Euphrate.

La destruction de Babylone par les Hittites laissent les mains libres aux Cassites qui descendent du plateau iranien, adoptent la civilisation des vaincus et fondent un royaume qui durant près de trois siècles sera l’une des quatre composantes de la géopolitique du Proche-Orient