Comparatif du discours de Jésus Christ sur la destruction de Jérusalem et sur son avènement à là fin des temps.

Partie 1

Matthieu 24; 1 Là-dessus, Jésus quitta la cour du Temple. Tandis qu’il s’éloignait, ses disciples s’approchèrent pour lui faire remarquer l’architecture du Temple. 2 Alors il leur dit : Oui, regardez bien tout cela ! Vraiment, je vous l’assure : tout sera démoli : il ne restera pas une pierre sur une autre.(version Semeur)

Luc 21; 5 Et comme quelques-uns disaient, à propos du temple, qu’il était orné de belles pierres et d’offrandes, il dit : 6 Ces choses que vous regardez…, des jours viendront où il ne sera laissé pierre sur pierre qui ne soit démolie. ( version Neuchâtel )

Marc 13; 1 Et comme il sortait du temple, un de ses disciples lui dit : Maître, regarde, quelles pierres et quels bâtiments ! 2 Et Jésus, répondant, lui dit : Tu vois ces grands bâtiments ? il ne sera point laissé pierre sur pierre qui ne soit jetée à bas ! (version Darby)

Commentaire 1

1/ Pour le comparatif des paroles de Jésus Christ sur la chute de Jérusalem et la fin du monde comme nous le connaissons, j’ai pris respectivement aux trois évangélistes, trois versions de la bible différentes, afin d’élargir aussi nos connaissances sur les traductions;

Ainsi pour l’ensemble des textes cités, nous auront la version Semeur pour Matthieu 24, la version de Neuchâtel pour Luc 21, et la version Darby pour Marc 13.

2/ Le contexte précédant Matthieu 24, est la longue liste des « Hypocrites malheurs à vous » que Jésus attribue aux pharisiens dans le temple. Jésus quitte le temple certainement en colère après tous ces « Hypocrites malheurs à vous ». Les disciples émerveillés par les bâtiments de Jérusalem tombe sur un Jésus qui va une fois de plus les étonnés par ses paroles.

Matthieu 23; 29 Malheur à vous, spécialistes de la Loi et pharisiens hypocrites ! Vous édifiez de somptueux tombeaux aux prophètes, vous couvrez d’ornements ceux des justes. 30 Vous dites : Si nous avions vécu du temps de nos ancêtres, nous ne nous serions pas associés à eux pour tuer les prophètes. 31 En disant cela, vous attestez vous-mêmes que vous êtes bien les descendants de ceux qui ont fait périr les prophètes. 32 Eh bien, ce que vos pères ont commencé, portez-le à son comble ! 33 Serpents, race de vipères ! Comment pouvez-vous penser que vous éviterez le châtiment de l’enfer ? 34 En effet, je vais vous envoyer des prophètes, des sages et des spécialistes de l’Ecriture : vous allez tuer ou crucifier les uns, fouetter les autres dans vos synagogues, et les persécuter d’une ville à l’autre, 35 pour que retombe sur vous le châtiment qu’appelle le meurtre de tous les innocents, depuis celui d’Abel, le juste, jusqu’à celui de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez assassiné entre le Temple et l’autel du sacrifice. 36 Oui, vraiment, je vous l’assure : le châtiment mérité par tous ces meurtres retombera sur les hommes de cette génération.37 Ah, Jérusalem ! Jérusalem ! toi qui fais mourir les prophètes et qui tues à coups de pierres ceux que Dieu t’envoie ! Combien de fois j’ai voulu rassembler tes habitants auprès de moi comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ! Mais vous ne l’avez pas voulu ! 38 Maintenant, votre maison va être abandonnée et restera déserte. 39 En effet, je vous le déclare : Désormais, vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient de la part du Seigneur !

Ici, on est déjà dans le contexte de la destruction de Jérusalem au verset 38 et du retour de Christ au verset 39. Le terme « vous ne verrez plus » sous entend que nous le reverrons. Quant au verset 38 il prend appui sur le verset 36 ou le châtiment doit tomber sur cette génération.

Partie 2

Matthieu 24; 3 Comme il était assis sur le mont des Oliviers, ses disciples s’approchèrent, le prirent à part, et lui demandèrent : Dis-nous quand cela se produira et quel signe annoncera ta venue et la fin du monde.

Luc 21; 7 Mais ils l’interrogèrent, disant : Maître, quand donc ces choses arriveront-elles ? Et quel sera le signe que ces choses sont sur le point d’arriver ?

Marc 13; 3 Et comme il était assis sur la montagne des Oliviers, vis-à-vis du temple, Pierre, et Jacques, et Jean, et André, l’interrogèrent en particulier : Dis-nous quand ces choses auront lieu, et quel sera le signe quand toutes ces choses devront s’accomplir ?

Commentaires 2

1/ Luc 19:11 Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître.

Les disciples sont dans un état d’esprit ou ils pensent que le royaume des cieux est proche et qu’il allait se manifester. Après avoir admiré les édifices qui font la fierté de son peuple, Jésus leur déclare que tout sera détruit. Devant cette affirmation certains disciples lui posent deux questions qui sont pour eux deux évènements qui doivent se dérouler simultanément. Jésus répond par une prophétie futur imminent pour les temps présents et par une prophétie longue pour des temps éloignés.

2/ La première question légitime est de savoir quand aura lieu la destruction des bâtiments.

3/ La deuxième question est sur le signe de son avènement et de la fin du monde.

4/ Matthieu est le seul a parler de la fin du monde tandis que dans Luc on considère que les deux questions sont étroitement liés. Marc, de son côté souligne que ce ne sont que Pierre, et Jacques, et Jean, et André qui posent la question dans l’intimité.

5/ On remarque qu’à chaque version des évangélistes, un détail est différent sur la manière de présenter les choses. Il est donc impératif, comme réaction, de consulter toutes les versions pour comparer les informations apportées. La difficulté d’interprétation de Matthieu 24, tiens souvent du fait que nous ne lisons pas les autres versions ou du moins que nous ne les méditons pas ensemble. Il faut ajouter que certains passages partent du départ de la destruction du temple puis progresse vers l’avènement du Seigneur c’est à dire que la description n’est pas figé sur un l’un ou l’autre évènement.

Partie 3

Matthieu 24; 4 Jésus leur répondit : Faites bien attention que personne ne vous induise en erreur. 5 Car plusieurs viendront sous mon nom en disant : « Je suis le Messie », et ils tromperont beaucoup de gens. 6 Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres. Attention ! ne vous laissez pas troubler par ces nouvelles, car cela doit arriver, mais ce ne sera pas encore la fin7 En effet, on verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre ; il y aura des famines et des tremblements de terre en divers lieux. 8 Mais ce ne seront que les premières douleurs de l’enfantement. 

Luc 21; 8 Or il dit : Prenez garde que vous ne soyez séduits ; car plusieurs viendront en mon nom, disant : C’est moi, et le temps est proche ! N’allez point après eux. 9 Et quand vous entendrez parler de guerres et de séditions, ne vous effrayez pas ; car il faut que ces choses arrivent premièrement ; mais ce ne sera pas aussitôt la fin. 10 Alors il leur disait : Nation se lèvera contre nation, et royaume contre royaume ; 11 et il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des pestes ; et il y aura des phénomènes effrayants et de grands signes du ciel.

Marc13; 5 Et Jésus, leur répondant, se mit à dire : Prenez garde que personne ne vous séduise ; 6 car plusieurs viendront en mon nom, disant : C’est moi ! et ils en séduiront plusieurs. 7 Et quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que [ces choses] arrivent ; mais la fin n’est pas encore. 8 Car nation s’élèvera contre nation, et royaume contre royaume ; et il y aura des tremblements de terre en divers lieux ; et il y aura des famines et des troubles. Ces choses sont des commencements de douleurs.

Commentaire 3

1/ Jésus Christ voit la fin de toutes choses, ». Le sujet ici est donc bien ce qui vient juste avant la fin, c’est à dire le commencement des douleurs. Jésus sait très bien que cela sera encore long sur un plan humain. Les disciples ne sont pas encore apte à comprendre tout ce qui est devant eux. Jésus révèle le plan qui est déjà écrit.

2/ les signes du commencement des douleurs de l’enfantement sont : La séduction par le mensonge, la guerre, la famine, la peste. On peut ajouter divers manifestations terrestre comme des grands tremblements de terre.

3/ Ces signes qui doivent venir avant la fin sont mentionnés dans les 4 cavaliers de l’Apocalypse avec le cheval blanc comme séducteur, le cheval rouge pour la guerre, le cheval noir pour la famine et enfin le cheval verdâtre pour les épidémies.

4/ Seul Luc parle d’un 5ème élément qui sont les signes extraordinaires dans le ciel qui plongera les habitants de la terre dans l’angoisse certainement des objets célestes qui viendront percutés la terre, ce qui expliqueraient les grands tremblements de terre et la peur des bruits des flots de la mer.

Luc 21:25 Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots,

Partie 4

Matthieu 24; 9 Alors on vous persécutera et l’on vous mettra à mort. Toutes les nations vous haïront à cause de moi. 10 A cause de cela, beaucoup abandonneront la foi, ils se trahiront et se haïront les uns les autres. 11 De nombreux faux prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens. 12 Parce que le mal ne cessera de croître, l’amour du plus grand nombre se refroidira. 13 Mais celui qui tiendra bon jusqu’au bout sera sauvé. 14 Cette Bonne Nouvelle du règne de Dieu sera proclamée dans le monde entier pour que tous les peuples en entendent le témoignage. Alors seulement viendra la fin.

Luc 21; 12 Mais, avant tout cela, ils mettront leurs mains sur vous et vous persécuteront, vous livrant aux synagogues et aux prisons, et vous serez emmenés devant les rois et les gouverneurs à cause de mon nom ; 13 mais ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage. 14 Mettez donc dans vos cœurs de ne point préméditer votre défense : 15 car moi, je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ni contredire. 16 Et vous serez livrés même par vos parents et vos frères et par vos proches et par vos amis ; et ils en feront mourir d’entre vous. 17 Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom.18 Et pas un cheveu de votre tête ne se perdra. 19 Par votre patience vous gagnerez vos âmes

Marc13; 9 Mais vous, prenez garde à vous-mêmes ; car ils vous livreront aux sanhédrins* et aux synagogues ; vous serez battus, et vous serez traduits devant les gouverneurs et les rois à cause de moi, pour leur servir de témoignage. 10 Et il faut que l’évangile soit auparavant prêché dans* toutes les nations. 11 Et quand ils vous mèneront pour vous livrer, ne soyez pas à l’avance en souci de ce que vous direz, et ne méditez pas [votre discours] ; mais tout ce qui vous sera donné en cette heure-là, dites-le ; car ce n’est pas vous qui parlez, mais l’Esprit Saint. 12 Et le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; et les enfants s’élèveront contre leurs parents et les feront mourir ; 13 et vous serez haïs de tous à cause de mon nom ; et celui qui persévérera* jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.

Commentaire 4

1/ La partie 4 commence par ce qui arrivera aux apôtres disciples et tout ceux qui auront suivis le Seigneur Jésus Christ. Matthieu entame avec un « alors » Luc avec « mais avant tout cela » et Marc est le plus précis et commence avec  » mais vous prenez garde à vous même. On est donc dans une autre période. Nous ne sommes plus dans la prophétie qui concerne le futur éloigné mais dans la prophétie qui concerne le futur proche.

2/Marc est très explicite en annonçant que les disciples seront livrés aux sanhédrins et aux synagogues, (Luc rajoute le mot prison), puis devant des gouverneurs et des rois à cause du nom de Jésus Christ. Cela sera ainsi pour rendre témoignage aux nations. Marc et Luc exhorte à la sérénité et de dire ce que l’Esprit Saint aura à dire sur le moment . La bonne nouvelle sera prêché au monde entier.

3/ La trahison et la persécution sera présente dans les familles et au milieu des frères, ce qui engendrera la mort. Comme Jésus Christ a été méprisé les disciples seront haïs de tous et dans ce climat chaotique les plus persévérants sauveront leur âmes.

Comme dit l’apôtre Paul

Philippiens 3:12Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ.

4/ Matthieu a ici un texte plus progressif;  » de nombreux prophètes » ne sortiront pas tous en même temps; la notion du temps est plus présente avec l’expression « Parce que le mal ne cessera de croître, » et le terme « alors seulement viendra la fin  » montre un panorama qui part des disciples qui seront mis à mort au départ de l’église jusqu’à la fin ou le Seigneur doit revenir

5/ La difficulté dans cette lecture est que l’ordre chronologique est constamment remis en cause. Des passages désignes clairement la fin ou ce qui précède dans un futur éloigné ou un futur proche, tandis que d’autres lignes montrent un panorama plus général s’étalant du temps de Jésus jusqu’au temps de son retour.

Il faut aussi gardé ce verset de l’Ecclésiaste qui dit

Ecclésiaste 1:9 Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

ou

Ecclésiaste 3:15 Ce qui est a déjà été, et ce qui sera a déjà été, et Dieu ramène ce qui est passé.

Ainsi la trahison la persécution et la mise à mort seront certainement au rendez vous des temps de mensonges et de détresse.

Partie 5

Matthieu 24; 15 Quand donc vous verrez l’abominable profanation annoncée par le prophète Daniel s’établir dans le lieu saint que celui qui lit comprenne 16 alors, que ceux qui sont en Judée s’enfuient dans les montagnes. 17 Si quelqu’un est sur son toit en terrasse, qu’il ne rentre pas dans sa maison pour emporter les biens qui s’y trouvent ! 18 Que celui qui sera dans les champs ne retourne pas chez lui pour aller chercher son manteau ! 19 Malheur, en ces jours-là, aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. 20 Priez pour que votre fuite n’ait pas lieu en hiver, ni un jour de sabbat. 21 Car à ce moment-là, la détresse sera plus terrible que tout ce qu’on a connu depuis le commencement du monde ; et jamais plus, on ne verra pareille souffrance. 22 Vraiment, si le Seigneur n’avait pas décidé de réduire le nombre de ces jours, personne n’en réchapperait ; mais, à cause de ceux qu’il a choisis, il abrégera ce temps de calamité. 23 Si quelqu’un vous dit alors : « Voyez, le Christ est ici ! » ou : « Il est là ! » ne le croyez pas. 24 De faux christs surgiront, ainsi que de faux prophètes. Ils produiront des signes extraordinaires et des prodiges au point de tromper, si c’était possible, ceux que Dieu a choisis. 25 Voilà, je vous ai prévenus ! 26 Si l’on vous dit : « Regardez, il est dans le désert ! » n’y allez pas ! Si l’on prétend : « Il se cache en quelque endroit secret ! » n’en croyez rien. 27 En effet, quand le Fils de l’homme viendra, ce sera comme l’éclair qui jaillit du levant et illumine tout jusqu’au couchant. 28 Où que soit le cadavre, là s’assembleront les vautours.

Luc 21; 20 Mais quand vous verrez Jérusalem investie par les armées, alors sachez que sa désolation est proche. 21 Alors, que ceux qui seront dans la Judée fuient dans les montagnes, et que ceux qui seront au milieu de Jérusalem se retirent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’entrent point dans la ville. 22 Car ce sont là des jours de châtiment, afin que s’accomplissent toutes les choses qui sont écrites. 23 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Car il y aura une grande calamité sur le pays et de la colère contre le peuple. 24 Et ils tomberont sous le tranchant de l’épée, et ils seront emmenés captifs chez toutes les nations ; et Jérusalem sera foulée par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis.

Marc 13; 14 Et quand vous verrez l’abomination de la désolation* établie où elle ne doit pas être (que celui qui lit comprenne), alors que ceux qui sont en Judée s’enfuient dans les montagnes ; 15 et que celui qui est sur le toit* ne descende pas dans la maison, et n’y entre pas pour emporter quoi que ce soit hors de sa maison ; 16 et que celui qui est aux champs ne retourne pas en arrière pour emporter son vêtement. 17 Mais malheur à celles qui sont enceintes et à celles qui allaitent en ces jours-là ! 18 Et priez que [cela] n’ait pas lieu en hiver ; 19 car ces jours-là seront une tribulation telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis le commencement de la création que Dieu a créée, jusqu’à maintenant, et qu’il n’y en aura jamais. 20 Et si le *Seigneur n’eût abrégé ces jours, nulle chair n’eût été sauvée ; mais à cause des élus qu’il a élus, il a abrégé les jours. 21 Et alors, si quelqu’un vous dit : Voici, le Christ est ici, ou : Voici, il est là, ne le croyez pas. 22 Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; et ils montreront des signes et des prodiges, pour séduire, si possible, même les élus. 23 Mais vous, soyez sur vos gardes ! voici, je vous ai tout dit à l’avance.

Commentaire 5

1/ Au départ de ce paragraphe on à le même le verset ou Jésus Christ emplois une référence du prophète Daniel à savoir « l’abominable profanation en lieu Saint  » pour Matthieu, les armées qui envahissent Jérusalem ce qui provoque sa désolation. Matthieu et Marc ajoute une vigilance d’écoute aux lecteurs toute particulière avec l’expression « que celui qui lit comprenne ». Certains commentaires biblique attribuent ce passage à la fin des temps ce qui est une erreur.

2/ Matthieu, Luc et Marc utilise la même expression dans la suite du verset, « alors que ceux qui sont en Judée s’enfuient dans les montagnes « . Luc apporte plus de détails et est plus précis

Luc 21; 21 que ceux qui seront au milieu de Jérusalem se retirent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’entrent point dans la ville. 22 Car ce sont là des jours de châtiment, afin que s’accomplissent toutes les choses qui sont écrites.

on se doit de comparer ce texte avec celui-ci:

Luc 19; 41 Quand il approcha de la ville et qu’il la vit, Jésus pleura sur elle et dit: 42 «Si seulement tu avais toi aussi reconnu, aujourd’hui, ce qui peut te donner la paix! Mais maintenant, cela est caché à tes yeux. 43 Des jours viendront pour toi où tes ennemis t’entoureront d’ouvrages fortifiés, t’encercleront et te serreront de tous côtés. 44 Ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où tu as été visitée.»

Destruction de Jérusalem

1/ Titus est secondé par Tibère Alexandreapostat du judaïsme, ancien procurateur de Judée, qui connaît donc la région et qui a déjà massacré des Juifs à Alexandrie en tant que préfet d’Égypte sous Néron2. Il fut aussi un des premiers partisans de Vespasien dans sa lutte pour l’Empire. Ils sont à la tête de quatre légions, la Ve Macedonica, la Xe Fretensis, la XVe Apollinaris, et la XIIe Fulminata, soit environ 24 000 hommes, doublés par autant de soldats recrutés par Titus et encore renforcés par 5 000 hommes de l’armée d’Alexandrie et des garnisons de l’Euphrate, soit plus de 50 000 hommes7, ou même 80 000 hommes selon Graetz8[réf. nécessaire].

Selon Flavius Josèphe9, ce sont 23 400 hommes que les Juifs peuvent opposer aux Romains, mais ils appartiennent à des factions antagonistes et obéissent à de multiples chefs qui se sont entretués dans une féroce guerre civile8. Le seul allié extérieur est le royaume d’Adiabène, et son roi Monobaze II. Au début du siège, au printemps 70, Jérusalem est tenue par trois factions zélotes dirigées par Éléazar ben Simon, un autre des vainqueurs de Beth Horon, dont la forteresse est la cour intérieure du Temple, Simon Bargiora qui tient la ville haute et partie de la ville basse et Jean de Gischala qui tient le mont du Temple10. Selon Tacite, « ce n’était entre eux que combats, trahisons, incendies et une partie du blé avait été dévorée par les flammes »

2/ Titus met donc le siège devant Jérusalem peu avant la Pâque 70. Il a avec lui quatre légions qu’il dispose d’abord sur les collines entourant Jérusalem, le mont Scopus et le mont des Oliviers. Malgré la gravité de la situation, les Juifs ne s’entendent toujours pas et Jean profite de ce qu’Eléazar laisse les pèlerins venir au Temple célébrer la Pâque, pour y introduire ses hommes et s’en emparer, éliminant ainsi Éléazar17.

Titus fait alors aplanir le terrain au pied des remparts de façon à en faciliter l’approche et construire des hélépoles (des tours roulantes) qui permettent à son armée de s’attaquer au nouveau rempart de la ville neuve, le moins haut des murs d’enceinte, situé au nord de Jérusalem. Le 25 mai 70, les troupes romaines peuvent le franchir18, puis, cinq jours plus tard, le 30 mai, s’emparer du second rempart et de la ville neuve jusqu’au pied de la forteresse Antonia, tenue par Jean de Gischala19.

Les Juifs de Jean de Gischala et de Simon bar Giora infligent encore aux Romains de lourdes pertes et Titus décide alors de construire autour de Jérusalem une muraille de 7 kilomètres de long pour mieux isoler la ville. Jérusalem possédait des provisions pour tenir le siège durant des années. Cependant, pour « motiver » les habitants au combat, les zélotes incendièrent ces provisions. La famine commence donc à faire ses ravages : « Les terrasses étaient encombrées de femmes et de petits enfants exténués, les ruelles de vieillards morts ; des garçons et des jeunes gens erraient comme des fantômes, le corps tuméfié. Sur les places, ils tombaient là où le fléau les accablait. Les malades n’avaient pas la force d’ensevelir les cadavres de leurs proches ; ceux qui étaient encore vigoureux différaient ce soin, effrayés par la multitude des cadavres et l’incertitude de leur propre sort ; beaucoup tombaient morts sur ceux qu’ils ensevelissaient ; beaucoup, avant que fût venu pour eux le moment fatal, succombaient dans ce labeur »7. Et, malgré cela, la guerre civile continue alors dans Jérusalem où les zélotes se livrent toujours à de nombreuses exécutions sommaires, particulièrement parmi les prêtres.[réf. nécessaire]

Josèphe, qui, selon son propre récit, bénéficie de la protection des Romains pour avoir prédit plus tôt l’Empire à Vespasien, essaye de persuader ses compatriotes d’abandonner la lutte en les haranguant vainement du pied des remparts, ce qui lui vaut une blessure à la tête dont il se remet rapidement7.

Le 20 juillet, les Romains réussissent à percer une brèche dans le rempart, pour se retrouver devant un nouveau rempart qui avait été construit à la hâte par les assiégés20. Les Romains s’emparent ensuite de la tour Antonia qui est rasée.

Une fois encore, Titus dépêche Josèphe à Jean de Gischala pour lui demander de se rendre, de « cesser de souiller le sanctuaire et d’offenser Dieu » tout en l’autorisant à reprendre les sacrifices20. Si Jean ne l’entend pas, d’autres parmi les notables choisissent de fuir la ville.

De la tour Antonia, les Romains construisent une rampe d’accès à l’esplanade du Temple et progressent malgré la résistance des Juifs qui, pour les repousser, mettent le feu aux différents portiques qui entourent le Temple. En ce moment de la fin du siège quand les sacrifices quotidiens avaient cessé dans le Temple, la famine atteint en ville son point culminant : « en dernier lieu, ils usèrent du cuir de leurs ceintures et de leurs sandales ; ils grattèrent, pour la mâcher, la peau de leurs boucliers. D’autres se nourrirent de brindilles de vieux foin ». Josèphe cite aussi un cas de cannibalisme où une mère cuit et dévore son bébé.Aureus de Vespasien : IUDAEA DEVICTA (La Judée vaincue près d’un palmier). Département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France.

Les combats redoublent d’intensité dans les derniers jours d’août 70. Selon Josèphe, Titus réunit alors un conseil de guerre pour décider du sort du Temple, qu’il conclut en disant qu’il « ne brûlerait jamais un si bel ouvrage »20 mais cette version laisse sceptique d’autres historiens qui croient beaucoup plus à la responsabilité de Titus dans l’incendie du Temple21. Finalement, le 29 août (10 du mois de Loos, selon Flavius Josèphe), quand les Romains s’approchent du Temple, un légionnaire jette un brandon dans le Temple qui s’embrase, et malgré les ordres de Titus, les Romains ne peuvent éteindre l’incendie20.

La destruction du Temple ne donne pas le contrôle de la ville aux Romains. Une fois encore, selon Josèphe, Titus s’adresse aux Juifs, et plus particulièrement à Simon et à Jean, et exige leur reddition en échange de la vie sauve. Mais comme ceux-ci posent leurs conditions et demandent à pouvoir fuir au désert, Titus ordonne de prendre et piller la ville à laquelle les Romains donnent l’assaut le 25 septembre (8 du mois de Gorpiée selon Flavius Josèphe) en massacrant la population et en incendiant la ville. Simon bar Giora et Jean de Gischala sont faits prisonniers.

La ville est rasée, seuls en subsistent ce qui constitue aujourd’hui le mur occidental et les tours Hippicus, Mariamme et Phasaël appelée aujourd’hui la tour de David.

Selon Flavius Josèphe, le nombre de prisonniers de guerre s’élève à 97 000 et le nombre de morts pendant le siège à 1 100 000, ce qui peut paraître exagéré même s’il faut se rappeler que le siège a commencé peu avant la Pâque, fête de pèlerinage où les Juifs avaient l’habitude de se rendre à Jérusalem. 700 prisonniers22, dont Simon bar Giora et Jean de Gischala, sont emmenés à Rome pour le triomphe de Titus. Jean de Gischala meurt en prison et Simon bar Giora est exécuté après le triomphe.

Suite commentaire 5

Deutéronome 28: 53 »Au milieu de l’angoisse et de la détresse où te réduira ton ennemi, tu mangeras tes enfants, la chair des fils et des filles que l’Eternel, ton Dieu, t’aura donnés.

Lévitique 26 : 27»Si, malgré cela, vous ne m’écoutez pas et me résistez, 28 je vous résisterai aussi avec fureur et je vous punirai encore 7 fois plus pour vos péchés. 29 Vous mangerez la chair de vos fils et de vos filles. 30 Je détruirai vos hauts lieux, j’abattrai vos statues consacrées au soleil, je mettrai vos cadavres sur les cadavres de vos idoles et je montrerai du dégoût envers vous. 31 Je ferai de vos villes des déserts, je dévasterai vos sanctuaires et je ne respirerai plus l’odeur de vos parfums apaisants. 32 Je dévasterai moi-même le pays à un tel point que vos ennemis venus l’habiter seront stupéfaits. 33 Je vous disperserai parmi les nations et je dégainerai l’épée pour vous poursuivre. Votre pays sera dévasté et vos villes seront désertes.

Rappel des versets de l’Ecclésiaste ci-dessus

Apocalypse 17; 15 L’ange me dit ensuite : Les eaux que tu as vues, là où est assise la prostituée, représentent des peuples, des foules, des nations et des langues. 16 Mais les dix cornes que tu as vues, ainsi que la bête, prendront la prostituée en haine, elles la dépouilleront de tout ce qu’elle a et la laisseront nue ; elles dévoreront ses chairs et la consumeront par le feu. 17 Car Dieu leur a inspiré la résolution d’exécuter son propre plan, en faisant cause commune et en mettant leur pouvoir royal au service de la bête jusqu’à ce que toutes les décisions de Dieu soient accomplies. 18 Cette femme que tu as vue représente la grande ville qui exerce son pouvoir sur tous les souverains du monde.

Daniel 9; 25 Voici donc ce que tu dois savoir et comprendre : Depuis le moment où le décret ordonnant de restaurer et de rebâtir Jérusalem a été promulgué jusqu’à l’avènement d’un chef ayant reçu l’onction, il s’écoulera sept septaines et soixante-deux septaines. La ville sera rebâtie et rétablie avec ses places et ses remparts, en des temps de détresse. 26 A la fin des soixante-deux septaines, un homme ayant reçu l’onction sera mis à mort, bien qu’on ne puisse rien lui reprocher. Quant à la ville et au sanctuaire, ils seront détruits par le peuple d’un chef qui viendra, mais sa fin arrivera, provoquée comme par une inondation, et jusqu’à la fin, séviront la guerre et les dévastations qui ont été décrétées. 27 L’oint conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une septaine et, à la moitié de la septaine, il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Dans le Temple sera établie l’abominable profanation, et cela durera jusqu’à ce que l’entière destruction qui a été décrétée s’abatte sur le dévastateur.

Dans ce texte il y a une grosse polémique sur le sens du verset 27 ou La bible du Semeur y voit le Messie et la nouvelle alliance alors que pour d’autres traductions comme Parole de vie et la bible en français courant cela représenterait le chef du verset 26. Une bataille donc est engagé sur ce sujet et même sur des sites reconnus le débat est présent. Je laisse cours donc à l’angle de vue de chacun et je donne le mien. Je reste fidèle à la version Semeur ou je vois le Seigneur marqué du sceau les 144000 (une alliance ferme avec un grand nombre). L’abomination étant dans le temple le Seigneur fait arrêté le sacrifice jusqu’à ce que celui qui est l’auteur de la désolation soit anéantis.

Partie 6

Matthieu 24; 29 Immédiatement après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune perdra sa clarté, les étoiles tomberont du ciel, les puissances célestes seront ébranlées. 30 C’est alors que le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel. Alors tous les peuples de la terre se lamenteront, et ils verront avec beaucoup de puissance et de gloire.31 Il enverra ses anges rassembler, au son des trompettes éclatantes, ses élus des quatre coins du monde, d’un bout à l’autre de l’univers. 32 Que l’exemple du figuier vous serve d’enseignement : quand ses rameaux deviennent tendres et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. 33 De même, quand vous verrez tous ces événements, sachez que le Fils de l’homme est proche, comme aux portes de la ville. 34 Vraiment, je vous assure que cette génération-ci ne passera pas avant que tout cela ne commence à se réaliser. 35 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront jamais. 36 Quant au jour et à l’heure où cela se produira, personne ne les connaît, ni les anges du ciel, ni même le Fils ; personne, sauf le Père, et lui seul. 37 Lors de la venue du Fils de l’homme, les choses se passeront comme au temps de Noé ; 38 en effet, à l’époque qui précéda le déluge, les gens étaient occupés à manger et à boire, à se marier et à marier leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans le bateau. 39 Ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que vienne le déluge qui les emporta tous. Ce sera la même chose lorsque le Fils de l’homme viendra. 40 Alors deux ouvriers travailleront côte à côte dans un champ : l’un sera emmené, l’autre laissé. 41 Deux femmes seront en train de tourner la pierre de meule : l’une sera emmenée, l’autre laissée. 42 Tenez-vous donc en éveil, puisque vous ignorez quel jour votre Seigneur viendra. 43 Vous le savez bien : si le maître de maison savait à quelle heure de la nuit le voleur doit venir, il resterait éveillé pour ne pas le laisser pénétrer dans sa maison. 44 Pour cette même raison, vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à un moment que vous n’auriez pas imaginé que le Fils de l’homme viendra.)

Luc 21; 25 Et il y aura des signes dans le soleil et dans la lune et dans les étoiles ; et, sur la terre, l’angoisse des nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots ; 26 les hommes rendant l’âme de frayeur, dans l’attente des choses qui vont arriver à la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. 27 Et alors ils verront le fils de l’homme venant dans une nuée avec grande puissance et gloire. 28 Lors donc que ces choses commenceront d’arriver, regardez en haut, et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. 29 Et il leur dit une parabole : Voyez le figuier et tous les arbres : 30 quand ils ont commencé à pousser, vous connaissez de vous-mêmes, déjà en les voyant, que déjà l’été est proche. 31 De même vous aussi, lorsque vous verrez arriver ces choses, sachez que le royaume de Dieu est proche. 32 En vérité, je vous dis que cette génération ne passera point que toutes ces choses n’arrivent. 33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. 34 Or, prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès et par l’ivresse, et par les soucis de la vie ; et que ce jour-là ne vienne sur vous à l’improviste. 35 Car comme un filet il viendra sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. 36 Mais veillez, priant en tout temps, afin que vous puissiez échapper à toutes ces choses qui doivent arriver, et subsister en présence du fils de l’homme.

Marc 13; 24 Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, 25 et les étoiles du ciel tomberont, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. 26 Et alors ils verront le fils de l’homme venant sur les nuées avec une grande puissance et avec gloire : (27 et alors il enverra ses anges, et il rassemblera ses élus des quatre vents, depuis le bout de la terre jusqu’au bout du ciel.28 Mais apprenez du figuier la parabole [qu’il vous offre] : Quand déjà son rameau est tendre et qu’il pousse des feuilles, vous connaissez que l’été est proche. 29 De même aussi vous, quand vous verrez arriver ces choses, sachez que cela est proche, à la porte. 30 En vérité, je vous dis que cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient arrivées. 31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. 32 Mais quant à ce jour-là, ou à l’heure, personne n’en a connaissance, pas même les anges qui sont dans le ciel, ni même le Fils, mais le Père. 33 Prenez garde, veillez et priez, car vous ne savez pas quand ce temps sera.

Commentaire 6

Matthieu, Luc et Marc commencent par la même expression cela est une nouvelle fois un verset charnière dans le texte. Le sens est qu’après la destruction de Jérusalem par Titus, et que le temps des nations soit accomplis, c’est à dire la grâce ou tout être humain peut s’approcher du sanctuaire de Dieu le Père par la voie nouvelle qu’à inauguré Jésus Christ au travers du voile de sa chair crucifié à la croix, c’est le temps des manifestations effrayantes dans le ciel dont parlait Luc:

Luc 21; 11 et il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des pestes ; et il y aura des phénomènes effrayants et de grands signes du ciel.

Le passage que j’ai mis entre parenthèse ne sera pas commenté car il faudrait faire une étude aussi sur l’enlèvement qui se situe au temps de la fin des nations. On a ici un descriptif intriguant de Matthieu et Marc.

Matthieu 24; 31 Il enverra ses anges rassembler, au son des trompettes éclatantes, ses élus des quatre coins du monde, d’un bout à l’autre de l’univers.

Marc 13; 27 et alors il enverra ses anges, et il rassemblera ses élus des quatre vents, depuis le bout de la terre jusqu’au bout du ciel.

On a l’impression que Luc fait l’impasse sur certains détails mais en faite il faut lire le texte de celui-ci au chapitre 17

Luc 17; 20 Les pharisiens lui ayant demandé quand le royaume de Dieu viendrait, il leur répondit et dit : Le royaume de Dieu ne vient point de manière à être observé ; 21 et l’on ne dira point : Voici, il est ici, ou voici, il est là ; car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. 22 Mais il dit aux disciples : Des jours viendront où vous désirerez de voir un des jours du fils de l’homme, et vous ne le verrez point. 23 Et on vous dira : Voici, il est ici ; voici, il est là ! N’y allez point, et ne courez pas après. 24 Car, comme l’éclair qui brille à une extrémité du ciel, resplendit jusqu’à l’autre extrémité du ciel, ainsi sera le fils de l’homme en son jour. 25 Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. 26 Et comme il arriva aux jours de Noé, il en sera de même aux jours du fils de l’homme : 27 on mangeait, on buvait, on se mariait, et on donnait en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche : et le déluge vint, et les fit tous périr. 28 De même aussi, comme il arriva aux jours de Lot : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; 29 mais le jour où Lot sortit de Sodome, il tomba du ciel une pluie de feu et de soufre, qui les fit tous périr ; 30 il en sera de même au jour où le fils de l’homme sera révélé. 31 En ce jour-là que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison ne descende pas pour les emporter ; et que celui qui sera aux champs de même, ne retourne point en arrière. 32 Souvenez-vous de la femme de Lot !33 Quiconque cherchera à sauver sa vie, la perdra ; et quiconque la perdra, la conservera. 34 Je vous dis qu’en cette nuit-là, deux seront sur un même lit, l’un sera pris et l’autre laissé. 35 Deux femmes moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. 36 [Deux seront au champ, l’un sera pris et l’autre laissé.]
37 Et répondant, ils lui disent : Où, Seigneur ? Mais il leur dit : Là où est le corps, là aussi s’assembleront les aigles.

Luc 17; 24 et 27 sont identique à Matthieu 24 : 27 En effet, quand le Fils de l’homme viendra, ce sera comme l’éclair qui jaillit du levant et illumine tout jusqu’au couchant. 28 Où que soit le cadavre, là s’assembleront les vautours. Dans le passage de Luc les disciples demande ou iront ceux qui seront pris et là nous tombons une fois de plus sur un verset à polémique Puisque certains voient dans les aigles ou vautours les anges de Dieu tandis que d’autres y voient au travers du cadavre ou du corps Jérusalem entouré par les aigles emblème des légions romaines. Le corps s’apparente à Christ tandis que les aigles qui est une meilleur traduction que les vautours s’apparentent aux disciples. Le contexte est celui du rassemblement de ceux qui sont pris considérons alors ce verset

Genèse 5:24 Et Hénoc marcha avec Dieu; et il ne fut plus, car Dieu le prit.

Certains du coup y voient l’enlèvement mais ce n’est pas le cas et cela fera l’objet d’un autre message

1 réflexion sur « Matthieu 24; 3 Comme il était assis sur le mont des Oliviers, ses disciples s’approchèrent, le prirent à part, et lui demandèrent : Dis-nous quand cela se produira et quel signe annoncera ta venue et la fin du monde. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.