Archives pour la catégorie Enseignement Alexandre Heimig

S’il y a bien un verset dans les prophéties qui fait parler c’est bien celui de Daniel et son verset du chapitre 9 au verset 27

Tout le monde s’attend à ce que l’antéchrist fasse son apparition  en confirma ou en faisant une alliance de Paix.  Voici l’interprétation que je donne sur ces passage sans oublier,  la ruine soudaine qui vient après Paix et sécurité…….

Prenons tout d’abord, la ruine soudaine. Lisons le passage dans la version Semeur.

1 Thessaloniciens 5; 2 vous savez fort bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra de façon aussi inattendue qu’un voleur en pleine nuit. 3 Lorsque les gens diront : « Maintenant règne la paix ! Maintenant nous sommes en sécurité !», alors précisément, la ruine fondra subitement sur eux, comme les douleurs saisissent la femme enceinte, et aucun n’échappera.

La première chose à dire, c’est que le jour du Seigneur, qui est celui ou il posera ses pieds sur le mont des oliviers, n’est pas le jour ou le Seigneur viendra chercher son épouse à la rencontre dans les nuées.

En ce jour-là, il posera ses pieds sur le mont des Oliviers, près de Jérusalem, du côté du levant. Le mont des Oliviers se fendra d’est en ouest en deux parties ; une immense vallée se creusera entre les deux. Une moitié du mont reculera au nord, l’autre moitié au sud.

Le jour du Seigneur viendra de manière inattendu et cela est normal puisqu’il n’y a que le Père qui connait ce  temps. Le meilleur exemple est dans celui de la Parole des dix vierges

C’est pourquoi, ajouta Jésus, tenez-vous en éveil, car vous ne savez ni le jour, ni l’heure de ma venue.
C’est la suite de Matthieu 24 qui suscite tant de commentaires, et le chapitre 25 n’est que sa continuité et commence par la Parabole des vierges, qui reprends exatement la déclaration de matthieu 24
Quant au jour et à l’heure où cela se produira, personne ne les connaît, ni les anges du ciel, ni même le Fils ; personne, sauf le Père, et lui seul.
C’est sans oublier le verset si compromettant pour que le jour du Seigneur soit celui de l’enlèvement.
Malheur à vous qui désirez que le jour de l’Eternel vienne ! Mais savez-vous ce qu’il sera pour vous, le jour de l’Eternel ? Ce sera un jour de ténèbres et non pas de lumière.
Mais vousmes frèresvous n’êtes pas dans les ténèbres pour que le jour du Seigneur vous surprenne comme un voleur.
Car Dieu ne nous a pas destinés à connaître sa colère, mais à posséder le salut par notre Seigneur Jésus-Christ :
Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porteouverte, que personne ne peut fermer.
Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.
Nous pouvons ainsi rebondir sur 1Thessaloniciens 5 qui justement cadre la déclaration de « Paix et sécurité » ainsi que « le jour du Seigneur » qui est un jour de colère rendant aux nations leur salaire y compris Israel et les enfants de lumière qui ne sont pas destiné à sa colère.
On ne verra pas s’accomplir ce que vous imaginez, quand vous dites : Nous voulons être comme les nationscomme les familles des autres pays, nous voulonsservir le bois et la pierre.
La ruine soudaine est donc associée au jour du Seigneur car c’est un jour de ténèbres. Pour nous, frères,  nous serons comme les sauterelles qui se rassemble dans les airs dans les nuées après avoir mué en corps de gloire comme le font les sautrelles et nous règnerons avec lui. Jean Baptiste se nourrissait de sauterelle et de miel sauvage et il était habillé du manteau en poil de chameau avec une ceinture de cuir.
La compréhension des paramètres est très important. D’abord Jean signifie que « L’Eternel à fait Grâce », ensuite il est habillé de Poils de chameau, montrant par là que nous des pêcheurs car le chameau était un animal impur. Sur cette condition de Pêcheur la ceinture de cuir sur les reims symbolise la croix et la vérité que tous nous mettre pour continuer à marcher en nouvauté de vie. Le miel sauvage nous rappelle qu’il ne nous faut pas accepter un autre esprit que celui que nous avions au départ. et enfin la sauterelle qui est le dernier descriptif nous qu’ un jour cette grâce nous rassembleras sur les nuées et qu’ainsi nous jugerons le monde.
Ne savezvous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ?
Ne savezvous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ?
il en est de même de la condition de la sauterelle,  et nous pouvons admiré l’enseignement de la nature  a cet égard. La sauterelle mue puis se rassemble avce le reste du troupeau si on peut dire. Ainsi les enfants qui seront changer en corps céleste se rassembleront pour règner avec lui et nous jugerons le monde et les anges. Quelle prommesse mes amis……..!!!!!!!
Mais revenons à « paix et sécurité »; nous voyons qu’après cette déclaration c’est la ruine soudaine et donc fait partis du chaos auquel nous ne sommes destiné et ou Le Seigneur rendra ses jugements avec tous les saints
Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, Car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atzel; Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, Au temps d’Ozias, roi de Juda. Et l’Eternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui.
Ce passage nous rappelle aussi la déclaration de Jésus Christ, quand il répond à ses disciples qu’ils l’avaient questioné sur son avènement et la fin du monde, « fuyez dans les montagnes ».
Après avoir fait ce panoramique sur la Parole de Dieu  nous sommes fixé sur  la notion d’enlèvement avant la dernière semaine de Daniel qui recevra le plan de restauration pour Jérusalem et non pour l’église qui n’en a pas besoin. Elle n’en a pas besoin, tout simplement parce que celui qui est en Christ,  n’a plus de condamnation demeurant sur lui.
Il faut donc attendre nos frères israélites  qui devront le reconnaître afin que des deux il ne fasse qu’un seul troupeau.  Le Christ a fait cette déclaration qu’il ne faut jamais oublié quand on parle d’escathologie.
Voici, votre maison vous sera laissée; mais, je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
 Il est donc évident que cela ne pourra se faire  que quand ils auront reconnu celui qu’ils ont percé.
De cette volonté nationaliste que le nouveau Israel veut montrer au monde, un reste seulement reviendra vers Elohim vers Christ. C’est ce qu’explique Paul qui nous donne des clefs de compréhensions de l’Ecriture.
Car même si ton peuple, ô Israël, était aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer, ce n’est qu’un reste qui reviendra, car Dieu a décidé la destruction du peuple : il fera venir la justice comme une inondation.
Et pour ce qui concerne Israël, Esaïe déclare de son côté : Même si les descendants d’Israël étaient aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer, seul un reste sera sauvé.
Nous comprenons donc que la destruction est sans appelle pour Israel et Juda ainsi que les nations
Pour cela visionner la vidéo sur les oracles des 8 royaumes  reprenant les prophéties d’Amos.

Le rétablissement d’Israel et Jérusalem se fera au bout de 70 septaines (semaine d’année)

Une période de soixantedix septaines a été fixée pour ton peuple et pour ta ville sainte, pour mettre un terme à la révolte contre Dieu, et pour en finir avec les péchés, pour expier la faute et pour instaurer une justice éternelle, pour accomplir vision et prophétie, et pour conférer l’onction au Saint des saints.
Daniel 9:25
Voici donc ce que tu dois savoir et comprendre : Depuis le moment où le décret ordonnant de restaurer et de rebâtir Jérusalem a été promulgué jusqu’à l’avènement d’un chef ayant reçu l’onction, il s’écoulera sept septaines et soixantedeux septaines. La ville sera rebâtie et rétablie avec ses places et ses remparts, en des temps de détresse.
A la fin des soixantedeux septaines, un homme ayant reçu l’onction sera mis à mort, bien qu’on ne puisse rien lui reprocher. Quant à la ville et au sanctuaire, ils seront détruits par le peuple d’un chef qui viendra, mais sa fin arrivera, provoquée comme par une inondation, et jusqu’à la fin, séviront la guerre et les dévastations qui ont été décrétées.
L’oint conclura une alliance ferme avec un grand nombrependant une septaine et, à la moitié de la septaine, il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Dans le Temple sera établie l’abominable profanation, et cela durera jusqu’à ce que l’entière destruction qui a été décrétée s’abatte sur le dévastateur.

 

Ce dernier verset, a fait  réfléchir plus d’un lecteur car selon les diverses traductions certains pensent qu’il s’agit de l’antéchrist et quand nous consultons les différentes traductions cela est beaucoup moins évident. Ici sur cette artcile je n’ai employé que la version Semeur. Voyons d’autres traduction de ce dernier verset

Bible Segond 21
© 2007 – Société Biblique de Genève
Il imposera une alliance d’une semaine à beaucoup, et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Le dévastateur commettra les pires monstruosités jusqu’à ce que l’anéantissement et ce qui a été décidé se déversent sur lui.» (Daniel 9:27
Bible des Peuples
© 2005 – Editions du Jubilé
Durant une semaine il consolidera son alliance avec beaucoup ; le temps d’une demi-semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Sur le côté du Temple se dressera l’Abomination de la Désolation jusqu’au temps fixé pour la ruine du dévastateur. (Daniel 9:27)
Bible Parole de vie
© 2000 PDV – Société Biblique Française
Pendant la dernière période de sept ans, il obligera beaucoup de gens à faire ce qu’ils ne veulent pas. Après trois ans et demi, il fera cesser les sacrifices et les offrandes. Cet homme destructeur commettra ses actions horribles avec rapidité jusqu’à ce que lui-même soit détruit comme cela a été décidé. » (Daniel 9:27)
Bible en français courant
© 1982 BFC – Société Biblique française
Pendant la dernière période de sept ans, il imposera de dures obligations à un grand nombre de gens. Au bout de trois ans et demi, il fera même cesser les sacrifices et les offrandes. Ce dévastateur accomplira ses oeuvres abominables avec rapidité, jusqu’à ce que la fin qui a été décidée s’abatte sur lui.› » (Daniel 9:27)
Bible à la Colombe
© 1978 – Société Biblique française
Il fera avec beaucoup une solide alliance d’une semaine,
Et durant la moitié de la semaine
Il fera cesser le sacrifice et l’offrande ;
Le dévastateur ira à l’extrême des abominations,
Jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu
Fondent sur le dévastateur. (Daniel 9:27)
Bible Chouraqui
© 1977 – Editions Desclée de Brouwer
Il consolidera le pacte avec des multitudes, une septaine et une demi-septaine; il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Sous l’aile sera l’abjection de la désolation, jusqu’à ce que, l’achèvement décrété, la désolation se déverse. (Daniél 9:27)
Traduction Œcuménique de la Bible
© 1976 TOB – Les Editions du Cerf
Il imposera une alliance à une multitude pendant un septénaire, et pendant la moitié du septénaire, il fera cesser sacrifice et oblation; sur l’aile des abominations, il y aura un dévastateur et cela, jusqu’à ce que l’anéantissement décrété fonde sur le dévastateur.» (Daniel 9:27)
Bible de Jérusalem
© 1973 – Les Editions du Cerf
Et il consolidera une alliance avec un grand nombre. Le temps d’une semaine; et le temps d’une demi- semaine il fera cesser le sacrifice et l’oblation, et sur l’aile du Temple sera l’abomination de la désolation jusqu’à la fin, jusqu’au terme assigné pour le désolateur. » (Daniel 9:27)
Bible du Rabbinat Français
Zadoc Kahn
© 1966 – Editions Colbo
Pendant une semaine, il fera prédominer son alliance avec un grand nombre, et pendant une demi-semaine, il abolira sacrifices et oblations et placera sur le flanc de l’autel d’horribles abominations, jusqu’à ce qu’un arrêt de destruction s’abatte sur l’auteur de ces horreurs. (Daniel 9:27)
Traduction Abbé Crampon
• 1923 – Libre de droit
Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine; et, au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation, et sur l’aile des abominations viendra un dévastateur, et cela jusqu’à ce que la destruction et ce qui a été décrété se répandent sur le dévasté. (Daniel 9:27)
Bible Annotée de Neufchâtel
• 1899 – Libre de droit
Il concluera une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine, et à la moitié de la semaine il fera cesser sacrifice et oblation, et sur l’aile des abominations [vient] un désolateur, et cela jusqu’à ce que l’entière destruction qui a été décrétée fonde sur le désolé. (Daniel 9:27)
Traduction John Nelson Darby
• 1885 – Libre de droit
Et il confirmera une alliance avec la multitude [pour] une semaine ; et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; et à cause de la protection des abominations [il y aura] un désolateur, et jusqu’à ce que la consomption et [ce qui est] décrété soient versés sur la désolée. (Daniel 9:27)
Bible d’Ostervald
• 1881 – Libre de droit
Il confirmera l’alliance avec plusieurs pendant une semaine; et à la moitié de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation; et sur l’aile des abominations viendra le désolateur, jusqu’à ce que la ruine qui a été déterminée fonde sur le désolé. (Daniel 9:27)
Traduction Samuel Cahen
• 1831-1851 – Transcription DJEP 2014
Une semaine confirmera l’alliance à plusieurs; la moitié de la semaine fera cesser le sacrifice et l’offrande, et sur l’aile (du temple sera) l’horreur du dévastateur, jusqu’à ce que la consommation et le châtiment se répandent sur le dévastateur. (Daniel 9:27)
Traduction David Martin
• 1744 – Libre de droit
Et il confirmera l’alliance à plusieurs dans une semaine, et à la moitié de cette semaine il fera cesser le sacrifice, et l’oblation ; puis par le moyen des ailes abominables, qui causeront la désolation, même jusqu’à une consomption déterminée, [la désolation] fondra sur le désolé. (Daniel 9:27)
Traduction King James
• 1611 – traduction française, Bible des réformateurs 2006
Et lui, le Messie, confirmera l’alliance avec beaucoup pendant une semaine; et au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation; et à cause du déploiement des abominations il le rendra désolé, même jusqu’à la consumation, et cela étant déterminé sera versée sur le désolé. (Daniel 9:27)

Vous avez presque toutes les traductions de ce texte qui effectivement pr^tent a équivoque mais considéré que celui qui fait l’alliance dans cete dernière  traduction celle des anglais l’appelle directement le Messie et que la semeur l’appelle l’oint  Nous voyons bien aussi que dans ce passage on parle deux personnes celui qui a fait l’alliance et celui qui s’appelle le dévastateur sur qui un décret ira à terme pour sa destruction.

Que pensez donc des idées qui circulent pour savoir qui fera l’alliance de paix  en pensant que ce sera l’antéchrist ??? il me semble au vue des différentes traductions que l’alliance qui est la dernière septaine soit effectivement appliqué par celui qui a donné le message des 7 septaines, à savoir l’oint le Mesie mais voilà à la moitié de la semaine le dévastateur fera son apparition sur une aile du temple. Le messie décrétera alors sa destruction . N’est il pas donné 1260 jours  au dévastateur ??? cela ne fait’il pas la moitié de la septaine ???

 

Guillaume Bourin

Guillaume Bourin est pasteur de l’Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada), et le fondateur du site leboncombat.fr. Il s’intéresse particulièrement à l’exégèse et à l’intertextualité de l’Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l’auteur du livre « Je vous purifierai d’une eau pure » : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l’Université d’Aberdeen (Ecosse).

 

Commençons par le commencement : depuis ma conversion, j’ai toujours été baptiste. Je n’ai jamais varié dans mes positions à ce sujet, malgré mon adhésion de longue date à la théologie réformé et les pressions récentes de la blogosphère pédobaptiste francophone (!). Nombre de mes amis pasteurs sont pédobaptistes, ils m’invitent d’ailleurs à prêcher dans leurs Églises et sont invités à prêcher dans la mienne. Je me sens généralement bien plus proche d’eux que de certains collègues baptistes. Ce n’est donc pas un sujet de division, même s’il est cependant significatif.

Oui mais voilà, ce cher Maxime Georgel a récemment entamé sur son blog une apologie du pédobaptême en 497 articles. Comment vous pouvez l’imaginer, je ne compte plus le nombre de personnes me demandant d’y répondre… Et c’est hors de question : je n’ai ni le temps, ni l’énergie pour une telle entreprise. Et puisque nous avons déjà beaucoup écrit à ce sujet sur Le Bon Combat, je renvoie les lecteurs à notre discussion en cours avec Alexandre Sarran.

Dans cet article, je me limite donc à lister une fois pour toutes les dix principales raisons pour lesquelles, après tant d’années, je ne suis toujours pas devenu pédobaptiste.

 

 

#1- Parce qu’il n’y a aucun commandement positif concernant le baptême de nourrissons

Et c’est l’un des grands paradoxes de la position pédobaptiste. En effet, l’un des mécanismes majeurs de l’ecclésiologie réformée —le principe régulateur— se base sur le fait que “tout ce qui n’est pas expressément commandé est proscrit”. On peut bien sûr discuter de l’application et de l’étendue de ce principe. Mais il est tout de même frappant que nos amis pédobaptistes adoptent cette pratique alors que nous ne trouvons aucun commandement positif de baptiser des enfants dans le Nouveau Testament.

LISEZ >> Quand devrions-nous baptiser les nouveaux convertis ?

 

 

#2- Parce qu’il n’y a aucune donnée biblique directe appuyant le pédobaptisme

Cette deuxième raison complète la première : malgré les tentatives récentes de la blogosphère pédobaptiste francophone de prouver le contraire, il n’existe aucun exemple direct de baptême d’enfant dans les lignes du Nouveau Testament. Tout juste pouvons-nous leur concéder un argument du silence dans le cas du geôlier de Philippes (Ac 16:31–33).

Toutefois, sur ce cas je tiens à rappeler :

(1) Que si l’on suit la logique pédobaptiste sur Ac 16.33, la régénération baptismale est inévitable d’un point de vue exégétique (voir point 10 ci-dessous)
(2) Le baptême de la « maison » du geôlier de Philippe s’explique beaucoup mieux en la comparant à la situation quasi-identique de la maison de Crispus, le chef de la synagogue de Corinthe (Ac 18.8). Dans cet exemple, toute la famille a été baptisée parce qu’elle a cru.

LISEZ >> Conversion et baptême du Saint Esprit : deux expériences différentes ?

 

 

#3- Parce que Paul n’a jamais utilisé l’argument pédobaptiste de manière apologétique, alors qu’il lui aurait été très utile !

Actes 15 rapporte que quelques hommes venus de Judée cherchaient à forcer les païens chrétiens à se faire circoncire et à observer la loi de Moïse dans son intégralité (commandements cérémoniels et civils inclus) pour être sauvés. Paul et Barnabas, radicalement opposés cette position, eurent avec eux un débat très vif, et l’Église d’Antioche les envoya vers les apôtres et les anciens de Jérusalem pour régler cette question (Ac 15.2). À Jérusalem, Pierre et Jacques suivirent la position de Paul et gagnèrent toute l’assemblée, de sorte qu’une lettre fut rédigée à l’attention de toutes les Églises existant à cette époque (cf. “à Antioche, en Syrie, et en Cilicie”, Ac 16.23).

L’argument clé de cette lettre, celui réglant le débat une fois pour toute, est finalement très simple : il s’agit d’une révélation spéciale du Saint Esprit (Ac 16.28) accordée à Pierre “depuis longtemps” (Ac 16.7) et corroborée d’avance par les paroles des prophètes (Ac 16.14–18). Paul, Barnabas, Jude, et Silas furent chargés de remettre cette lettre à l’Église d’Antioche (Ac 16.22). Mais Paul ne comptait pas en rester là : il souhaitait rapidement visiter les Églises qu’il avait implantées en Galatie, très probablement afin de leur faire connaître le contenu de la missive apostolique (Ac 16.36).

Voici où je veux en venir : l’argument apologétique invoqué par les apôtres est celui d’une révélation spéciale du Saint Esprit. Pourtant, si l’on suit la logique pédobaptiste, la controverse aurait pu être réglée très simplement, sans faire appel à un concile : il aurait suffit d’affirmer aux judaïsants que le baptême reprend la fonction de la circoncision dans le cadre de la nouvelle alliance. Si cela ne les avait pas fait taire, cela aurait sans doute convaincu les chrétiens locaux qui, selon la position pédobaptiste, étaient déjà baptisés avec leurs enfants de longue date sur la base de cet argument. Et si la circoncision n’était plus nécessaire, les pratiques cérémonielles qui en découlaient devenaient elles aussi superflues.

Cependant, Paul n’a jamais utilisé une telle rhétorique, pourtant sans appel. Pourquoi ? Tout simplement parce que les baptêmes de maisonnée n’étaient pas pratiqués à l’époque du Nouveau Testament.

Mes amis pédobaptistes balaieront cet argument du revers de la main au motif qu’il exploite un silence du Nouveau Testament. Mais n’est-ce pas exactement ce sur quoi leur position est basée ? Du reste, d’un point de vue exégétique, certains silences sont plus significatifs que d’autres.

 

#4- Parce que le pédobaptisme ne respecte pas la diversité des alliances bibliques que l’on retrouve dans la Bible

Je ne vais pas revenir sur ce que nous avons déjà développé en long, en large, et en travers sur Le Bon Combat. Notez simplement que, dans le cadre interprétatif du pédobaptisme, nos amis considèrent l’ensemble des alliances bibliques dans une perspective unifiée. Bien sur, il existe des nuances entre les différents positions pédobaptistes (lisez l’excellent livre de Pascal Denault à ce sujet).

Un point d’accord néanmoins : l’écrasante majorité des pédobaptistes estiment que les alliances bibliques sont conditionnelles, construites sur le modèle suzerain-vassal très répandu dans le Proche Orient ancien. Ce n’est cependant pas le cas de toutes les alliances bibliques : par exemple, l’alliance avec Noé est clairement inconditionnelle, inviolable, et ne témoigne d’aucune obligation de Noé en tant que vassal. C’est plutôt Dieu qui s’engage unilatéralement par serment. Avec les baptistes qui ont rédigé la Confession de Londres de 1689, j’estime qu’il en est de même pour la nouvelle alliance.

Le débat est technique, je ne souhaite pas m’étendre sur le sujet. Nous reviendrons sans doute dans un article ultérieur sur le cas de l’alliance nohahique.

ÉCOUTEZ >> Discussion autour de la doctrine des alliances avec « Fred le néophyte » 🙂

 

#5- Parce que le pédobaptisme accorde à des personnes irrégénérées le statut de membre de la nouvelle alliance

Selon la position pédobaptiste, la nouvelle alliance reflète la composition de l’Église visible : certains de ses membres sont régénérés, tandis que d’autres ne le sont pas. Cela ne s’accorde pas, cependant, avec les promesses vétérotestamentaires relatives à la nouvelle alliance qui sont largement reprises dans le Nouveau Testament :

(1) Dans la nouvelle alliance, tous connaissent Dieu et sont pardonnés (Jer 31.34, cf. Hébreux 8.11–12 ; 10.16ss; Jn 6.45 ; 1 Jn 2.20)
(2) Tous sont régénérés (Ez 36.25–26; cf. Jean 3 ; Tite 3.5)
(3) Tous ont les lois de Dieu dans leur coeur et souhaitent y obéir (Éz 36.27)

 

Selon ma conscience, encore une fois, il s’agit là du principal problème que me pose la position pédobaptiste : elle accorde à des personnes non-régénérées le statut de membre de la nouvelle alliance, de membre de la famille de Dieu. Certes, il existe des personnes non-régénérées dans nos Églises baptistes, mais conformément au modèle du Nouveau Testament, nous cherchons à valider l’authenticité de la profession de foi avant de leur accorder le baptême.

LISEZ >> Débat sur la relation entre le baptême et la nouvelle alliance

 

#6- Parce que la circoncision et le baptême sont deux signes de deux alliances différentes

L’alliance mosaïque, c’est à dire l’alliance avec la postérité naturelle d’Abraham, n’est pas l’alliance de grâce : elle ne contient aucune promesse de grâce, aucune garantie d’accès à la vie éternelle. La circoncision a servi de sceau de la justice qu’Abraham avait obtenue par sa foi (Rm 4.11) car elle venait marquer l’accumulation des promesses qui lui avaient été faites. Mais elle n’a jamais été le sceau de la justice d’Ismaël, d’Esaü, ou des membres incrédules du peuple d’Israël. Ce sceau si cher aux pédobaptistes ne concernait que la situation particulière d’Abraham, et non la votre.

Notez également l’asymétrie du système pédobaptiste : si le baptême est le parallèle de la circoncision, pourquoi est-il étendu à des personnes qui n’étaient pas circoncises sous l’ancienne alliance et refusé à des personnes qui l’auraient été ?

  • Par exemple, pourquoi baptiser les nourrissons de sexe féminin alors qu’aucune “circoncision féminine” (excision) n’était pratiquée par Israël (alors que les peuples du Proche Orient ancien la pratiquait très probablement) ?
  • Et pourquoi ne pas baptiser les petits-enfants ou les arrières-petits enfants d’un homme agé se convertissant, ou ses employés, ou tous ceux qui vivent éventuellement sous toit ? La circoncision n’était-elle pas pour ces personnes également ? Etc.

 

On pourrait également discuter de l’origine du baptême chrétien, qui reprend la pratique du baptême de repentance de Jean-Baptiste. L’émergence de cette dernière est très discutée, mais il est assez clair qu’elle ne s’appuit pas sur un parallèle avec la circoncision.

LISEZ >> En quoi la nouvelle alliance est-elle nouvelle ?

 

 

#7- Parce que le statut spécial des enfants de croyant n’implique pas leur participation à l’alliance de grâce

Avec les pédobaptistes, je crois que les enfants d’au moins un parent chrétien sont “saints” (1 Cor 7.14), c’est à dire mis à part d’une manière spéciale. J’entends enseigner mes enfants —si Dieu m’en accorde— dans la foi chrétienne et j’incite les membres de mon Église à en faire de même. Cependant, ce statut spécial ne signifie pas que les nourrissons sont automatiquement membres de la nouvelle alliance ou qu’ils doivent être baptisés.

Le pédobaptisme gomme la polysémie du terme agios (saint) et de ses dérivés. Je ne crois pas que Paul s’adresse à des nourrissons lorsqu’il écrit aux enfants dans les sections appelées “codes de maisonnées” (Ép. 6.1–4, par ex.). Il s’agit vraissemblablement d’enfants convertis ou à minima instruit dans la voie chrétienne, comme le terme utilisé (teknon) l’atteste. D’ailleurs, là encore, une telle adresse ne présumme pas de leur baptême préalable.

LISEZ >> 5 raisons pour lesquelles les Églises devraient enseigner la théologie aux enfants

 

 

#8- Parce que, dans le Nouveau Testament, le baptême est un élément clé de la profession de foi

Dans le Nouveau Testament, on retrouve douze récits de baptêmes plus ou moins développés, certains portant sur le même évènement. Dans neuf d’entre eux, le baptême suit immédiatement la profession de foi, j’estime même qu’il s’agit d’un élément clé de celle-ci (lisez mon livre sur ce sujet si vous voulez savoir pourquoi !). Les trois autres désignent des baptêmes de maisonnée (oikos) :

(1) Dans Ac 16.13–15, Lydie est clairement baptisée sur la base de sa profession de foi, et il est assez clair que sa “maison” (selon toute vraissemblance, ses employés) a cru également.
(2) Le cas du geôlier de Philippes (Ac 16.33), déjà discuté plus haut, indique également certainement que les membres de sa maison ont cru (cf. Ac 16.31)
(3) Aucune donnée ne permet de statuer sur le cas de la maison de Stephanas (1 Co 1.16)

LISEZ >> Qui doit baptiser les nouveaux convertis ?

 

 

#9- Parce que l’histoire de l’Église n’a jamais appuyé la position pédobaptiste

Ici encore, j’enfonce des portes ouvertes maintes fois sur Le Bon Combat. Quoi qu’on en dise, aucun témoignage pédobaptiste n’existe dans la littérature patristique avant le début du IIIème siècle. Le premier témoignage direct en est même une réfutation en règle (Tertullien, De Baptismo, ch. 18).

J’estime à titre personnel que la pratique pédobaptiste est plus ancienne. Elle est apeut être apparue dès le premier siècle. Son émergence est directement liée au développement de la doctrine de la régénération baptismale. Ici encore, je vous renvoie vers mon livre, Je répandrai sur vous une eau pure.

LISEZ >> Tertullien et le baptême d’enfants

 

 

#10- Parce que le pédobaptisme réformé flirte parfois (souvent) avec la régénération baptismale

Soyons clairs : nos amis pédobaptistes sont incapables de produire un seul exemple historique de pédobaptême non-régénérant avant Ulrich Zwingli (1484–1531). Et encore : je suis plutôt d’avis que Zwingli croyait à la régénération baptismale. Je l’ai déjà dit et je le maintiens : le pédobaptisme historique nait de l’expansion de la régénération baptismale, une doctrine déjà profondément influente à la fin du IIème siècle et qui a marqué l’ensemble du la théologie médiévale. Le pédobaptisme presbytérien est une position tardive, une innovation dans l’histoire de l’Église.

Dans mes recherches, j’ai été particulièrement étonné de noter des formulations frisant la régénération baptismale chez Herman Bavinck (« le baptême régénère… et brise le pouvoir du péché originel », Reformed Dogmatics, vol. IV, p. 520) et même dans le Grand Catéchisme de Westminster (cf. Q.165). De telles affirmations pour le moins ambiguës sont courantes dans la littérature presbytérienne.

Je n’accuse pas mes amis presbytériens de défendre la régénération baptismale (quoi que… que penser de Federal Vision ?), mais j’estime que ces formulations témoignent de l’équilibre précaire de leur ecclésiologie. Car, en réalité, la régénération baptismale est la conséquence logique d’une exégèse pédobaptiste cohérente.

LISEZ >> Que signifie naître d’eau en Jean 3.5 ?

Alexandre Heimig son commentaire.

Avatar

Les presbytériens font le baptême d’aspersion, alors que dans la loi Mosaïque l’aspersion concerne toujours le sang, le baptême concerne toujours l’eau; à ce verset près que, c’est dans sa mort que nous sommes baptisés. Etant plongez dans sa mort nous ressuscitons en nouveauté de vie laver par une eau pure. C’est bien quand on sort de l’eau que le symbole de la résurrection est visible dans l’acte du baptême. C’est sans oublier Matthieu 3.16 qui nous dit « Jésus sortit de l’eau et les cieux s’ouvrirent ». L’aspersion concerne le sang de Jésus, qu’il est allé offrir dans le temple céleste devant la face de Dieu, étant passé du ministère de prophète à celui de souverain sacrificateur. Voilà pour le baptême selon l’aspersion qui est caduque.
Pour ce qui du pédobaptisme, toutes les arguments de Guillaume sont recevable et on peut ajouter la différence qu’il y a entre le mot Grec « bapto » qui est une immersion temporaire et le mot « baptizo » qui est une immersion définitive ( lire mon article tout simple en consultant les valeurs strongs)…… Le baptême presbytérien ou réformé n’a pas franchement coupé les ponts avec le catholicisme babylonien dont le presbytérien Alexander Hislop a su démanteler tous ses aspects. Néanmoins Alexander Hislop, qui a une très grande connaissance, se permet de croire que le baptême des enfants est une présentation une déclaration de sainteté a cause des Parents ou d’un parent qui sont saint et qu’ainsi il sera propre la consécration ce qui équivaut chez les catholique à la confirmation. Là encore, bien que son enseignement soit extraordinaires dans son livre « les deux Babylones » je ne cautionne absolument l’acte pédobaptiste qui est une hybridation entre une vraie réforme et le catholicisme. Alexander Hislop reprends les passages d’Abraham et de la circoncision…… dans le mécanisme il a tout à fait raison Abraham cru et après il reçu le signe de l’alliance. Le baptême il est vrai réagit de la même manière on croit puis on se fait baptiser. Simplement il a manqué de perspicacité sur la circoncision, car celui ci, est l’analogie de la croix et non du baptême. L’enfant, circoncis au 8ème jour, a trois jours de souffrance et de fièvre et il y a effusion de sang. Cela rappelle effectivement les trois jours du Seigneur avant sa résurrection mais il faut comprendre le signe……. pourquoi la circoncision concerne t’elle le prépuce de l’enfant Mâle ???cet enfant symbolise le Christ qui devra souffrir, comme il le dit lui même, et qu’il ressuscite. La croix l’Adam qui s’est endormis profondément et dont Elohim a fait de telles sortes qu’une côte lui soit arraché pour en faire une femme qui est l’église invisible mais dont le Christ connaît ses membres. C’est ce qu’il s’est passé à la croix ou le centurion plante la lance dans la côte et ou, comme le dis Jean dans ses épîtres, il n’est pas venu avec simplement venu avec l’eau mais aussi avec le sang……………………………………………………………………………………….. 1 Jean 5:6

C’est lui, Jésus-Christ, qui est venu avec de l’eau et du sang; non avec l’eau seulement, mais avec l’eau et avec le sang; et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. …………………………………… C’est à ce moment là qu’il y a union, ou l’église ne fait qu’un avec le Christ, comme il est dit les deux ne feront qu’un en genèse. C’est à dire que la croix est la réalisation de l’union par le sang avec son épouse, L’église invisible mais visible pour le Seigneur. La circoncision du prépuce de l’enfant exprime justement cette notion par le sexe coupé, la souffrance et le sang, cette union sanglante entre le Christ et son église. Séphora ne dit elle pas  » tu es un époux de sang » quand elle circoncis son Fils ???…Exode 4:25
Séphora prit une pierre aiguë, coupa le prépuce de son fils, et le jeta aux pieds de Moïse, en disant : Tu es pour moi un époux de sang !………..Exode 4:26
Et l’Eternel le laissa. C’est alors qu’elle dit : Epoux de sang ! à cause de la circoncision.
Ce passage montre clairement que la circoncision est en analogie avec la croix et non avec le baptême, mais vous me direz peut être: oui mais nous sommes justement baptisé dans sa mort? à quoi je répond: que Christ en tant qu’homme a accomplis la loi qu’il était impossible à l’homme d’exécuter et que nous sommes par la circoncision au 8ème du Christ circoncis de coeur….Galates 3:27
vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Est ce qu’un enfant au baptême peut être revêtu de Christ ??? Si nous avons revêtus alors nous avons revêtus un Christ circoncis au 8ème jour. Qu’est ce que nous avons encore besoin de dialoguer sur ce sujet ??? l’analogie de la circoncision avec le baptême est une hérésie, tout simplement inutile de débattre sur cette analogie.
J’ai été traité d’iconolâtre à cause de mon avatar du Christ représentant l’image de celui qui s’appelle la Parole en apocalypse 19 à cause du second commandement. Pour moi les presbytériens sont des hybrido babylo catho romain réformé. Une enseigne canadry des catholiques ….. ils ont la couleur des catholique sans l’être.

Le sens éthymologique du mot baptème

Valeur strong
baptizo 907

Définition de « Baptizo »
Plonger, immerger, submerger (d’un navire coulé)
Purifier en plongeant ou submergeant, laver, rendre pur avec de l’eau, se laver, se baigner
Accabler

Le mot « baptizo » ne doit pas être confondu avec le strong 911, « bapto ». L’exemple le plus simple a été donné par un physicien et poète Grec (Nicander), vers 200 AV.J.-C. Il parle de la recette pour faire des conserves au vinaigre, et pour ceci utilise les deux mots : le légume doit d’abord être plongé (bapto) dans de l’eau bouillante, puis immergé (baptizo) dans le vinaigre. Les deux verbes concernent une immersion, mais la première est temporaire et brève, la seconde est une action de longue durée, considérée comme définitive. Dans le Nouveau Testament, on trouve plus souvent la référence à notre union et notre identification à Christ qu’au passage dans l’eau du baptême. Marc 16.16 Christ nous dit là qu’un simple accord intellectuel n’est pas suffisant, il faut une réelle union, un réel changement, comme le légume dans le vinaigre! (Bible Study Magazine, James Montgomery Boice, Mai 1989)

Mon commentaire

Le baptême des enfants est un signe temporaire et ne correspond pas au sens étymologique du vrai baptême. Le vrai baptême se fait par immersion représentant, quand on descend dans l’eau, la mort en Christ, et quand on ressort de l’eau, à la résurrection comme pour Christ. Ce baptême ne peut se faire que si L’esprit nous a convaincu de pêché et que nous croyons en son oeuvre salutaire et rédemptrice……..Les églises presbytériennes, catho, réformé, et les autres font donc un bapto pour les enfants et selon le rite de l’aspersion celui ci n’a aucune valeur. Il ne caractérise pas le sens du mot qui est une immersion total et permanente………L’exemple est toujours celui du Seigneur Jésus Christ……….
Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
le Seigneur lui même est entré dans l’eau pour en sortir et ce n’est qu’une fois sortit de l’eau que le Saint Esprit descendis sur lui.

Dans la ligne de Jean Calvin et de John Knox, les presbytériens sont unis sur la question des sacrements au nombre de deux :

le baptême, généralement pratiqué par aspersion ou effusion plutôt que par immersion, sur les enfants. On recueille alors les engagements des parents , parrain et marraine.

La sainte cène (ou communion), dans lequel ils croient que le Christ est présent par le Saint-Esprit, par opposition à la présence matérielle.

Si il y a un sujet qui fait parler dans les prophéties c’est celui de Gog et Magog et celui d’Armageddon…….

Voyons les versets références  pour celui d’harmegiddo…… 

Apocalypse 16; 12-16

 Alors le sixième ange versa sa coupe dans le grand fleuve, l’Euphrate. Ses eaux tarirent, pour que soit préparée la voie aux rois venant de l’Orient. 13 Je vis alors sortir de la gueule du dragon, de celle de la bête et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs ressemblant à des grenouilles. 14 Ce sont des esprits démoniaques qui accomplissent des signes miraculeux ; ils s’en vont trouver les rois du monde entier pour les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant. 15 Voici : je viens comme un voleur ! Heureux celui qui se tient éveillé et qui garde ses vêtements, afin de ne pas aller nu, en laissant apparaître sa honte aux yeux de tous ! 16 Les esprits démoniaques rassemblèrent les rois dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.

Har = montagne, colline, lieu élevé, mont.

Megiddo = rassemblement de troupe

Har- Megiddo a donné Harmagédon et cela signifie la montagne du rassemblement, sous entendu de troupes pour le combat.

Harmagédon qui n’est cité qu’une seule fois dans la bible en Apocalypse sous cette orthographe est l’objet de nombreux discours, souvent comparé à la bataille finale  entre le bien et le mal. Hors ce lieu n’est pas un lieu de bataille mais un lieu de rassemblement opéré par les forces du mal que son le dragon, la bète et le faux prophète. Il n’y a pas de batailles dans ce lieu seulement un rassemblement de troupes conduit par la puissance du mal. 

Ces troupes rassemblées au nord Jérusalem, à 80 klm, fondront sur celle-ci. Elohim exercera d’abord un châtiment sur Jérusalem considéré comme une maîtresse en prostitution. Une fois ce châtiment accomplis Elohim se retournera contre les nations et posera de nouveau les pieds sur le mont des oliviers.

En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle.
Le lieu de bataille se trouvera bien à Jérusalem ou les nations se seront rassemblées contre elle. Pourquoi les nations se rassemblent contre son oint ? parce qu’il veulent une paix établies par leur propre savoir et vision du monde et non sur celui qui vient d’Elohim.
Pourquoi ce tumulte Parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples ?
Pourquoi les nations diraient-elles: Où est leur Dieu ? Qu’on sache, en notre présence, parmi les nations, Que tu venges le sang de tes serviteurs, le sang répandu !
————————————————————————————————-
13 Je vis alors sortir de la gueule du dragon, de celle de la bête et de la bouche du faux prophète
La présence du dragon de la bête et du faux prophète est donc présentent,  aucun n’est encore chatié par Elohim. c’est ce qui va caractérisé la notion du temps entre Har- Mégiddo et Gog et Magog car pour la bataille de Gog et Magog  la bète et le faux prophète sont déjà dans l’étang de feu.
16 Les esprits démoniaques rassemblèrent les rois dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.
Les esprits démoniaques sont le dragon la bète et le faux prophète.
Apocalypse 20; 7-10
Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. 8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer.
9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. 10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
Il y a donc bien un deuxième rassemblement contre la ville de Jérusalem, la ville bien aimée, le camp des saints. Ce rassemblement se fera après les milles ans de paix, qui est le sabbat de la terre, le repos de l’humanité sous le regard de celui qui est mort pour nous. Ce temps de repos s’accomplira en tant que 7ème jours de la création, et il n’y aura plus de muraille entre les peuples, tous vivront en paix. Nous remarquerons qu’à l’issue de cette dernière révolte contre Elohim,  la bète et le faux prophète sont déjà dans l’étang de feu. Ce n’est qu’à la dernière révolte que le diable le séducteur sera lui aussi jeté dans l’étang de feu. Il y a donc mille ans qui sépare la punition entre la bète et le faux prophète et celui du diable.
Ezechiel 38; 1-3
La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : 2 Fils de l’homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, Vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, Et prophétise contre lui! 3 Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, j’en veux à toi, Gog, Prince de Rosch, de Méschec et de Tubal !
Gog = « montagne »
Magog = « territoire de montagne, qui domine »
Génèse 10; 2
Les fils de Japhet furent: Gomer, Magog, Madaï, Javan, Tubal, Méschec et Tiras.
Du temps du schisme entre le royaume de Juda et le royaumes des dix tribus d’Israel, une montagne s’était élevée contre la montagne de Jérusalem; c’était la montagne de la Samarie. Dans les derniers temps, une autre montagne viendra attaquer la montagne de Sion ou de Jérusalem; C’est Gog. Le royaume des dix tribus se trouvaient au nord de Juda et de Jérusalem, de même, c’est du septentrion, l’extrème nord, que viendra l’organisation de la révolte contre Elohim. Il faut souligner que les mauvaises pensées de Gog se font sur des personnes tranquilles, sur un peuple sans muraille donc sans défense apparente.
Ezechiel 38; 7-12
Prépare-toi, tiens-toi prêt, Toi, et toute ta multitude assemblée autour de toi! Sois leur chef !8 Après bien des jours, tu seras à leur tête; Dans la suite des années, tu marcheras contre le pays Dont les habitants, échappés à l’épée, Auront été rassemblés d’entre plusieurs peuples Sur les montagnes d’Israël longtemps désertes; Retirés du milieu des peuples, Ils seront tous en sécurité dans leurs demeures.9 Tu monteras, tu t’avanceras comme une tempête, Tu seras comme une nuée qui va couvrir le pays, Toi et toutes tes troupes, et les nombreux peuples avec toi.
10 Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : En ce jour-là, des pensées s’élèveront dans ton coeur, Et tu formeras de mauvais desseins.11Tu diras : Je monterai contre un pays ouvert, Je fondrai sur des hommes tranquilles, En sécurité dans leurs demeures, Tous dans des habitations sans murailles, Et n’ayant ni verrous ni portes;12 J’irai faire du butin et me livrer au pillage, Porter la main sur des ruines maintenant habitées, Sur un peuple recueilli du milieu des nations, Ayant des troupeaux et des propriétés, Et occupant les lieux élevés du pays.
L’Apocalypse est le projecteur de la révélation sur ce qui a été jadis révélée. Ainsi l’Apocalypse montre que Gog et Magog se trouvent à la fin des milles ans et non avant comme certains prétendent sans fondement. d’autres élément en Ezechiel nous montrent que cette prophétie ne concerne pas notre temps car aujourd’hui sur la montagne de Jérusalem, les habitants sont plus sous la protection de l’armée et entouré de muraille qui les sépares des quartiers palestiniens ou autre. 
Considérons donc de plus prêt ce que sera la montagne de Jérusalem au temps de Gog et Magog.
1/un pays ouvert
2/des hommes tranquilles
3/En sécurité dans leurs demeures
4/Tous dans des habitations sans murailles,
5/ni verrous ni portes
6/des ruines maintenant habitées
Ezechiel 39; 6
J’enverrai le feu dans Magog, Et parmi ceux qui habitent en sécurité les îles; Et ils sauront que je suis l’Eternel.
Apocalypse 20; 9-10
Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
La boucle est bouclée c’est donc au terme de cette bataille finale de Gog et Magog, que le diable rejoindra la bète et le faux prophète dans l’étang de feu vaincu aux rassemblements d’Har-Mégiddo.
Attention donc aux polémiques sur Internet sur ce sujet. l’harmonisation d’Apocalypse 20 sur Ezechiel 38, 39, ne laisse aucune place à des discours incessant sur ce sujet.  Har-Mégiddo sera pour la fin des tribulations et donc avant le Milénium.  La révolte de Gog s’effectue 1000 ans après. Ces deux évenement ne concernent pas du tout l’église qui sera enlevé avant; il est donc presque inutile de polémiquer sur ce sujet cela nous détourne de notre vrai travail de réconciliation entre l’humanité et Elohim  et incite à des discours pertubateurs, qui entrainent la plupart du temps, des querelles doctrinales dans le but de nous désunir.
Laurent Alexandre Heimig.
Image associée

 

 

Quelques versets à mémoriser pour ceux qui sont sur la polémique de Moïse n’a pas écrit les livres de la loi ou le Pentateuque.

L’Eternel dit à Moïse : Ecris cela dans le livre, pour que le souvenir s’en conserve, et déclare à Josué que j’effacerai la mémoire d’Amalek de dessous les cieux.
Lorsque Moïse eut complètement achevé d’écrire dans un livre les paroles de cette loi,
comme Moïse, serviteur de l’Eternel, l’avait ordonné aux enfants d’Israël, et comme il est écrit dans le livre de la loi de Moïse : c’était un autel de pierres brutes, sur lesquelles on ne porta point le fer. Ils offrirent sur cet autel des holocaustes à l’Eternel, et ils présentèrent des sacrifices d’actions de grâces.
Appliquez-vous avec force à observer et à mettre en pratique tout ce qui est écrit dans le livre de la loi de Moïse, sans vous en détourner ni à droite ni à gauche.
Mais il ne fit pas mourir les fils des meurtriers, selon ce qui est écrit dans le livre de la loi de Moïse, où l’Eternel donne ce commandement : On ne fera point mourir les pères pour les enfants, et l’on ne fera point mourir les enfants pour les pères; mais on fera mourir chacun pour son péché.
Mais il ne fit pas mourir leurs fils, car il agit selon ce qui est écrit dans la loi, dans le livre de Moïse, où l’Eternel donne ce commandement : On ne fera point mourir les pères pour les enfants, et l’on ne fera point mourir les enfants pour les pères; mais on fera mourir chacun pour son péché.
Au moment où l’on sortit l’argent qui avait été apporté dans la maison de l’Eternel, le sacrificateur Hilkija trouva le livre de la loi de l’Eternel donnée par Moïse.
Ils mirent à part les holocaustes pour les donner aux différentes maisons paternelles des gens du peuple, afin qu’ils les offrissent à l’Eternel, comme il est écrit dans le livre deMoïse; et de même pour les boeufs.
Ils établirent les sacrificateurs selon leurs classes et les Lévites selon leurs divisions pour le service de Dieu à Jérusalem, comme il est écrit dans le livre de Moïse.
Alors tout le peuple s’assembla comme un seul homme sur la place qui est devant la porte des eaux. Ils dirent à Esdras, le scribe, d’apporter le livre de la loi de Moïse, prescrite par l’Eternel à Israël.
Dans ce temps, on lut en présence du peuple dans le livre de Moïse, et l’on y trouva écrit que l’Ammonite et le Moabite ne devraient jamais entrer dans l’assemblée de Dieu,
Pour ce qui est de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson : Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob ?
Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple,
Nous remarquons aussi que  Josué le disciple de Moïse écrira dans le livre de la loi de Dieu.
Josué écrivit ces choses dans le livre de la loi de Dieu. Il prit une grande pierre, qu’il dressa là sous le chêne qui était dans le lieu consacré à l’Eternel.
 Image associée

Avant d’entamer une explication sur le lavage des pieds de Jésus Christ avec ses douze apôtres voyons d’abord quelques versets références.

Génèse 18 ; 1-8

1 L’Eternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour. 2 Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre. 3 Et il dit : Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur. 4Permettez qu’on apporte un peu d’eau, pour vous laver les pieds; et reposez-vous sous cet arbre. 5 J’irai prendre un morceau de pain, pour fortifier votre coeur; après quoi, vous continuerez votre route; car c’est pour cela que vous passez près de votre serviteur. Ils répondirent : Fais comme tu l’as dit. 6 Abraham alla promptement dans sa tente vers Sara, et il dit : Vite, trois mesures de fleur de farine, pétris, et fais des gâteaux. 7 Et Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon, et le donna à un serviteur, qui se hâta de l’apprêter. 8 Il prit encore de la crème et du lait, avec le veau qu’on avait apprêté, et il les mit devant eux. Il se tint lui-même à leurs côtés, sous l’arbre. Et ils mangèrent.

Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon : Vois-tu cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as point donné d’eau pour laver mes pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux.
L’homme arriva à la maison. Laban fit décharger les chameaux, et il donna de la paille et du fourrage aux chameaux, et de l’eau pour laver les pieds de l’homme et les pieds des gens qui étaient avec lui.
Elle se leva, se prosterna le visage contre terre, et dit : Voici, ta servante sera une esclave pour laver les pieds des serviteurs de mon seigneur.
Ils se laveront les mains et les pieds, afin qu’ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils et pour leurs descendants.
Jean 13 ; 1-15
1 Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux. 2 Pendant le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au coeur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer, 3 Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains, qu’il était venu de Dieu, et qu’il s’en allait à Dieu, 4 se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. 5 Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. 6 Il vint donc à Simon Pierre; et Pierre lui dit : Toi, Seigneur, tu me laves les pieds ! 7 Jésus lui répondit : Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt. 8 Pierre lui dit : Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Jésus lui répondit : Si je ne te lave, tu n’auras point de part avec moi. 9 Simon Pierre lui dit : Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête. 10 Jésus lui dit : Celui qui est lavé n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur; et vous êtes purs, mais non pas tous. 11 Car il connaissait celui qui le livrait; c’est pourquoi il dit : Vous n’êtes pas tous purs. 12 Après qu’il leur eut lavé les pieds, et qu’il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? 13 Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis.
14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; 15 car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait.
Résultat de recherche d'images pour "Lavage des pieds des apôtres"
Que de bons versets qui réjouissent notre coeur en considérant les actions de grâce de notre Seigneur.
Nous devons nous lavez les pieds les uns les autres c’est à dire  que nous nous reprenons avec douceur, nous partageons nos points de vues, nous nous exhortons selon les commandements, nous prions les uns pour les autres. La marche est longue et dans l’effort de chaque jour pour se conserver pure, ou dans la méditation de la Parole de Christ et sa compréhension nous avons souvent besoin  soit d’être encouragé ou repris.
Analysons chacun de ses passages pour une meilleur compréhension des textes.
On commencera, tout d’abord, par le passage de Jésus Christ lavant les pieds des apôtres.
Au verset 4 de l’histoire nous voyons ce détail ou Jésus Christ ôte ses vêtements avant de prendre le linge pour laver les pieds des apôtres. Jésus Christ aurait très bien pu se lever et laver directement les pieds des apôtres mais là, le détail est donné. Que pouvons nous comprendre de ce détail ?
Il faut comprendre le sens spirituel du vêtement. Josué qui est devant Elohim, se voit avoir des vêtements sales dans un épisode de l’ancien testament. Des habits propres lui sont donnés.
Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque point sur ta tête.
Elohim à recouvert Adam et Eve de peau de bête. C’est le symbole de la croix,  l’animal sacrifié pour avoir une couverture sur notre nudité spirituelle et physique. Le vêtement sont les oeuvres qui nous couvrent, soit nous avons nos propres oeuvres  soit nous avons  les oeuvres de Jésus Christ, comme agneau comme bête pour nous couvrir spirituellement et physiquement. Alors pourquoi Jésus Christ se découvre de ses vêtements  avant de laver les pieds des apôtres ?
Jésus Christ est celui qui couvre spirituellement par son sacrifice ce sont les oeuvres de Christ qui nous couvrent et ayant reconnu que tout lui a été soumis, par l’action du Père, il est en mesure de se découvrir en tant  qu’agneau d’Elohim pour nous couvrir. Ainsi Jésus Christ serviteur nous couvre de son obéissance qui est le seul chemin pour nous, d’avoir un vêtement propre aux yeux d’Elohim. Pour couvrir l’humanité de ses pêchés il a fallu que le serviteur Christ se dépouille de ses vêtements de sa perfection symbole de la crucifiction pour nous couvrir comme Elohim l’avait fait avec les peaux de bête pour Adam et Eve.
Ainsi dépouillé, le Christ est en mesure de nous laver les pieds durant notre marche sur terre. Nous avons déjà le Christ dans notre coeur donc nous avons la tête, c’est à dire sa vision, sa compréhension, sa Parole. Nous sommes déjà pures et nous n’avons besoin que de rectification pour avoir cette vision cette compréhension de sa Parole pour nous sanctifier durant la marche. Celui qui a reçu les Paroles doit se sanctifier sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Nous devons donc nous laver les pieds durant la marche. Nous n’avons pas à nous laver la tête car nous avons la vérité nous avons la tête le chef qui est Christ. Recevoir la Parole de Christ est une bonne chose mais seul la Graine qui est tombée dans la bonne terre peut germer.
Et maintenant, écoute, Josué, toi le grand-prêtre, et tes collègues qui se tiennent devant moi, car vous êtes des hommes qui servez de préfiguration. En effet, je ferai venir mon serviteur, qui est appelé le Germe.
Apprendre donc à laver les pieds de son prochain est d’être comme Christ, un serviteur prêt à donner ce qu’il a. Il est un exemple de sanctification, d’obéissance et de compréhension des choses au travers d’un jugement confirmé et affiné.
Ils se laveront les mains et les pieds, afin qu’ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils et pour leurs descendants.
La Loi Mosaïque est en conformité avec l’enseignement du Christ. Nous ne pouvons laver les pieds de nos frères, c’est à dire leur marche sur terre, que si nous avons l’habitude de nous laver les pieds et les mains,  c’est à dire la sanctification personnelle. Si nous ne le faisons pas  il aurait mieux fallu que nous ne connaissions pas la vérité. Les sacrificateurs pouvaient mourir sur ce simple fait. il fallait  le comprendre de manière spirituelle car les pharisiens du temps Jésus Christ  lui faisait le reproche justement à lui et à ses disciples de ne pas se laver les mains. Là encore nous remarquons la différence entre une compréhension littérale et une compréhension spirituelle. Les religieux de l’époque n’étaient que dans une forme de compréhension litérale et occultaient le sens spirituel. Il en est de même aujourd’hui avec les religieux de notre époque, on navigue des compréhensions sur la forme des choses et non sur le fond des choses.
Elle se leva, se prosterna le visage contre terre, et dit : Voici, ta servante sera une esclave pour laver les pieds des serviteurs de mon seigneur.
Les sexistes ou les féministes seraient outrés d’entendre ces Paroles parce que justement le sens premier ou le sens de la forme ou le sens spirituel n’est pas dégagé du texte. Loin de nous de comprendre que la femme en tant que femme doit être une esclave. Analysons donc ce verset si beau dans sa compréhension spirituelle. Abigaïl est cette femme qui va au devant David et de ses guerriers. L’homme méchant qui était le mari d’Abigaïl, ne voulu pas donner à manger et à boire aux serviteurs de David qui pourtant gardaient les champs de celui-ci.
Cette femme représente l’église, celle qui vit sur terre avec ce mari méchant, qui refuse de donner à manger à ceux qui sont les gardiens du monde ou ceux qui protègent le champ.Cette femme symbole de la communauté des croyants se prosterne devant son Seigneur, en effet David signifie « le bien aimé », Au baptème de Jésus Christ, le Père dira celui ci est mon bien aimé. David est donc une préfiguration de Christ.   Nous sommes libres du pêché ainsi racheté par le sang par l’obéissance sans faille de notre Seigneur Jésus Christ  nous sommes à lui ainsi nous sommes des esclaves de sa personne. Nous ne sommes pas des esclaves contraint par la force mais nous sommes des esclaves qui veulent rester aux services du Seigneur toujours prêt à l’écouter.
Exode 21 ; 5-6
5 Si l’esclave dit : J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je ne veux pas sortir libre,- 6 alors son maître le conduira devant Dieu, et le fera approcher de la porte ou du poteau, et son maître lui percera l’oreille avec un poinçon, et l’esclave sera pour toujours à son service
L’écoute se fait devant  la porte ou du poteau . Quelle belle image de la croix, du crucifié qui nous ouvre la Porte du ciel  !!!!
Cette Femme Abigaïl, servante du Seigneur c’est à dire l’église qui est l’ensemble des hommes et des femmes qui sont à l’écoute aux pieds de la croix est volontairement l’esclave qui se met aux services des autres serviteurs pour leur laver les pieds eux qui ont gardés les récoltes durant le jour.
Abigaïl ne devient elle pas la femme du bien aimé Roi David ???
Et aussitôt Abigaïl partit, montée sur un âne, et accompagnée de cinq jeunes filles; elle suivit les messagers de David, et elle devint sa femme.
L’église n’est elle pas suivie par les 5 jeunes filles les 5 vierges. ???
L’église n’est elle pas l’épouse de Christ ???

Aujourd’hui le bilan sur le puçage humain, quelque soit l’age, est depuis plusieurs années des alertes sur l’obligation . En effet, chaque année, nous avons droit le droit à des sites de peu de confiance, à des alertes sur le puçage obligatoire. Ainsi les sites anti conspi se régalent en dénonçant l’intox ou le fake et ridiculisent ceux qui croient que l’humanité sera  un jour sous le contrôle total de la bête décrit dans l’apocalypse de Saint Jean . La formule est donc pour décrédibiliser l’opinion sur un sujet de lancer une fausse info dans le temps mais pas dans le fond . Ainsi, la manipulation, fausse info dans le temps, récupéré par des personnes sans connaissances les dénonçants, éloigne le danger de la vraie info qui elle est prophétisé depuis des centaines d’années.  Le fake se retournera donc sur ceux qui dénoncent des fakes sans avoir approfondis le sujet.

et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
Résultat de recherche d'images pour "puçage humain pour acheter"

Il est clair que le puçage obligatoire des humains n’est pour aujourd’hui, bien qu’en France L OBLIGATION des vaccins des nourrissons est devenue une réalité .  Ceux qui nous gouvernent commencent tout doucement à parler donc D OBLIGATION et cela toujours dans l’intérêt du peuple, au nom de la Sécurité et de la Paix. Le machiavélisme est d’avoir notre approbation.   La fausse sécurité et la fausse paix que le monde nous donne au travers d’outils de technologie ne parviendra pas à remplacer la Paix que Jésus Christ donne dans le coeur des hommes et des femmes.

La Parole de Dieu nous ne nous prévient elle pas de la ruine soudaine qui tombera sur le monde après que chacun se sentira en paix et en sécurité ???

Ainsi les sites qui donnent des fausses infos sur l’obligation et ceux qui les dénoncent sont les deux rails du train du mensonge et agissent pour annihiler l’état de mise en garde sur les masses.  Je donne une fausse info et je la dénonce et le tour est joué. Seul ceux qui connaissent les prophéties de la Parole de Dieu sont sur leur garde.

Je vous laisse la paixje vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Que Dieu réveille l’humanité.

Cet essaie est un commencement d’explication  des 153 gros poissons. Je n’en fais pas une doctrine et ne suis pas dans l’affirmatif. Néanmoins considérons les faits de l’actualité qui occupe la fin de cet année 2017.

Le Président Trump a déclaré Jérusalem comme capitale d’Israël. Selon l’histoire et le judaïsme nous n’avions pas besoin de Trump pour le savoir. Notons que si les philistins demeure aujourd’hui cela est une volonté d’Elohim depuis la génération qui a succédé Josué. Les philistins ayant été rebaptisé par le pouvoir de Rome du temps de Titus par Palestinien qui signifie, pour ceux qui ne le saurait pas, par « les envahisseurs ».

Jérusalem avait  été acheté  à prix d’argent par le roi David chose qui n’est jamais mentionné dans les médias.

Depuis que Trump ait déclaré que sa volonté était de déplacer son ambassade à Jérusalem le Guatemala se rajoute a cette liste.

Aujourd’hui 128 pays de l’ONU sont pour une capitale à deux états,            9 sont contre et 35 sont neutres. Mathématiquement donc il y a 172 votes . Si je retranche les 9 qui sont contre sur les 172 cela donne 163 pays; sur les 35 restants il se peut que 10 soit encore à soustraire…….

Est ce que cela serait alors les 153 gros poissons de la pêche de l’apôtre Pierre  ???.

Jean 21; 9 Une fois descendus à terre, ils aperçurent un feu de braise avec du poisson dessus, et du pain. 10 Jésus leur dit : Apportez quelques-uns de ces poissons que vous venez de prendre. 11 Simon Pierre remonta dans le bateau et tira le filet à terre. Il était rempli de cent cinquante-trois gros poissons et, malgré leur grand nombre, le filet ne se déchira pas. 12 Venez manger, leur dit Jésus. Aucun des disciples n’osa lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur. 13 Jésus s’approcha, prit le pain et le leur distribua, puis il fit de même pour le poisson. 14 C’était la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples, après sa résurrection.

Beaucoup d’état ont déclaré qu’ils feront transférer leur ambassade a Jérusalem.  La vice-ministre des affaires étrangères Tzipi Hotovely a de son côté soutenu qu’Israël était en contact avec «au moins dix pays dont certains en Europe». La radio publique citant des sources diplomatiques israéliennes a évoqué le Honduras, les Philippines, la Roumanie et le Soudan du Sud parmi les pays qui pourraient prendre une telle initiative.

De leur côté, les autorités palestiniennes ont qualifié «d’acte honteux» et hostile la décision du Guatemala. «C’est un acte honteux et illégal qui va totalement à l’encontre des sentiments des dirigeants des églises à Jérusalem», a affirmé le ministère palestinien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le 21 décembre à l’Assemblée générale de l’ONU lors d’un vote condamnant la décision américaine, huit pays ont soutenu les États-Unis: outre Israël et le Guatemala, le Honduras, le Togo, les îles Marshall, la Micronésie, Nauru et les Palaos ont ainsi voté contre une résolution non-contraignante, adoptée par 128 pays. 35 États ont quant à eux fait le choix de s’abstenir. Parmi eux, le Canada et le Mexique, voisins des États-Unis, mais aussi plusieurs pays d’Afrique, d’Océanie et d’Europe (République tchèque, Pologne, Croatie, Hongrie, Roumanie…).

Nous pouvons conclure que sur 172 votes  la majorité est pour une décision qui va contre Jérusalem comme le Seigneur l’avait dit ;

Zacharie 14; 1 Voici venir le jour de l’Eternel, où l’on partagera dans tes murs mêmes le butin pris chez toi. 2 J’assemblerai alors l’ensemble des nations devant Jérusalem pour la combattre. La ville sera prise, les maisons saccagées et les femmes violées, la moitié de la ville partira en exil, mais le reste du peuple ne sera pas éliminé de la ville.

3 Puis l’Eternel viendra combattre ces nations comme il le fait quand il combat au jour de la bataille. 4 En ce jour-là, il posera ses pieds sur le mont des Oliviers, près de Jérusalem, du côté du levant. Le mont des Oliviers se fendra d’est en ouest en deux parties ; une immense vallée se creusera entre les deux. Une moitié du mont reculera au nord, l’autre moitié au sud…….
La fin des nations est proche et Jérusalem restera a sa place m^me si la ville est prise mais cela sera développé dans un autre article et vidéo.
Alexandre Heimig