Archives pour la catégorie Information mondiale


Le ministre musulman Javid envoie Tommy Robinson dans une prison à hauts risques

Tommy Robinson a été transféré mardi soir 12 juin de la prison de Hull, relativement sûre pour lui, à celle de Leicester, prison de haute sécurité, donc de gens purgeant une lourde peine, dont pas mal de musulmans. 20 pour cent. Mais ils ont mis Tommy dans l’aile qui contient 71% de musulmans… Ce qui est considérable, sachant qu’un musulman lourdement condamné n’a rien à perdre, et tout à gagner pour avoir été celui qui aura eu la peau du fameux islamophobe Tommy Robinson !

Geert Wilders, le leader hollandais du parti de la Liberté, a twitté à Theresa May et à Sajiv Javid qu’il les tenait pour responsables de la vie de Tommy.

Rappelons que Tommy a été arrêté, jugé et emprisonné le 25 mai dernier pour avoir filmé les prévenus devant le palais de justice de Leeds, pour entrave au cours de la justice. Son avocate devait faire appel du procès.

L’envoyer dans une prison dangereuse est ni plus ni moins une condamnation à mort par procuration.
J’ignore ce que les autorités craignent de lui pour s’exposer à un grave mouvement de colère de la population.
Il avait annoncé qu’il avait des reportages importants en cours.

Celui-ci, publié 2 jours avant son arrestation, n’a pas dû plaire en haut lieu.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/07/la-derniere-video-tournee-par-tommy-robinson-3-ados-fauches-par-une-voiture-terrorisme/

Déjà, samedi dernier 9 juin, la colère était palpable devant le 10 Downing Street. Nous étions au bas mot 20.000, et probablement 30.000 manifestants. S’il arrive malheur à Tommy, la colère sera immense. Mais mon ami sera mort, et ça, c’est irréparable.

Aujourd’hui le bilan sur le puçage humain, quelque soit l’age, est depuis plusieurs années des alertes sur l’obligation . En effet, chaque année, nous avons droit le droit à des sites de peu de confiance, à des alertes sur le puçage obligatoire. Ainsi les sites anti conspi se régalent en dénonçant l’intox ou le fake et ridiculisent ceux qui croient que l’humanité sera  un jour sous le contrôle total de la bête décrit dans l’apocalypse de Saint Jean . La formule est donc pour décrédibiliser l’opinion sur un sujet de lancer une fausse info dans le temps mais pas dans le fond . Ainsi, la manipulation, fausse info dans le temps, récupéré par des personnes sans connaissances les dénonçants, éloigne le danger de la vraie info qui elle est prophétisé depuis des centaines d’années.  Le fake se retournera donc sur ceux qui dénoncent des fakes sans avoir approfondis le sujet.

et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
Résultat de recherche d'images pour "puçage humain pour acheter"

Il est clair que le puçage obligatoire des humains n’est pour aujourd’hui, bien qu’en France L OBLIGATION des vaccins des nourrissons est devenue une réalité .  Ceux qui nous gouvernent commencent tout doucement à parler donc D OBLIGATION et cela toujours dans l’intérêt du peuple, au nom de la Sécurité et de la Paix. Le machiavélisme est d’avoir notre approbation.   La fausse sécurité et la fausse paix que le monde nous donne au travers d’outils de technologie ne parviendra pas à remplacer la Paix que Jésus Christ donne dans le coeur des hommes et des femmes.

La Parole de Dieu nous ne nous prévient elle pas de la ruine soudaine qui tombera sur le monde après que chacun se sentira en paix et en sécurité ???

Ainsi les sites qui donnent des fausses infos sur l’obligation et ceux qui les dénoncent sont les deux rails du train du mensonge et agissent pour annihiler l’état de mise en garde sur les masses.  Je donne une fausse info et je la dénonce et le tour est joué. Seul ceux qui connaissent les prophéties de la Parole de Dieu sont sur leur garde.

Je vous laisse la paixje vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Que Dieu réveille l’humanité.

La Belgique reprend à l'Arabie saoudite la Grande mosquée de Bruxelles

BRUXELLES (Reuters) – Le gouvernement belge a annoncé vendredi qu’il reprenait le contrôle de la Grande Mosquée de Bruxelles, mettant fin avec effet immédiat à la concession accordée à l’Arabie saoudite en 1969.

Cette résiliation immédiate vise à « mettre fin à l’ingérence étrangère dans la manière dont l’islam est enseigné en Belgique », précise le gouvernement dans un communiqué.

La Grande Mosquée de Bruxelles est soupçonnée de promouvoir un islam radical.

La décision procède de l’enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles, qui ont fait 32 morts en mars 2016.

« De cette manière nous controns les influences salafistes, violentes et extrémistes », a commenté le ministre fédéral belge de l’Intérieur, Jan Jambon, sur Twitter.

La Belgique avait accordé en 1969 un bail de 99 ans à l’Arabie saoudite sur le bâtiment abritant le lieu de culte en échange d’un rabais sur la facture pétrolière de l’industrie belge.

La Grande Mosquée était gérée par la Ligue mondiale musulmane (MWL), une société missionnaire basée à La Mecque et principalement financée sur des fonds saoudiens, qui dément toute connivence avec la violence.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, a indiqué que le bâtiment abriterait les bureaux de l’Exécutif des musulmans de Belgique, une instance officielle qui représente les communautés musulmanes du pays.

Dans son rapport publié en octobre dernier, la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles estimait que l’islam prêché à la Grande Mosquée était susceptible de jouer un rôle significatif dans les processus de radicalisation.

« Dorénavant, la mosquée devra établir une relation durable avec les autorités belges tout en respectant les lois et traditions de notre pays, qui portent une vision tolérante de l’islam », a ajouté Koen Geens.

(Alissa de Carbonnel; Henri-Pierre André pour le service français)

«Holy Cow», installation de Tom Herck dans l’église de Kuttekoven en Belgique.

 

L’installation par un artiste contemporain d’une vache crucifiée dans une église du Limbourg néerlandophone, a suscité l’ire d’une association catholique. Dénonçant une injure à la religion, elle estime que l’œuvre n’a pas sa place dans un tel lieu.

Il étaient une quinzaine à manifester devant l’église de Kuttekoven, située dans la province du Limbourg, le 19 novembre 2017. En cause, l’œuvre de Tom Herck, Holy Cow : une vache crucifiée, installée dans ce lieu de culte, en lieu et place de l’autel. «Une vache crucifiée, c’est sataniste et n’a pas sa place dans une église», dénoncent les détracteurs de l’artiste, cités par le quotidien belge De Morgen. A l’origine de la mobilisation, l’association catholique Katholiek Forum veut également «restaurer l’honneur» de l’église.

«Art dégénéré», dénonce un manifestant catholique

L’œuvre de Tom Herck a en effet été installée dans une église où des messes sont toujours célébrées. LaLibre.be rapporte que le groupe de fervents catholiques était muni de rosaires, d’une croix et d’un panneau mettant en cause Patrick Hoogmartens, l’évêque en charge de cette petite église. «Arrêtez le blasphème et l’art dégénéré», pouvait-on y lire. «Nous sommes déçus par Patrick Hoogmartens […] Il n’a rien fait contre cette soi-disant œuvre d’art parce qu’il veut éviter le conflit», déplore le directeur du Katholiek Forum. Et d’ajouter : «Il est terrifié par les médias.»

L’artiste, présent également, est allé à la rencontre des fidèles offensés afin de défendre son travail. D’après lui, la vache crucifiée n’aurait pas pour but de dénigrer la religion catholique, mais de dénoncer le gaspillage de la société de consommation.

Les travaux de Tom Herck semblent déchaîner les passions en Belgique. La veille, une chapelle abritant d’autres créations de l’artiste avait été incendiée à Graethempoort, non loin de Kuttekoven. Alors que les incendiaires n’ont pas été identifiés, l’artiste a fait part de son indignation. «Que l’art mène à la violence et au vandalisme en 2017, c’est quelque chose que je n’arrive pas à comprendre», a-t-il déclaré.

Je viens de retrouver dans mes archives un numéro de l’Intransigeant de mai 48, dont le titre m’a choqué, car à la télévision, les experts affirment que les juifs occupent – certains disent même qu’ils ont volé – la terre des Palestiniens.
L’Intransigeant, dans son gros titre sur 5 colonnes à la 1, écrit que ce sont les Arabes, et non les juifs, qui ont envahi la Palestine :

LES ARABES ENVAHISSENT LA PALESTINE

BvBCFJTCcAEqVEm

Est-ce une erreur, puisque l’AFP, les médias, les grand intellectuels, les meilleurs journalistes, et les politiciens sont unanimes pour dire qu’Israël est un occupant illégitime de la terre des Palestiniens ?

Même la noble maison Hachette l’a écrit dans ses livres d’histoire pour les classes de 5e !

Pour le savoir, j’ai fait d’autres recherches, mais je n’ai rien trouvé qui ressemble de près ou de loin à ce que l’on entend et ce qu’on lit dans les médias :

Le Soir (belgique), du 16 mai 1948 :

LES TROUPES ARABES ENVAHISSENT LA PALESTINE

1110-300x224

L’Humanité du 15 mai 1948 ne laisse aucune place au doute :

Il écrit : « la « Légion » transjordanienne, contrôlée par les Anglais, attaque les village juifs. »

L'humanité 15 mai 1948 : la « Légion » transjordanienne, contrôlée par les Anglais, attaque les village juifs -Dreuz

Dans Paris Presse, le message est identique. Le défunt quotidien absorbé par France Soir en 1970 écrit dans son gros titre :

LES FORCES ARABES COALISÉES ENVAHISSENT LA PALESTINE

2226_505_o6dh_MAHJ_800

 

Le Midi Libre de samedi 15 mai 1948 écrit :

« Les troupes égyptiennes entrent en Palestine »

Screen Shot 2015-10-21 at 11.58.48

Le Figaro, en gros titre atteste lui aussi de l’invasion arabe :

LES TROUPES ARABES
franchissent les frontières
de Palestine

img003

C’est à n’y rien comprendre !

Pas un seul journal de l’époque qui contredise le fait que ce sont les arabes, et non les juifs, qui ont envahi la Palestine !

Les médias qui rapportaient les évènements en train de se produire en 1948, écrivent aujourd’hui l’inverse de ce qu’ils écrivaient alors. Comment est-ce possible ?

Je comprends que les journalistes qui n’aiment pas Dreuz soutiennent que nous faisons de la désinformation, cela nourrit le doute. Mais n’ont-ils aucune confiance dans leurs propres archives ?