Archives pour la catégorie Prophète Esaïe

Esaïe 25 : 1 O Eternel ! tu es mon Dieu; Je t’exalterai, je célébrerai ton nom, Car tu as fait des choses merveilleuses; Tes desseins conçus à l’avance se sont fidèlement accomplis. 2 Car tu as réduit la ville en un monceau de pierres, La cité forte en un tas de ruines; La forteresse des barbares est détruite, Jamais elle ne sera rebâtie. 3 C’est pourquoi les peuples puissants te glorifient, Les villes des nations puissantes te craignent.
4 Tu as été un refuge pour le faible, Un refuge pour le malheureux dans la détresse, Un abri contre la tempête, Un ombrage contre la chaleur; Car le souffle des tyrans Est comme l’ouragan qui frappe une muraille. 5 Comme tu domptes la chaleur dans une terre brûlante, Tu as dompté le tumulte des barbares; Comme la chaleur est étouffée par l’ombre d’un nuage, Ainsi ont été étouffés les chants de triomphe des tyrans.
6 L’Eternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, Un festin de mets succulents, Un festin de vins vieux, De mets succulents, pleins de moelle, De vins vieux, clarifiés. 7 Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui voile tous les peuples, La couverture qui couvre toutes les nations; 8 Il anéantit la mort pour toujours; Le Seigneur, l’Eternel, essuie les larmes de tous les visages, Il fait disparaître de toute la terre l’opprobre de son peuple; Car l’Eternel a parlé.
9 En ce jour l’on dira : Voici, c’est notre Dieu, en qui nous avons confiance, Et c’est lui qui nous sauve; C’est l’Eternel, en qui nous avons confiance; Soyons dans l’allégresse, et réjouissons-nous de son salut ! 10 Car la main de l’Eternel repose sur cette montagne; Et Moab est foulé sur place, Comme la paille est foulée dans une mare à fumier. 11 Au milieu de cette mare, il étend ses mains, Comme le nageur les étend pour nager; Mais l’Eternel abat son orgueil, Et déjoue l’artifice de ses mains. 12 Il renverse, il précipite les fortifications élevées de tes murs, Il les fait crouler à terre, jusque dans la poussière.
Esaïe 24 : 1 Voici, l’Eternel dévaste le pays et le rend désert, Il en bouleverse la face et en disperse les habitants. 2 Et il en est du sacrificateur comme du peuple, Du maître comme du serviteur, De la maîtresse comme de la servante, Du vendeur comme de l’acheteur, Du prêteur comme de l’emprunteur, Du créancier comme du débiteur. 3 Le pays est dévasté, livré au pillage; Car l’Eternel l’a décrété.
4 Le pays est triste, épuisé; les habitants sont abattus, languissants; Les chefs du peuple sont sans force. 5 Le pays était profané par ses habitants; Car ils transgressaient les lois, violaient les ordonnances, Ils rompaient l’alliance éternelle. 6 C’est pourquoi la malédiction dévore le pays, Et ses habitants portent la peine de leurs crimes; C’est pourquoi les habitants du pays sont consumés, Et il n’en reste qu’un petit nombre.
7 Le moût est triste, la vigne est flétrie; Tous ceux qui avaient le coeur joyeux soupirent. 8 La joie des tambourins a cessé, la gaîté bruyante a pris fin, La joie de la harpe a cessé. 9 On ne boit plus de vin en chantant; Les liqueurs fortes sont amères au buveur. 10 La ville déserte est en ruines; Toutes les maisons sont fermées, on n’y entre plus. 11 On crie dans les rues, parce que le vin manque; Toute réjouissance a disparu, L’allégresse est bannie du pays. 12 La dévastation est restée dans la ville, Et les portes abattues sont en ruines. 13 Car il en est dans le pays, au milieu des peuples, Comme quand on secoue l’olivier, Comme quand on grappille après la vendange.
14 Ils élèvent leur voix, ils poussent des cris d’allégresse; Des bords de la mer, ils célèbrent la majesté de l’Eternel. 15 Glorifiez donc l’Eternel dans les lieux où brille la lumière, Le nom de l’Eternel, Dieu d’Israël, dans les îles de la mer !- 16 De l’extrémité de la terre nous entendons chanter : Gloire au juste ! Mais moi je dis : Je suis perdu ! je suis perdu ! malheur à moi! Les pillards Pillent, et les pillards s’acharnent au pillage. 17 La terreur, la fosse, et le filet, Sont sur toi, habitant du pays ! 18 Celui qui fuit devant les cris de terreur tombe dans la fosse, Et celui qui remonte de la fosse se prend au filet; Car les écluses d’en haut s’ouvrent, Et les fondements de la terre sont ébranlés. 19 La terre est déchirée, La terre se brise, La terre chancelle. 20 La terre chancelle comme un homme ivre, Elle vacille comme une cabane; Son péché pèse sur elle, Elle tombe, et ne se relève plus.
21 En ce temps-là, l’Eternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut, Et sur la terre les rois de la terre. 22 Ils seront assemblés captifs dans une prison, Ils seront enfermés dans des cachots, Et, après un grand nombre de jours, ils seront châtiés. 23 La lune sera couverte de honte, Et le soleil de confusion; Car l’Eternel des armées régnera Sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Resplendissant de gloire en présence de ses anciens.
Esaïe 23 : 1 Oracle sur Tyr. Lamentez-vous, navires de Tarsis ! Car elle est détruite : plus de maisons ! plus d’entrée ! C’est du pays de Kittim que la nouvelle leur en est venue.
2 Soyez muets d’effroi, habitants de la côte, Que remplissaient les marchands de Sidon, parcourant la mer ! 3 A travers les vastes eaux, le blé du Nil, La moisson du fleuve, était pour elle un revenu; Elle était le marché des nations.
4 Sois confuse, Sidon ! Car ainsi parle la mer, la forteresse de la mer : Je n’ai point eu de douleurs, je n’ai point enfanté, Je n’ai point nourri de jeunes gens, ni élevé de jeunes filles. 5 Quand les Egyptiens sauront la nouvelle, Ils trembleront en apprenant la chute de Tyr.6 Passez à Tarsis, Lamentez-vous, habitants de la côte ! 7 Est-ce là votre ville joyeuse ? Elle avait une origine antique, Et ses pieds la mènent séjourner au loin.
8 Qui a pris cette résolution contre Tyr, la dispensatrice des couronnes, Elle dont les marchands étaient des princes, Dont les commerçants étaient les plus riches de la terre ? 9 C’est l’Eternel des armées qui a pris cette résolution, Pour blesser l’orgueil de tout ce qui brille, Pour humilier tous les grands de la terre.
10 Parcours librement ton pays, pareille au Nil, Fille de Tarsis ! Plus de joug ! 11 L’Eternel a étendu sa main sur la mer; Il a fait trembler les royaumes; Il a ordonné la destruction des forteresses de Canaan. 12 Il a dit : Tu ne te livreras plus à la joie, Vierge déshonorée, fille de Sidon ! Lève-toi, passe au pays de Kittim ! Même là, il n’y aura pas de repos pour toi.
13 Vois les Chaldéens, qui n’étaient pas un peuple, Ces habitants du désert, pour qui l’Assyrien a fondé un pays; Ils élèvent des tours, ils renversent les palais de Tyr, Ils les mettent en ruines. 14 Lamentez-vous, navires de Tarsis ! Car votre forteresse est détruite !
15 En ce temps-là, Tyr tombera dans l’oubli soixante-dix ans, Ce que dure la vie d’un roi. Au bout de soixante-dix ans, il en sera de Tyr Comme de la prostituée dont parle la chanson :- 16 Prends la harpe, parcours la ville, Prostituée qu’on oublie ! Joue bien, répète tes chants, Pour qu’on se souvienne de toi!-
17 Au bout de soixante-dix ans, l’Eternel visitera Tyr, Et elle retournera à son salaire impur; Elle se prostituera à tous les royaumes de la terre, Sur la face du monde. 18 Mais son gain et son salaire impur seront consacrés à l’Eternel, Ils ne seront ni entassés ni conservés; Car son gain fournira pour ceux qui habitent devant l’Eternel Une nourriture abondante et des vêtements magnifiques.
Esaïe 22 : 1 Oracle sur la vallée des visions. Qu’as-tu donc, que tout ton peuple monte sur les toits ?
2 Ville bruyante, pleine de tumulte, Cité joyeuse ! Tes morts ne périront pas par l’épée, Ils ne mourront pas en combattant. 3 Tous tes chefs fuient ensemble, Ils sont faits prisonniers par les archers; Tous tes habitants deviennent à la fois captifs, Tandis qu’ils prennent au loin la fuite. 4 C’est pourquoi je dis : Détournez de moi les regards, Laissez-moi pleurer amèrement; N’insistez pas pour me consoler Du désastre de la fille de mon peuple. 5 Car c’est un jour de trouble, d’écrasement et de confusion, Envoyé par le Seigneur, l’Eternel des armées, Dans la vallée des visions. On démolit les murailles, Et les cris de détresse retentissent vers la montagne.
6 Elam porte le carquois; Des chars de combattants, des cavaliers, S’avancent; Kir met à nu le bouclier. 7 Tes plus belles vallées sont remplies de chars, Et les cavaliers se rangent en bataille à tes portes. 8 Les derniers retranchements de Juda sont forcés, Et en ce jour tu visites les armures de la maison de la forêt.
9 Vous regardez les brèches nombreuses faites à la ville de David, Et vous retenez les eaux de l’étang inférieur. 10 Vous comptez les maisons de Jérusalem, Et vous les abattez, pour fortifier la muraille. 11 Vous faites un réservoir entre les deux murs, Pour les eaux de l’ancien étang. Mais vous ne regardez pas vers celui qui a voulu ces choses, Vous ne voyez pas celui qui les a préparées de loin.
12 Le Seigneur, l’Eternel des armées, vous appelle en ce jour A pleurer et à vous frapper la poitrine, A vous raser la tête et à ceindre le sac. 13 Et voici de la gaîté et de la joie ! On égorge des boeufs et l’on tue des brebis, On mange de la viande et l’on boit du vin : Mangeons et buvons, car demain nous mourrons !- 14 L’Eternel des armées me l’a révélé : Non, ce crime ne vous sera point pardonné que vous ne soyez morts, Dit le Seigneur, l’Eternel des armées.
15 Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel des armées : Va vers ce courtisan, Vers Schebna, gouverneur du palais : 16 Qu’y a-t-il à toi ici, et qui as-tu ici, Que tu creuses ici un sépulcre ? Il se creuse un sépulcre sur la hauteur, Il se taille une demeure dans le roc ! 17 Voici, l’Eternel te lancera d’un jet vigoureux; Il t’enveloppera comme une pelote, 18 Il te fera rouler, rouler comme une balle, Sur une terre spacieuse; Là tu mourras, là seront tes chars magnifiques, O toi, l’opprobre de la maison de ton maître ! 19 Je te chasserai de ton poste, L’Eternel t’arrachera de ta place.
20 En ce jour-là, J’appellerai mon serviteur Eliakim, fils de Hilkija; 21 Je le revêtirai de ta tunique, je le ceindrai de ta ceinture, Et je remettrai ton pouvoir entre ses mains; Il sera un père pour les habitants de Jérusalem Et pour la maison de Juda. 22 Je mettrai sur son épaule la clé de la maison de David : Quand il ouvrira, nul ne fermera; Quand il fermera, nul n’ouvrira. 23 Je l’enfoncerai comme un clou dans un lieu sûr, Et il sera un siège de gloire pour la maison de son père. 24 Il sera le soutien de toute la gloire de la maison de son père, Des rejetons nobles et ignobles, De tous les petits ustensiles, Des bassins comme des vases. 25 En ce jour, dit l’Eternel des armées, Le clou enfoncé dans un lieu sûr sera enlevé, Il sera abattu et tombera, Et le fardeau qui était sur lui sera détruit, Car l’Eternel a parlé.
15977198_10154415608107636_1507081666964431450_n
Esaïe 21 : 1 Oracle sur le désert de la mer. Comme s’avance l’ouragan du midi, Il vient du désert, du pays redoutable.
2 Une vision terrible m’a été révélée. L’oppresseur opprime, le dévastateur dévaste.-Monte, Elam ! Assiège, Médie ! Je fais cesser tous les soupirs.- 3 C’est pourquoi mes reins sont remplis d’angoisses; Des douleurs me saisissent, Comme les douleurs d’une femme en travail; les spasmes m’empêchent d’entendre, Le tremblement m’empêche de voir. 4 Mon coeur est troublé, La terreur s’empare de moi; La nuit de mes plaisirs devient une nuit d’épouvante.
5 On dresse la table, la garde veille, on mange, on boit… Debout, princes ! oignez le bouclier ! 6 Car ainsi m’a parlé le Seigneur : Va, place la sentinelle; Qu’elle annonce ce qu’elle verra.- 7 Elle vit de la cavalerie, des cavaliers deux à deux, Des cavaliers sur des ânes, des cavaliers sur des chameaux; Et elle était attentive, très attentive.
8 Puis elle s’écria, comme un lion : Seigneur, je me tiens sur la tour toute la journée, Et je suis à mon poste toutes les nuits; 9 Et voici, il vient de la cavalerie, des cavaliers deux à deux ! Elle prit encore la parole, et dit : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone, Et toutes les images de ses dieux sont brisées par terre !-
10 O mon peuple, qui as été battu comme du grain dans mon aire ! Ce que j’ai appris de l’Eternel des armées, Dieu d’Israël, Je vous l’ai annoncé.
11 Oracle sur Duma. On me crie de Séir : Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? Sentinelle, que dis-tu de la nuit ?
12 La sentinelle répond : Le matin vient, et la nuit aussi. Si vous voulez interroger, interrogez; Convertissez-vous, et revenez.
13 Oracle sur l’Arabie. Vous passerez la nuit dans les broussailles de l’Arabie, Caravanes de Dedan !
14 Portez de l’eau à ceux qui ont soif; Les habitants du pays de Théma Portent du pain aux fugitifs. 15 Car ils fuient devant les épées, Devant l’épée nue, devant l’arc tendu, Devant un combat acharné.
16 Car ainsi m’a parlé le Seigneur : Encore une année, comme les années d’un mercenaire, Et c’en est fait de toute la gloire de Kédar. 17 Il ne restera qu’un petit nombre des vaillants archers, fils de Kédar, Car l’Eternel, le Dieu d’Israël, l’a déclaré.
51358f8e05535e5c00bd979978c0b2c6
Esaïe 20 : 1 L’année où Tharthan, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie, vint assiéger Asdod et s’en empara, 2 en ce temps-là l’Eternel adressa la parole à Esaïe, fils d’Amots, et lui dit : Va, détache le sac de tes reins et ôte tes souliers de tes pieds. Il fit ainsi, marcha nu et déchaussé.
3 Et l’Eternel dit : De même que mon serviteur Esaïe marche nu et déchaussé, ce qui sera dans trois ans un signe et un présage pour l’Egypte et pour l’Ethiopie, 4 de même le roi d’Assyrie emmènera de l’Egypte et de l’Ethiopie captifs et exilés les jeunes hommes et les vieillards, nus et déchaussés, et le dos découvert, à la honte de l’Egypte. 5 Alors on sera dans l’effroi et dans la confusion, à cause de l’Ethiopie en qui l’on avait mis sa confiance, et de l’Egypte dont on se glorifiait. 6 Et les habitants de cette côte diront en ce jour : Voilà ce qu’est devenu l’objet de notre attente, sur lequel nous avions compté pour être secourus, pour être délivrés du roi d’Assyrie ! Comment échapperons-nous?
carte_ethiopie
Esaïe 19 ; 1 Oracle sur l’Egypte. Voici, l’Eternel est monté sur une nuée rapide, il vient en Egypte; Et les idoles de l’Egypte tremblent devant lui, Et le coeur des Egyptiens tombe en défaillance.
2 J’armerai l’Egyptien contre l’Egyptien, Et l’on se battra frère contre frère, ami contre ami, Ville contre ville, royaume contre royaume.3 L’esprit de l’Egypte disparaîtra du milieu d’elle, Et j’anéantirai son conseil; On consultera les idoles et les enchanteurs, Ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir. 4 Et je livrerai l’Egypte entre les mains d’un maître sévère; Un roi cruel dominera sur eux, Dit le Seigneur, l’Eternel des armées.
5 Les eaux de la mer tariront, Le fleuve deviendra sec et aride; 6 Les rivières seront infectes, Les canaux de l’Egypte seront bas et desséchés, Les joncs et les roseaux se flétriront. 7 Ce ne sera que nudité le long du fleuve, à l’embouchure du fleuve; Tout ce qui aura été semé près du fleuve se desséchera, Se réduira en poussière et périra. 8 Les pêcheurs gémiront, Tous ceux qui jettent l’hameçon dans le fleuve se lamenteront, Et ceux qui étendent des filets sur les eaux seront désolés. 9 Ceux qui travaillent le lin peigné Et qui tissent des étoffes blanches seront confus. 10 Les soutiens du pays seront dans l’abattement, Tous les mercenaires auront l’âme attristée.
11 Les princes de Tsoan ne sont que des insensés, Les sages conseillers de Pharaon forment un conseil stupide. Comment osez-vous dire à Pharaon : Je suis fils des sages, fils des anciens rois ? 12 Où sont-ils donc tes sages ? Qu’ils te fassent des révélations, Et qu’on apprenne ce que l’Eternel des armées a résolu contre l’Egypte.
13 Les princes de Tsoan sont fous, Les princes de Noph sont dans l’illusion, Les chefs des tribus égarent l’Egypte; 14 L’Eternel a répandu au milieu d’elle un esprit de vertige, Pour qu’ils fassent chanceler les Egyptiens dans tous leurs actes, Comme un homme ivre chancelle en vomissant.
15 Et l’Egypte sera hors d’état de faire Ce que font la tête et la queue, La branche de palmier et le roseau. 16 En ce jour, l’Egypte sera comme des femmes : Elle tremblera et aura peur, En voyant s’agiter la main de l’Eternel des armées, Quand il la lèvera contre elle. 17Et le pays de Juda sera pour l’Egypte un objet d’effroi : Dès qu’on lui en parlera, Elle sera dans l’épouvante, A cause de la résolution prise contre elle par l’Eternel des armées.
18 En ce temps-là, il y aura cinq villes au pays d’Egypte, Qui parleront la langue de Canaan, Et qui jureront par l’Eternel des armées : L’une d’elles sera appelée ville de la destruction. 19 En ce même temps, il y aura un autel à l’Eternel Au milieu du pays d’Egypte, Et sur la frontière un monument à l’Eternel. 20 Ce sera pour l’Eternel des armées un signe et un témoignage Dans le pays d’Egypte; Ils crieront à l’Eternel à cause des oppresseurs, Et il leur enverra un sauveur et un défenseur pour les délivrer. 21 Et l’Eternel sera connu des Egyptiens, Et les Egyptiens connaîtront l’Eternel en ce jour-là; Ils feront des sacrifices et des offrandes, Ils feront des voeux à l’Eternel et les accompliront. 22 Ainsi l’Eternel frappera les Egyptiens, Il les frappera, mais il les guérira; Et ils se convertiront à l’Eternel, Qui les exaucera et les guérira.
23 En ce même temps, il y aura une route d’Egypte en Assyrie : Les Assyriens iront en Egypte, et les Egyptiens en Assyrie, Et les Egyptiens avec les Assyriens serviront l’Eternel.
24 En ce même temps, Israël sera, lui troisième, Uni à l’Egypte et à l’Assyrie, Et ces pays seront l’objet d’une bénédiction. 25 L’Eternel des armées les bénira, en disant : Bénis soient l’Egypte, mon peuple, Et l’Assyrie, oeuvre de mes mains, Et Israël, mon héritage !
554827_225580774220313_1666820495_n
Esaïe 18 : 1 Terre, où retentit le cliquetis des armes, Au delà des fleuves de l’Ethiopie ! 2 Toi qui envoies sur mer des messagers, Dans des navires de jonc voguant à la surface des eaux ! Allez, messagers rapides, vers la nation forte et vigoureuse, Vers ce peuple redoutable depuis qu’il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves.
3 Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Ecoutez la trompette qui sonne ! 4 Car ainsi m’a parlé l’Eternel : Je regarde tranquillement de ma demeure, Par la chaleur brillante de la lumière, Et par la vapeur de la rosée, au temps de la chaude moisson. 5 Mais avant la moisson, quand la pousse est achevée, Quand la fleur devient un raisin qui mûrit, Il coupe les sarments avec des serpes, Il enlève, il tranche les ceps… 6 Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes Et aux bêtes de la terre; les oiseaux de proie passeront l’été sur leurs cadavres, Et les bêtes de la terre y passeront l’hiver.
7 En ce temps-là, des offrandes seront apportées à l’Eternel des armées, Par le peuple fort et vigoureux, Par le peuple redoutable depuis qu’il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves; Elles seront apportées là où réside le nom de l’Eternel des armées, Sur la montagne de Sion.
10577032_389296384554039_3603502727401201953_n
Esaïe 17 : 1 Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, Elle ne sera qu’un monceau de ruines.
2 Les villes d’Aroër sont abandonnées, Elles sont livrées aux troupeaux; Ils s’y couchent, et personne ne les effraie. 3 C’en est fait de la forteresse d’Ephraïm, Et du royaume de Damas, et du reste de la Syrie : Il en sera comme de la gloire des enfants d’Israël, Dit l’Eternel des armées.
4 En ce jour, la gloire de Jacob sera affaiblie, Et la graisse de sa chair s’évanouira. 5 Il en sera comme quand le moissonneur récolte les blés, Et que son bras coupe les épis; Comme quand on ramasse les épis, Dans la vallée de Rephaïm. 6 Il en restera un grappillage, comme quand on secoue l’olivier, Deux, trois olives, au haut de la cime, Quatre, cinq, dans ses branches à fruits, Dit l’Eternel, le Dieu d’Israël.
7 En ce jour, l’homme regardera vers son créateur, Et ses yeux se tourneront vers le Saint d’Israël; 8 Il ne regardera plus vers les autels, Ouvrage de ses mains, Et il ne contemplera plus ce que ses doigts ont fabriqué, Les idoles d’Astarté et les statues du soleil.
9 En ce jour, ses villes fortes seront Comme des débris dans la forêt et sur la cime des montagnes, Abandonnés devant les enfants d’Israël : Et ce sera un désert.
10 Car tu as oublié le Dieu de ton salut, Tu ne t’es pas souvenu du rocher de ton refuge. Aussi tu as fait des plantations d’agrément, Tu as planté des ceps étrangers; 11 Lorsque tu les plantas, tu les entouras d’une haie, Et bientôt tu les fis venir en fleurs. Mais la récolte a fui, au moment de la jouissance: Et la douleur est sans remède.
12 Oh ! quelle rumeur de peuples nombreux ! Ils mugissent comme mugit la mer. Quel tumulte de nations ! Elles grondent comme grondent les eaux puissantes. 13 Les nations grondent comme grondent les grandes eaux… Il les menace, et elles fuient au loin, Chassées comme la balle des montagnes au souffle du vent, Comme la poussière par un tourbillon. 14 Quand vient le soir, voici, c’est une ruine soudaine; Avant le matin, ils ne sont plus! Voilà le partage de ceux qui nous dépouillent, Le sort de ceux qui nous pillent.
Résultat de recherche d'images pour "Damas"
Esaïe 16 : 1 Envoyez les agneaux au souverain du pays, Envoyez-les de Séla, par le désert, A la montagne de la fille de Sion. 2 Tel un oiseau fugitif, telle une nichée effarouchée, Telles seront les filles de Moab, au passage de l’Arnon.- 3 Donne conseil, fais justice, Couvre-nous en plein midi de ton ombre comme de la nuit, Cache ceux que l’on poursuit, Ne trahis pas le fugitif ! 4 Laisse séjourner chez toi les exilés de Moab, Sois pour eux un refuge contre le dévastateur ! Car l’oppression cessera, la dévastation finira, Celui qui foule le pays disparaîtra. 5 Et le trône s’affermira par la clémence; Et l’on y verra siéger fidèlement, dans la maison de David, Un juge ami du droit et zélé pour la justice.-
6 Nous entendons l’orgueil du superbe Moab, Sa fierté et sa hauteur, son arrogance et ses vains discours. 7 C’est pourquoi Moab gémit sur Moab, tout gémit; Vous soupirez sur les ruines de Kir-Haréseth, Profondément abattus. 8 Car les campagnes de Hesbon languissent; Les maîtres des nations ont brisé les ceps de la vigne de Sibma, Qui s’étendaient jusqu’à Jaezer, qui erraient dans le désert : Les rameaux se prolongeaient, Et allaient au delà de la mer.
9 Aussi je pleure sur la vigne de Sibma, comme sur Jaezer; Je vous arrose de mes larmes, Hesbon, Elealé ! Car sur votre récolte et sur votre moisson Est venu fondre un cri de guerre. 10 La joie et l’allégresse ont disparu des campagnes; Dans les vignes, plus de chants, plus de réjouissances ! Le vendangeur ne foule plus le vin dans les cuves; J’ai fait cesser les cris de joie.
11 Aussi mes entrailles frémissent sur Moab, comme une harpe, Et mon coeur sur Kir-Harès. 12 On voit Moab, qui se fatigue sur les hauts lieux; Il entre dans son sanctuaire pour prier, et il ne peut rien obtenir.
13 Telle est la parole que l’Eternel a prononcée dès longtemps sur Moab. 14 Et maintenant l’Eternel parle, et dit : Dans trois ans, comme les années d’un mercenaire, La gloire de Moab sera l’objet du mépris, Avec toute cette grande multitude; Et ce qui restera sera peu de chose, presque rien.
12743529_1567850593534748_6473747926620437504_n