Archives pour la catégorie Science et scientifique

Des chercheurs sont parvenus à transporter un virus informatique dans de l’ADN, mettant ainsi le domaine de la bio-informatique sur le devant de la scène.

On pourrait facilement croire à un scénario tiré d’un James Bond dans lequel un scientifique démoniaque tenterai de dominer le monde grâce à un virus informatique implanté dans notre ADN, mouahahahaha ! Pourtant cette recherche, supportée par l’université de Washington, a permis de démontrer qu’il est possible d’exécuter un logiciel informatique malveillant contenu dans un brin d’ADN pour prendre le contrôle d’un ordinateur.

Un virus informatique dans notre corps ?

Ce n’est pas tout à fait de cette façon que les chercheurs ont procédé. Ils ont implanté le virus informatique dans l’ADN qu’ils ont ensuite analysé à l’aide d’un séquenceur. C’est à ce moment là que le virus a pu se déployer en exploitant une faille de sécurité.

D’ailleurs, les scientifiques avaient comme objectif avec cette recherche d’informer la communauté que des failles importantes existaient dans les logiciels de séquençage, et ce afin d’éviter qu’elles soient utilisées à mauvais escient.

L’ADN comme moyen de stockage

Cela fait longtemps maintenant que des scientifiques travaillent sur le sujet du stockage de

données dans l’ADN. Fait notable à ce propos, Microsoft avait, en 2016, converti 200 Mo de données en ADN. Le grand avantage de l’ADN en tant que stockage, c’est indéniablement le gain de place qu’il permet.

Pour faire simple, un gramme d’ADN peut contenir jusqu’à 215 Pétaoctets de données compressées. Fait intéressant, les données stockées sous forme d’ADN peuvent être lues 1015, ou un Quatrillion, de fois avant d’être endommagées. Autant dire que c’est une façon plutôt sûre de stocker des données.

D’un autre côté, le matériel nécessaire à la création et la lecture des données est tel que ce n’est pas demain la veille que nous verrons apparaître des « clé USB ADN » de 500 000 To pour 20€ au supermarché du coin.

N’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires ! Pour le PDF de 15 pages, en Anglais, contenant tous les détails de la recherche, c’est par ici.

Cet article L’ADN humain peut véhiculer des virus informatiques est apparu en premier sur Ere Numérique.

Certes, le cerveau des femmes est plus petit que celui des hommes ; mais il serait également plus efficace ! C’est du moins ce que révèle une étude menée par les universités de Californie et de Madrid. Malgré un cerveau plus petit de 8%, les femmes sont tout aussi intelligentes que les hommes. Une constatation qui a longtemps laissé les scientifiques perplexes :

Selon leur étude publiée dans le journal Intelligence, les femmes utilisent tout simplement leur cerveau, et plus particulièrement leur cortex préfrontal, plus efficacement que les hommes. Ceci leur permet alors de compenser la différence de taille. Pour arriver à cette conclusion, les neuroscientifiques de l’Université de Californie, en collaboration avec des confrères espagnols ont mené des tests sur 59 femmes et 45 hommes, âgés de 18 à 27 ans. Ils se sont plus précisément concentrés sur l’hippocampe, la partie du cerveau qui gère les fonctions liées à l’émotion et à la mémoire. Conclusion : si les hommes ont une meilleure logique spatiale que les femmes, ces dernières possèdent une meilleure capacité à analyser et à raisonner, ainsi que certaines compétences supérieures en informatique et en chiffres, rapporte le Telegraph.

Une concentration plus dense de cellules nerveuses Pour autant, le cerveau féminin utilise moins de matière grise que le cerveau masculin pour arriver aux mêmes résultats. En effet, comme l’expliquent les chercheurs, les hommes possèdent plus de cellules cérébrales mais les femmes, elles possèdent davantage de connections entre leurs moins nombreuses cellules. Ceci permet une transmission plus rapide des informations à travers le cerveau. Ainsi, si un hippocampe plus grand (et donc une plus grande quantité de neurones) résulte à une intelligence supérieure chez les hommes, plus un hippocampe est petit chez les femmes, plus elles l’utilisent efficacement. « À ce niveau structurel, les femmes montreraient une plus grande efficacité nécessitant moins de neurones pour parvenir à des résultats comportementaux au même niveau que ceux des hommes », ont conclu les chercheurs.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/cerveau/le-cerveau-des-femmes-serait-plus-efficace-que-celui-des-hommes_art28817.html
Copyright © Gentside Découverte