Témoignage Marie Claire Maurin

.. Mon témoignage, Je suis née en 1945 en France . . Notre famille se composait de six enfants, dont j'étais le seule fille. Suite à la mort accidentelle d'un bébé qui m'a précédé, mon père s'est plongé dans le spiritisme, il buvait aussi et lorsqu'il s'enivrait il était très violent , battant ma mère et mes frères. Etant une fille, j'étais sa préférée, échappant par ce fait au traitement infligé à ma famille, ce qui bien entendu , a eu pour conséquences un sentiment de rancœur, me plaçant dans le camp adversaire, bien contre ma volonté! A cause du contexte dans lequel nous vivions, nous nous différencions dans notre misère. pauvres parmi les plus pauvres, car nous manquions de tout. une grande partie des faibles rentrées d'argent partait dans le vin. Je devais avoir environ sept ans , lorsque pour la première fois je suis entrée dans un petit local, appelé 'Salle populaire' . Là une très jeune femme annonçait l'évangile aux enfants de la rue dont je faisais partie. Timidement .je suis entrée ,et j'ai tout de suite saisie la différence , entre les récits de l'évangile et les contes que ma mère aimait nous raconter . A cette même époque, lorsque j'étais seule, ou quand la maisonnée dormait, j'entendais un bruit particulier, parfois, cela me réveillait et m'effrayait , mon cœur s'emballait , je m'enfonçais au profond mon lit, glacée de sueur . .Aussi, ayant entendu parler de Jésus , j'ai prié pour la première fois lui demandant de faire cesser ces bruits. Et j'ai été exaucée aussitôt. J'ai continué à aller aux réunions d'enfants tant que mon père le permettait car il n'était pas question de parler de religion à la maison. A la fin d'une petite réunion, j'ai accepté de donné mon cœur au Seigneur , et je peux réellement témoigner de la joie qui s'en est suivi, ainsi que d'une réelle communion vécue à mon niveau bien sur ,mais avec une foi sincère et profonde, avec mon cœur d'enfant. Mais à l'adolescence, les difficultés se sont succédées. Le malheur a pris plus de place encore, un de mes frères, est tombé bizarrement malade. Il semblait avoir soudain une autre personnalité, . Il devenait très violent, et a passé sa pauvre vie coupé du monde, d'hôpitaux en hôpitaux. La guerre en Algérie s'est déclarée, mes deux frères ainés ont été appelés. J'approchais du certificat d'études primaires, je l'ai obtenu facilement, car j'aimais beaucoup l'école, mon père voulait bien que je poursuive mes études , cependant ma mère n'a pu m'acheter que les livres du premier trimestre, et encore il en manquait. Au début je jonglais un peu, me débrouillant par ci par là ,mais j'ai vite perdu pied ,et 'j'ai fait , en cachette fait l'école buissonnière, Pas très longtemps ...Je fus vite repérée et dénoncée..... .Depuis peu de temps mon père avait commencé à me battre,moi aussi.... à être bleue de coups , pour des futilités, et bien entendu , je fus encore battue....Toutefois Il a fini par comprendre que je ne pouvais pas suivre au collège et m'a laissé travailler en usine. Deux années difficiles , travail pénible , très mal rémunéré , découragement . De quatorze à seize ans ma vie a sombré, la maladie de mon frère , la guerre ,les coups ,le dénuement, je crois avoir fait une dépression nerveuse, car certains souvenirs douloureux ont complétement été enfouis dans ma mémoire , jusqu'à l'oubli ... Ceux qui ont vécu dans mon entourage à l'époque me l'on fait remarquer.. C'est dans ma quinzième année que j'ai le plus crée de soucis à mon entourage, année de délinquance où je me suis retrouvée devants un juge pour enfant , et par la suite ( enquête menée ) ,dirigée vers un foyer pour enfants en difficultés familiales . Il était temps pour moi , ( deux fois j'aurais pu mourir sous les coups de mon père) car n'acceptant pas l'autorité sous la violence, je me rebellais. J'ai failli en mourir , mais Dieu veillait sur moi ... Une assistante sociale est venue me chercher le lendemain de mes seize ans , pour m'emmener dans une pension dirigée par l'Armée du Salut, où j'entendis une fois encore l'évangile dont je m'étais éloignée........ Mais nous étions étroitement surveillées , habituée à traîner les rues à n'importe quelle heure de la journée depuis que je savais marcher, je me suis vite sentie prisonnière.... Ma première nuit, loin de ma famille, j'ai pris conscience de la séparation définitive , j'ai beaucoup pleuré , et je me suis à nouveau réfugiée dans l'évangile. Mais que de combats intérieurs.....! Fin novembre de cette même année, c'est à dire quatre mois après mon arrivée, je décidais résolument de m'enfuir de l'établissement, malgré les avertissements de sanctions sévères en cas de fugue..... Et je me suis enfuie. Le lendemain de cette fugue, en faisant du stop , j'ai fait la rencontre de l'homme avec qui j'ai vécue vingt sept ans de ma vie. Nous avons eu trois enfants. Mon mari étant représentant, je souffrais de solitude, les problèmes ont surgis énormes.....La crainte devant un foyer en péril m'a poussé à crier à Dieu, car je savais qu'Il entendait. j'ai donc pris à cette époque un engagement, sans comprendre sur le moment tout ce qu'il signifierait pour moi ... :Si Tu exauces ,je me ferai baptiser, voila quelle fut ma promesse ce jour là! car mes parents ne nous ayant point donné d 'enseignement religieux, ne nous avez pas fait baptiser non plus. Suite à cette prière, les évènements se sont enchaînés. Rendant visite à de la famille du coté de mon mari, une pensée s'est imposée à mon cœur. Rester auprès d'eux, pour l'équilibre de nos enfants . C'est comme cela que je me suis retrouvée à vivre dans la jolie petite ville, de Valognes en Normandie, Un semblant de paix s'est installée au sein de notre famille, je retrouvais un bon équilibre, et les enfants étaient entourés, protégés, je retrouvais aussi la tranquillité, Nous étions déjà en 1 970 .les jours passaient les uns derrière les autres dans une certaine routine, et j'ai eu vite fait d'oublier mes engagements envers Dieu. Je priais parfois ,car je croyais fortement à son existence, mais Il me semblait si loin et j'avais l'impression que de hautes montagnes m'empêchaient de l'atteindre. Certains de mes péchés me semblaient si lourds que je me sentais très loin de Dieu. Pourtant, une nuit , j'ai fais un rêve qui m'a beaucoup troublée. C'était le repas où Jésus mange avec ses disciples, Il était au centre de la grande table et Il me regardait, et ce regard intense presque triste m'a réveillée. Ce rêve m'a fortement impressionnée, y réfléchissant dessus, ma promesse est revenue à ma mémoire et je décidai de me faire baptiser, . Mais voila, j'avais bien entendu parler de Jésus,... mais toutes ces religions, il y en avait tant...! des chrétiennes, des bouddhistes, l 'islam , etc. etc..... Alors avec ma logique personnelle, j'ai cru comprendre que les protestants était en plus petits nombre en Normandie, je devais m 'informer sur le catholicisme .. .à l'époque je voyait vraiment pas les différences, donc. ayant fait venir monsieur le curé chez moi, je lui ai posées toutes les questions qui venaient à mon esprit. Je l'ai éclairé sur mes maigres connaissances, m'orientant vers cette voie! je voulais être baptisée ,mais ce curé a jugé bon de devoir me mettre en contact avec une sœur du monastère de V......pour me catéchiser . J'ai donc rendue visite à sœur Marie Aimée plusieurs fois, elle était très gentille, on parlait de la pluie ,du beau temps, de mes fillettes, mais chaque fois en rentrant chez moi, je me demandais à quel signe elle discernerait que j'étais prête pour le baptême . J'attendais un enseignement spirituel pour nourrir mon âme,.... et je restais sur ma faim, sans savoir comment le faire comprendre.... . C'est donc avec soulagement que nous avons abordé ce congé d'été où nous avions décidé de partir en famille, après avoir louée une caravane. Ainsi, tout en accompagnant mon mari, nous profitions d'un voyage formidable, sillonnant la France de camping en camping. Quelles merveilleuses vacances , et quels bons souvenirs......... Elles ont vite passées .. . Retour à la vie habituelle. j'envisageais de retourner voir sœur Marie Aimée..... mon mari avait repris son travail de représentant , il partait en début de semaine, j 'étais à nouveau seule, comme j'avais l'habitude, quand ce soir là, impossible de m'endormir. Une présence invisible se manifestait dans la chambre et s'appliquait à m'empêcher de m'endormir. Lorsque épuisée je somnolais j'étais réveillée comme par quelqu'un de bien présent dans la chambre, présent mais invisible. Même la lumière qui s'allumait et s'éteignait ce qui a déclenché en moi une panique, et en plus, la peur de communiquer à mes fillettes toutes les angoisses d'un passé que j'avais connu . Cette nuit là , je décidais de chercher de l'aide au monastère où était sœur Marie Aimée , je me revois dans une nuit très noire , devant l'imposante bâtisse du monastère, chercher en tâtonnant, la sonnette que j'avais du mal à trouver . Bien sur j'ai ameuté une partie des sœurs qui m'ont gentiment écoutée, je voulais en ramener une à la maison car mes fillettes étant seules, je m'inquiétais, il me fallait retourner vite vers elles. ...elles m'ont rappelée qu'elles étaient cloitrées..., "on priera pour vous" Cela m'a un peu réconfortée, retournée à l'appartement, j'ai fini par m'endormir. Heureusement le lendemain. mon mari rentrait et j'espérais que ce problème ne se reproduirait plus. Mais le soir venu , mon mari endormi , la présence s'est à nouveau manifestée. J'ai cru que j'allais perdre la raison, la semaine d'après mon mari repartait, je ne me sentais pas la force de revivre cette situation, j'allais faire comme mon frère. Les curés ne savaient pas m'aider et , je me gardais bien de parler au médecin de famille , je savais ce qu'il allait dire. C'est au travers de cette tourmente que j'ai retrouvé un livre qui m'avait été conseillé deux ans auparavant, en mai 1968 Et que j'avais mis de coté, car, Il ne m'intéressait pas à l'époque. Ce livre a été écrit par Billy Graham et cette fois , il répondait à mes interrogations positivement. J irais le faire lire à sœur Marie Aimée pensais-je ... elle comprendra où j'en suis,spirituellement puisque livre donnait la mesure de ma position et on me baptisera. Je pensais aussi que le fait d'être baptisée allait me protéger de ces attaques occultes. Entre temps , avant que mon mari reprenne la route, nous avions décidé de chercher une jeune fille au pair ,pour que je ne sois pas seule la nuit ,tellement j'avais peur de rester à nouveau seule. Nous avons parcourues toutes les annonces, sillonnée toute là campagne environnante, en vain... , le lendemain j'allais de nouveau être seule, et je me sentait défaillir d'angoisse, je criais intérieurement à Dieu,.... "aide- moi ...aide- moi"...!! C'était le soir, nous voila arrivés devant notre porte, une jeune fille appuyait sur notre sonnette ,elle cherchait du travail. Dieu venait de m'exaucer.........Comment décrire cette immense joie!! le Dieu créateur du ciel et de la terre avait entendu ma voix, mon cri de détresse et venait de m' exaucer. Chantal a été embauchée sur le champ, mais toujours,.... lorsque j'étais seule ou que les autres dormaient, la présence se manifestait.. comme pour me dire ( je ne te lâche pas !) . Mais j'étais malgré ce ,fortifiée, par l'exaucement dont je venais de bénéficier. J'en reviens à mon livre : La Paix avec Dieu de Billy Graham : que j'avais prêté à sœur Marie Aimée, elle me le rend, en me signalant que malgré certains points intéressants, la pensée s'éloignait de celle de Rome, et qu' en dehors de Rome il n'y a pas de salut..... Déçue, désemparée, j'ai récupéré mon livre et sur le chemin du retour j'ai une fois encore crié a Dieu. Comment savoir Seigneur où diriger mes pas....quelle est la vraie religion.....Cependant... Tu es tout puissant, tu as crée les cieux et la terre, montre- moi ton chemin......!! Chantal s'occupant du ménage , je disposais davantage de temps libre, un matin ,je décidais d'aller faire un tour de marché, activité que je ne faisais jamais d'habitude. Je fus vite attirée par un étal de livres chrétiens tenu par deux personnes , mes souvenirs d'enfants remontant à ma mémoire, je décidais d'acheter les récits de Daniel, Joseph et autres encore ..pour mes fillettes. J'avais le visage tourmenté à cause des attaques que je subissais, et très vite le regard attentif du vendeur l'a incité à s'intéresser à ma situation, j'avais besoin de parler, et très vite j'ai trouvé une oreille attentive, et une réponse à mes problèmes. On m'écoutait sans mettre en doute ma raison ,et très rapidement une parole de la Bible a été mentionnée, car j'avais fait allusion aux pratiques de mon père. -- "Ce n'est pas contre la chair et le sang que nous avons à lutter, mais contre des principautés, contre des autorités, des dominateurs, contre la puissance de la méchanceté qui est dans les lieux célestes "éphésiens CH 6 v 11 et 12 -- -J'ai pu parler longtemps, écouter aussi, comme une terre séchée qui soudain reçoit de l'eau en abondance , c'était bienfaisant, rassurant, je suis rentrée à la maison avec leur adresse, ces chrétiens évangélistes n'étaient pas de la région, ils avaient eu à cœur de venir à Valognes et n'ont contactée que moi, ils ne sont plus revenus depuis du moins dans ces années là . En rentrant à mon appartement, sur le chemin de retour, les pensées se bousculaient dans ma tète,..... ma dernière prière.... ,mon enseignement à la salle populaire.... ,l'Armée du Salut,..... le livre de Billy Graham, ....tout cela avait un lien, et puis un verset que j'avais appris enfant :....JE SUIS LE CHEMIN, LA VERITE, LA VIE..... et d'un coup j'ai pleinement réalise que DIEU me répondait? et ouvrait mon entendement . Le chemin que j'avais demandé, La vérité que je cherchais, La Vie.... C'était JESUS . D'un coup j'ai compris qu'à la croix JESUS avait pris ma place, Il avait accepté d'être puni à ma place, sur la croix, à cause de mes péchés , C 'est MOI qui devais subir le salaire de mes péchés. Ma conversion a démarré là.!! Une rencontre avec deux évangélistes et les écailles de mes yeux sont tombées , j'ai d'ailleurs réellement expérimentée cette réalité quel bonheur ! quelle joie !...,j'était aveugle malgré une certaine foi, mais désormais ,..je voyais. J'ai aussi réalisé que depuis ma tendre enfance DIEU veillait sur moi. C'est moi qui m'était détournée, Si j'avais JESUS , j'avais Tout !!et surtout la VERITE !! Je me suis agenouillée, j'ai demandé à JESUS ET AU PERE CELESTE de venir dans mon cœur comme quand j'étais enfant, ouvrant ma Bible, j'ai pu comprendre ce que je lisais, car je suis convaincue que le SEIGNEUR par son ESPRIT conduisait ma lecture et me révélait ce que j'avais besoin de connaître au moment précis, Les débuts de ma conversion restent des moments privilégiés, ma Bible est devenue mon bien le plus précieux. Ma conversion a eût pour effet que curieusement, le curé qui ne se préoccupait plus de moi a décidé de chercher à me détourner de la lecture de la Bible, pour me ramener sur le droit chemin de Rome , et je loue le SEIGNEUR que malgré ma récente nouvelle naissance, ma Bible s'ouvrait .toujours sur la bonne page pour défendre ma foi. Une dame très engagée dans le catholicisme a aussi crû de son devoir de m'avertir que j'allais sombrer dans la folie suite à la lecture de la bible. Cependant... malgré ma conversion,. Les attaques des puissances des ténèbres continuaient à me persécuter. Je n'avais encore pas de lieu de culte, j'écoutais radio évangile et je lisais ma Bible qui me désaltérait abondamment. Une pensée est alors montée dans mon cœur...... ..... Il faut que je fasse savoir à la dame qui m'a enseignée lorsque j'étais petite, que quinze ans après environ, la semence avait enfin levé' ... . Mon but était de la remercie....et de l'encourager. J'ai pu retrouver son adresse , et rapidement, lui donnant de mes nouvelles, je lui ai dit que désormais je voulais marcher avec ce SEIGNEUR quelle avait su si gentiment m'annoncer. Dans ma petite enfance. HEUREUSE de recevoir enfin de mes nouvelles, car elle avait toujours cherché à en avoir,;( et arrivait toujours à m'envoyer quelques petits journaux, sans que je comprenne que cela venait d'elle ) Elle ne m'avait jamais oubliée , d'autant plus que lors de ma fugue, j'était restée longtemps sans donner de nouvelles, sinon de temps en temps éloignés de plusieurs mois, et de différents endroits. Une correspondance s'est établie entre nous, et rapidement celle que je considère toujours comme ma mère spirituelle, m'a demandé si elle pouvait m'aider, si j'avais des questions où elle pourrait répondre. Vite, je lui confiais mes problèmes, mentionnant les œuvres de mon pauvre père, mes peurs d'enfants et les attaques que je subissais. Dans sa réponse , oh combien rapide! elle m'a dit à peu prés ainsi:...Si tu m'avais parlé de ces problèmes quelques années auparavant je n'aurais pas sû t'aider. Aujourd'hui ! je connais le chemin de la délivrance............Nous étions en novembre 1970.....Tout a été très vite après, cette chère sœur me soutenait par son courrier, je partageais avec elle ce que le SEIGNEUR me montrait, par Sa Parole, et dés que cela a été possible nous sommes allés la revoir où elle habitait , elle m'a conseillé de rencontrer un frère dans le SEIGNEUR, qui ,fidèle aux enseignement bibliques, m'a aidé pour comprendre pourquoi je vivais ces attaques. Déjà petite e subissais des droits donnés à l'ennemi de DIEU ,à cause des pratiques du spiritisme, que faisait mon père, abomination aux yeux de DIEU. Par la suite, j'ai aussi, moi même offensé mon PERE CELESTE en maudissant, j'avais remarqué à plusieurs reprise que lorsque l'on me faisait du mal , intérieurement je criais vengeance en souhaitant du mal à mon ennemi, et plusieurs fois la personne visée était atteinte, parfois gravement. Mon père étant aussi guérisseur par la voie du magnétisme, j'ai aussi exercé cette pratique avec succès, ce qui me donnait bonne conscience..croyant avoir un don de Dieu. Par la lumière de la parole de DIEU, J'ai compris la gravitée de mes actes , jusque- là j'en avais subi le poids, je comprenais maintenant pourquoi. En m'appuyant sur les promesses du SEIGNEUR, et en vertu de la puissance liée à son sacrifice , je me suis séparée de mes péchés, ceux que je dénonçais ,car LA PAROLE DE DIEU ASSURE .... SI VOS PECHES SONT ROUGES COMME LE CRAMOISI ... ILS DEVIENDRONT BLANCS COMME LA NEIGE.... LE SANG DE JESUS CHRIST PURIFIE DE TOUS PECH ES.. SI LE FILS VOUS AFFRANCHI, VOUS SEREZ REELLEMENT LIBRES ... .Ce frère a alors prié avec moi ,et prenant la parole pour appui, saisissant LE POUVOIR donné par JESUS à ces disciples,( tous ceux qui vivent fidèlement devant DIEU ),il a liées les puissances qui me tenaient captive , et au NOM de JESUS ma déliée de la puissances des ténèbres. Un coin de paradis s'est ouvert pour moi dans ce petit bureau , d'où agenouillée, je me suis relevée enfin LIBRE! j'ai eu quelques combats à livrer pour saisir complétement cette victoire ,mais cette fois avec assurance, ..Un jour, alors que l'ennemi se présentait à nouveau, ,tremblante à cause de ma fragilité , mais fortifiée par une conviction profonde , j'ai déclaré à l'ennemi....je ne t'appartiens plus , JESUS m'a rachetée.....j'ai senti l'ennemi fuir comme un serpent .qui a loupé sa proie! le temps a passé..... J'ai eu d'autres combats à livrer ...J'écris cela pour ceux qui me liront un jour ,...notre plus grand ennemi c'est nous même. ..Plusieurs années se sont passées et je me croyais en sécurité,..me reposant sur mes expériences connues de mon environnement chrétien,..... ce qui me donnait une certaine position,.... quand l'ennemi a réattaqué dans d'autres domaines que celui de l'occultisme.... Je suis gravement retombée, ce qui a eu pour conséquence de tomber de mon piédestal et de m'humilier profondément,... dans son amour le Seigneur s'est servi de cela pour m'enseigner et pour me reconstruire. Je sais aujourd'hui ce que je suis .Si je me suis fait des illusions à mon sujet, c'est bien fini, car sans JESUS je ne suis rien, mais avec Lui j'ai retrouvé la VIE . Je veux jusqu'à ma dernière heure le louer dans mon cœur et lui demander la grâce de pouvoir encore parler de LUI.........de ce qu'il a fait dans ma vie, et de ce qu'Il peut encore faire aujourd'hui , pourvu que l'on Lui fasse confiance. Mon mari a reconnu JESUS comme son SAUVEUR en1983. Un de mes frère a aussi accepté JESUS dans sa vie. Ils sont aujourd'hui dans le repos auprès du SEIGNEUR. Je me suis remariée, les épreuves n'ont pas manquées, mais cette fois ma maison est construite sur le rocher ,et non plus sur le sable .LA PLUIE EST TOMBEE, LE VENT A SOUFFLE, MAIS LA MAISON N'EST PAS TOMBEE.....A LUI SEUL SOIT LA GLOIRE...... ,Avec ma reconnaissance pour tous ceux qui ont prié pour moi, et qui dans les heures sombres ne m'ont pas lâchée