Depuis l’affaire Dutroux, les crimes sexuels contre les mineurs sont un sujet de hantise sociale.
Prévenir le passage à l’acte et la récidive sont devenus une véritable préoccupation collective.
Coupant court avec le traitement émotionnel réservé habituellement par les médias à ce sujet sensible, le documentaire souligne l’extrême diversité des cas de pédophilie et la difficulté à trouver des réponses médicales et judiciaires adaptées. Punir ? Soigner ?
En prison, le suivi psychiatrique n’est pas systématique. Et police et justice ne savent pas comment traiter la pédophilie abstinente, c’est-à-dire sans passage à l’acte. Des traitements existent, des médicaments inhibiteurs jusqu’à la castration chimique mais ont montré leurs limites… Moi je n’ai pas de pitié pour ces gens là…..deja ils n’en n’ont pas pour leurs victimes…..ce sont des Monstres

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.