Archives mensuelles : mai 2022

La plupart des personnes connaissent les 7 fêtes de l’Eternel, mais peu connaissent comment ont lieu ces 7 fêtes de l’Eternel. Celle ci sont faites pendant trois rassemblements. Une première série de trois fêtes sur le même rassemblement qui sont : la Pâque, les pains sans levain et la fête des prémices. Après cela nous avons un deuxième rassemblement qui est la fête des semaines connu comme la fête de la pentecôte, puis un troisième rassemblement comprenant trois fêtes qui sont : les trompettes, l’expiation et les tabernacles.

Exode 23:14Trois fois par année, tu célébreras des fêtes en mon honneur.

Deutéronome 16:16Trois fois par année, tous les mâle d’entre vous se présenteront devant l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira : à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. On ne paraîtra point devant l’Eternel les mains vides.

Comme on peut le voir dans ce dernier verset de deutéronome, Il y a trois rassemblements. Le deutéronome décrit les consignes avant la mort de Moïse.

PREMIER RASSEMBLEMENT

1/ La Pâque

Lévitique 23:5Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Eternel.

2/ La fête des pains sans levain

Lévitique 23:6Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l’honneur de l’Eternel; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain. 7 Le premier jour, vous aurez une sainte convocation : vous ne ferez aucune oeuvre servile. 8 Vous offrirez à l’Eternel, pendant sept jours, des sacrifices consumés par le feu. Le septième jour, il y aura une sainte convocation : vous ne ferez aucune oeuvre servile.

3/ La fête des Prémices

Lévitique 23 : 10 Parle aux enfants d’Israël et tu leur diras : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe, prémices de votre moisson. 11 Il agitera de côté et d’autre la gerbe devant l’Eternel, afin qu’elle soit agréée : le sacrificateur l’agitera de côté et d’autre, le lendemain du sabbat. 12 Le jour où vous agiterez la gerbe, vous offrirez en holocauste à l’Eternel un agneau d’un an sans défaut;

DEUXIEME RASSEMBLEMENT

4/ La fête des semaines

Lévitique 23:15Depuis le lendemain du sabbat, du jour où vous apporterez la gerbe pour être agitée de côté et d’autre, vous compterez sept semaines entières.16 Vous compterez cinquante jours jusqu’au lendemain du septième sabbat; et vous ferez à l’Eternel une offrande nouvelle. 

 Puis après ce jour, après le sabbat de la fête des pains sans levain qui est la fête des prémices, nous comptons 7 semaines, donc 49 jours plus un jour pour faire le 50 ème jour. C’est après la résurrection de Christ comme prémices que le Saint Esprit descendra sur les disciples en comptant 7 semaines plus un jour, le 50ème jour. La Pentecôte en grec ancien signifie « le cinquantième »

1 Corinthiens 15:20Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts.

Cela nous rappelle que Jésus, quand il a fait la multiplication des pains, a fait assoir les personnes par rangée de 50. Cela nous rappelle aussi que le sabbat des années, qui est le jubilé, se faisait la 50ème année.

luc 9:14Or, il y avait environ cinq mille hommes. Jésus dit à ses disciples : Faites-les asseoir par rangées de cinquante.

Lévitique 25:8 Tu compteras sept sabbats d’années, sept fois sept années, et les jours de ces sept sabbats d’années feront quarante-neuf ans. 9 Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la trompette; le jour des expiations, vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays.10Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants : ce sera pour vous le jubilé; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille.

TROISIEME RASSEMBLEMENT

5/ La fête des trompettes

Lévitique 23:24Parle aux enfants d’Israël, et dis : Le septième mois, le premier jour du mois, vous aurez un jour de repos, publié au son des trompettes, et une sainte convocation. 25 Vous ne ferez aucune oeuvre servile, et vous offrirez à l’Eternel des sacrifices consumés par le feu.

Ici, nous remarquons que la fête des trompettes est une fête qui bouge et qui n’est pas fixe. La fête des trompettes sur une année classique se manifeste le premier jour du 7ème mois, soit le 181ème jour de l’année. La fête des trompettes sur une année du Jubilé se fait comme le verset ci dessus le dixième jour du 7ème mois, soit le 190ème jour de l’année.

6/ La fête des expiations

Lévitique 23:27Le dixième jour de ce septième mois, ce sera le jour des expiations : vous aurez une sainte convocation, vous humilierez vos âmes, et vous offrirez à l’Eternel des sacrifices consumés par le feu. 28 Vous ne ferez aucun ouvrage ce jour-là, car c’est le jour des expiations, où doit être faite pour vous l’expiation devant l’Eternel, votre Dieu. 29 Toute personne qui ne s’humiliera pas ce jour-là sera retranchée de son peuple. 30 Toute personne qui fera ce jour-là un ouvrage quelconque, je la détruirai du milieu de son peuple. 31 Vous ne ferez aucun ouvrage. C’est une loi perpétuelle pour vos descendants dans tous les lieux où vous habiterez. 32 Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous humilierez vos âmes; dès le soir du neuvième jour jusqu’au soir suivant, vous célébrerez votre sabbat.

Le jour des expiations est fixe il ne bouge pas, c’est le 10ème jour du 7ème mois; simplement l’humiliation qui peut être entendue comme une repentance, se fait le 9ème jour. Ainsi il faut dans une année de jubilé: 1/ humilié son âme le neuvième jour, 2/ sonnez de la trompette le 10ème jour, 3/ recevoir l’expiation ce même jour. La fête des trompettes détachées de la fête des expiations perd ainsi tout son sens. Le Seigneur lui même a dit qu’il ne reviendrait pas tant que les israélites ne disent « béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ». Zacharie nous dit qu' »ils reconnaîtront celui qu’ils ont percé ». Ainsi il faut l’humiliation du peuple israélite, puis on sonne la trompette retentissante qui était là pour appeler Elohim. Celui ci pourra alors faire l’expiation du peuple et ainsi entré dans son règne.

Un parallèle surprenant montre que le 10ème jour du premier mois était le moment ou l’on prenait un agneau d’un an pour le sacrifice de la Pâque qui n’est qu’une image du Christ sur la croix. Après la première moitié de l’année, donc 180 jours, on reprend le dixième jour du mois pour la fête des trompettes dans le contexte du jubilé, qui n’est autre que l’annonce de l’arrivée du Roi des rois. La première moitié de l’année c’est le Serviteur qui va sur la croix vaincre la mort, la seconde moitié c’est l’arrivée du Roi des rois entrant dans son règne.

7/ La fête des tabernacles

Lévitique 23:34Parle aux enfants d’Israël, et dis : Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des tabernacles en l’honneur de l’Eternel, pendant sept jours.35 Le premier jour, il y aura une sainte convocation : vous ne ferez aucune oeuvre servile. 36 Pendant sept jours, vous offrirez à l’Eternel des sacrifices consumés par le feu. Le huitième jour, vous aurez une sainte convocation, et vous offrirez à l’Eternel des sacrifices consumés par le feu; ce sera une assemblée solennelle : vous ne ferez aucune oeuvre servile.

Là encore, nous pouvons admirer le copier coller des trois premières fêtes du printemps se réaliser à l’identique en automne. Effectivement, les trois premières fêtes du printemps on prend le 10ème jour un agneau d’un an, puis le 14ème jour c’est la Pâque puis le 15ème jour la fête des pains sans levain pendant 7 jours puis le huitième jour la fête des prémices. Par la suite, les trois autres fêtes commencent par l’annonce du Roi des rois le 10 ème jour qui entre dans son règne à la fête des tabernacles le 15ème jour. 7 jours de fêtes sont célébrés avant d’avoir une convocation solennel le 8ème jour. Pour la compréhension il faut croiser les lois des fêtes de l’Eternel avec les lois sur les Sabbats de l’Eternel dont le jubilé est le plus grand, et surtout un marqueur du temps mais pas que…… Il est aussi associer à la descente du Saint Esprit.

Commentaires

Notez aussi que chaque fête commence par : « Parles aux enfants d’Israël « . Si je dis cela, c’est parce que certains chrétiens s’imaginent dans leur réflexion théologique, que la fête des trompettes est la fête qui annonce l’enlèvement de l’église. Une bonne partie du peuple chrétien est tombé dans ce piège séduisant, simplement la Loi de l’Eternel a été donné aux israélites sous le sacerdoce d’Aaron alors que le chrétien, même si il se considère comme juif de coeur, n’est pas sous le sacerdoce d’Aaron mais sous le sacerdoce de Melchisédech. En effet le Christ ne fait pas partis de la tribu de Lévi qui avait en charge le tabernacle et l’application de loi selon ses prescriptions. Comme il y a un changement de sacerdoce il y a aussi un changement de loi.

Hébreux 7:12Or, ce changement de sacerdoce entraîne forcément un changement de loi.

Psaumes 110 : 4L’Eternel l’a juré, il ne reviendra pas sur son engagement : « Tu seras prêtre pour toujours selon la ligne de Melchisédek. »

L’ancienne alliance est donc sous l’ordre d’Aaron, la nouvelle alliance est sous l’ordre de Melchisédek

Ainsi les fêtes sont annoncées aux enfants d’Israël et il n’y a aucune fête de l’Eternel annoncées à l’église. Toutes fêtes sous l’ordre d’Aaron à son accomplissement dans le peuple des Israélites. J’entend déjà, comme un refrain, la rhétorique de certains chrétiens, qui, d’une voix unanime, rétorque; et la croix n’est elle pas pour nous aussi.??? La logique semble défaillante, car si la croix est pour toute les hommes de la terre, la pâque à SON ACCOMPLISSEMENT par un Juif, le Christ, dont les disciples étaient des enfants d’Israël qui ont attendu la descente du Saint Esprit dans la chambre haute. Ils étaient tous des israélites. Même le premier discours de Pierre ou trois milles hommes s’étaient convertit , commence par :

Actes 2:14Alors Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix, et leur parla en ces termes: Hommes Juifs, et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l’oreille à mes paroles !

L’accomplissement de la première fête de l’Eternel a bien eu lieu parmi les israélites avec l’acteur principal, le Christ, qui est un juif et qui dira  » le salut vient des juifs » . Cela ,ne veut pas dire parce que cet accomplissement a eu lieu parmi les israélites, que le salut ne s’est pas étendu aux reste des nations.

Esaïe 49:6Il dit : C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël : Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre.

En conclusion, la réalisation des fêtes de l’Eternel se fait dans un peuple choisit et spécifique alors que, la volonté de l’Eternel est de sauver tous les hommes du monde en tant que peuple non spécifique.

Maintenant, voyons les significations des 7 fêtes de l’Eternel.

1/ La Pâque (agneau Pascal) = la crucifixion

2/ La fête des pains sans levain = La vie de Christ en nous sans la méchanceté ou la tradition, la sanctification.

3/ La fête des prémices = La résurrection de Christ et les premiers ressuscités

4/ La fête des semaines = La descente du Saint Esprit sur les disciples de Christ (Pentecôte)

5/ La fête des trompettes = l’arrivée du Roi des Rois

6/ La fête des expiations = l’expiation du reste d’Israël

7/ La fête des tabernacles ( fête des tentes)= Le Christ entre dans son règne et il est fêté chaque année pendant le sabbat de la terre, qui est le millénium.

Ces trois rassemblements forment le symbole même du peuple d’Israël, à savoir la Ménorah. En Effet, le chandelier à sept branches a une structure en trois parties. La partie centrale c’est l’axe, celui qui est au milieu des trois branches à gauches et des trois branches à droite. Le milieu, c’est la quatrième branche, représentant le Saint Esprit sur lequel vient se greffer les trois premières branches du printemps puis les trois dernières branches de l’automne. La Ménorah ressemble à un arbre dont la partie centrale est le tronc d’ou part les branches. Les trois parties de la structure de la Ménorah se concrétisent par les trois rassemblements.

On pourrait se demander, concernant la fête des trompettes, que celle ci, ne se fête le plus souvent que le 1er jour du 7ème mois; ainsi pourquoi cette différence dans le temps entre le 1er jour et le 10ème jour du 7ème mois ?

Le Christ est venu une première fois dans le calendrier biblique à la fin du 4ème jour soit 80 Jubilés de 50 ans soit 4000 ans. Le Christ reviendra dans 40 Jubilés de 50 ans soit 2000 ans.

Genèse 6:3Alors l’Eternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. (Version Segond 1910)

Genèse 6:3Alors l’Eternel dit : Mon Esprit ne va pas lutter indéfiniment avec les hommes, à cause de leurs fautes. Ce sont des êtres dominés par leurs faiblesses. Je leur donne encore cent vingt ans à vivre. ( version Semeur)

Nous savons bien que des hommes par la suite de cette déclaration vivrons plusieurs centaines d’années qu’Abraham à vécu plus que 120 ans, ainsi que Sarah sa femme et tant d’autres par la suite. La structure du temps dans ce verset n’est donc pas des années de 360 jours. C’est une séquence du temps rythmé par le jubilé. Le cinquante se retrouve presque partout dans la Parole de Dieu. Le Jubilé était une épreuve de foi, car après avoir été dans la 49ème année (7×7), il fallait attendre encore une année de plus sans rien planter, être dans la relâche la plus totale. Il fallait donc croire que la 48ème année l’Eternel donnerai de l’abondance pour trois ans. Conclusion, au bout de sept sabbats d’années, qui étaient là pour nous préparer, il fallait encore avoir la Foi pour entamer cette 50ème année. C’est le fruit de la Foi, de la confiance en Elohim. La 50ème année est donc le sabbat des sabbats. Le Sabbat a une structure trinitaire; il y avait le sabbat de la semaine, puis le sabbat des années, et enfin le sabbat des sabbats le Jubilé.

Le temps est donc cadencé par le jubilé et comme pour les 70 semaines d’années du prophète Daniel, les 120 ans de Génèse 6;3 sont des années de jubilés ou des séquences de jubilés. Ainsi 120 séquences de 50 ans donne 6000 ans d’histoires. Ces 6000ans d’histoires est le temps qu’Elohim s’est fixé, après nous entrons dans le 7ème millénaire, dit le Millénium, ou les 1000ans de repos.

Daniel 9:24Une période de soixante-dix septaines a été fixée pour ton peuple et pour ta ville sainte, pour mettre un terme à la révolte contre Dieu, et pour en finir avec les péchés, pour expier la faute et pour instaurer une justice éternelle, pour accomplir vision et prophétie, et pour conférer l’onction au Saint des saints. (version Semeur)

Daniel 9:24Soixante-dix semaines sont déterminées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour enfermer la rébellion, pour sceller les péchés, pour expier l’iniquité, pour amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints. (Version Ostervald )

2 Pierre 3:8Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.

Psaumes 90:4Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d’hier, quand il n’est plus, Et comme une veille de la nuit.

Matthieu 8 : 29Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ?

Il y a donc un temps fixé, c’est justement les 120 ans de Génèse 6;3 et les démons le savent aussi, voir le verset de Matthieu 8;29. Ainsi la semaine de la création en Génèse n’est pas fait de jour de 24 heures mais de jour de mille ans. Le sabbat de la semaine est une forme pour faire comprendre prophétiquement dans le temps qu’il y a 6 jours de travail et un jour de repos, c’est à dire, 6000 ans ou l’homme est son propre patron de la création, Elohim travaillant par des intermédiaires pour réparer ce qui est détruit pour sauver ce qui est perdu. Après c’est le Millenium, ou le Christ sera Roi des rois et sera dans son règne. L’homme ne sera plus le patron sur la terre c’est le temps du repos et du rétablissement de toutes choses. Les 6000ans divisé par une séquence du jubilé (50 ans) donne donc 120. Il faut donc comprendre 120 ans.

La dernière séquence de 50 ans verra le Seigneur revenir pour la seconde fois sur terre. On sera donc dans la dernière 50ème année ou la fête des trompettes se fêtera le 10ème jour. Les autres sabbats d’année de 7ans sont une forme d’apprentissage mais surtout n’exprime pas la venue du Christ Roi. C’est la seconde moitié de l’année qui commence; en effet une année biblique est de 360 jours, donc 2 séquences de 180 jours. La fête des trompettes comme nous l’avons vu, hors Jubilé, est le 181ème jour, soit le 1er jour de la seconde moitié. Quant aux manifestions du Christ, on rappelle que nous avons pris un agneau le 10ème jour du premier mois, et que la fête des trompettes, qui annonce l’arrivée du Roi des rois, est le 10ème jours du premier mois de la seconde moitié de l’année. La première séquence de 180 jours verra le Serviteur monté sur la croix alors que la seconde séquence de 180 jours verra le retour du Roi des rois le Christ ressuscité.

Le Père, le Fils et le Saint Esprit comme une seule entité est un concept totalement faux qui prend racine aux 4ème siècle, sous l’appellation « Modalisme ». L’unique Dieu se manifestant tantôt par le Père le Fils ou le Saint Esprit. C’est le « un » divisé en « trois ». C’est exactement l’inverse de, « trois » unifié en « un ». Ce concept est largement répandu encore aujourd’hui, par une harmonisation des Ecritures manquant cruellement de connaissances. « Dieu est un » est la traduction « d’Elohim est un » ou « d’Adonaï est un ». Dieu vient du Grec « Zeus, qui par transformation du langage est devenu « Deus » puis « Déï » puis « Dieu ».
Dieu n’est donc pas Elohim ni Adonaï car Zeus n’est pas Elohim ni Adonaï.

Genèse 3:22
L’Eternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.

L’homme est devenu comme l’un de nous, comme chacun de nous, nous montre bien qu’ils sont plusieurs en Haut. Le Père le Fils et le Saint Esprit disent « empêchons le », comme le résultat de l’unité de pensée. « Nous sommes d’accord dans une même pensée pour interdire ensemble à l’homme de devenir Eternel ». ( il faut d’abord passer par la croix pour prétendre y avoir accès ). La pluralité unifié s’oppose donc à l’Unique décomposée. Ainsi « au commencement Elohim créa » exprime que les trois sont d’accord pour créer; c’est l’unité des trois qui permet le « créa ». Ceci s’explique dans l’Harmonisation de quelques passages de l’Ecriture.

Le Père céleste est le concepteur le Fils est le créateur et le Saint Esprit l’organisateur.

Hébreux 1;1 A bien des reprises et de bien des manières, Dieu a parlé autrefois à nos ancêtres par les prophètes. 2 Et maintenant, dans ces jours qui sont les derniers, c’est par son Fils qu’il nous a parlé. Il a fait de lui l’héritier de toutes choses et c’est aussi par lui qu’il a créé l’univers (version Semeur).

Nous voyons dans ces versets que le Père a créé par le Fils Le Fils est donc bien le créateur mais le Père est le concepteur car le Fils fait toujours la volonté du Père.

Proverbes 8;27 Moi, j’étais déjà là quand il fixa le ciel et qu’il traça un cercle autour de la surface du grand abîme. 28 Et quand il condensa les nuages d’en haut, quand il fit jaillir avec force les sources de l’abîme, 29 et quand il assigna à la mer des limites pour que ses eaux ne les franchissent pas, quand il détermina les fondements du monde, 30 j’étais à ses côtés comme son maître d’oeuvre. Sans cesse, objet de ses délices, je dansais devant lui, jour après jour, 31 jouant sur la surface de la terre, je trouvais mes délices dans les êtres humains. version Semeur

Le Fils est donc le maître d’oeuvre alors que le Père est le concepteur. Quand en est il de l’Esprit Saint ?

Genese1;1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. 2 Or, la terre était alors informe et vide. Les ténèbres couvraient l’abîme, et l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux.

Ici, nous commençons avec Elohim créa, puis par l’Esprit d’Elohim, c’est à dire celui qui plane au dessus des eaux. Il y a donc une différence entre le premier verset qui insiste sur Elohim dans sa pluralité unis. Dans le second verset c’est l’Esprit d’Elohim désignant L’Esprit Saint qui est en action. Nous pouvons dire aussi, quand Dieu dit « que la lumière soit » que c’est la manifestation du Fils puisque il est la Parole d’Elohim. Ainsi au commencement Elohim certainement le Père dans la conception créa mais qu’à la surface de l’abîme il y avait le chaos ou l’Esprit Saint organise les choses et que finalement la Parole (qui sera faite chair) le Fils crée la Lumière étant lui même la lumière. Il faut en effet comprendre que la création du verset 1 était informe et vide c’est à dire qu’elle n’avait pas de forme ni de vie. Le terme vide signifie qu’il n’y a rien. Ainsi la conception de création est manifesté en interne mais pas en externe. C’est le Père qui conçoit, puis L’Esprit qui organise et enfin le le Fils ou la Parole qui crée.

Le grand soucis pour comprendre ces premières lignes c’est que la plupart des personnes réfléchissent avec le concept de Dieu qui dérive du Nom Zeus, alors qu’il faut réfléchir avec la notion d’Elohim qui est un pluriel et non un singulier.

Ne faisons pas comme les témoins de jéhovah qui disent qu’Elohim est un pluriel d’excellence. Cela s’appelle tordre les Ecritures ou fléchir la Parole à ce que l’on croit. En effet, Elohim n’a pas besoin d’excellence, car il est l’excellence et il n’a donc pas besoin de se mettre en avant par de l’excellence, parce qu’il ne rend compte à personne.

La compréhension de la pluralité unifié s’opposant à l’Unique décomposé se retrouve tout simplement dans deux connaissances très simples.

1/ la prière de jésus
Jean 17:22
Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un,-
Ici, qu’ils soient (pluriel) un (singulier) comme nous (pluriel) sommes un (singulier)

2/ la notion de Baal s’opposant à Elohim.
1 Rois 19:18
Mais je laisserai en Israël sept mille hommes, tous ceux qui n’ont point fléchi les genoux devant Baal, et dont la bouche ne l’a point baisé.
Ici le nom Baal signifie « le Seigneur », alors que Israël signifie « celui qui lutte avec El » sous entendu Elohim. Elohim signifiant « les Seigneurs » tout comme Adonaï pluriel d’Adon.

Finalement, ceux qui ne voient que le Dieu un ne voit pas les Seigneurs, du Père du Fils et du Saint Esprit qui sont unis dans une même pensée. Rappelez vous que la Parole nous invite à avoir une même pensée. Le nous c’est le pluriel, et la même pensée, l’unité de notre foi pour le perfectionnement des saints.

Ephésiens 4;11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, 12 pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, 13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, 14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, 15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Afin que nous soyons tous(pluriel) parvenus à l’unité de la foi(singulier)

Sortir de ce shéma de la pluralité unifié ou tri unité d’ou trinité c’est glisser vers une fausse trinité celle du modalisme et d’un être qui est tantôt l’un et tantôt l’autre et encore un autre. Cela se retrouve dans les anciennes civilisations par des animaux à trois têtes. le concept du corps a trois têtes indique qu’il n’y a qu’un Unique qui se manifeste en trois modes. Le concept de la bible est l’inverse, elle invite a ce que tous soient un que le pluriel soit unis pour ne former qu’un seul corps. Comme dit l’apôtre Jean personne n’a jamais vu Dieu sous entendu le Père et personne ne peut le voir sans mourir selon la déclaration faite à Moïse. Jésus qui était l’expression du Père que l’on a vu touché de son vivant et après la transformation ne rentre pas dans ces deux déclarations de Jean et de Moïse.