Archives pour la catégorie Contre la christianophobie

Pascal Obispo menacé après son spectacle sur Jésus ?6Medias, publié le samedi 25 novembre 2017 à 17h41

Pascal Obispo n’avait certainement pas prévu les risques de s’attaquer à Jésus. Selon Closer, la nouvelle « fresque musicale » de l’artiste n’est pas du goût de tout le monde, à tel point que sa mère, qui gère ses trois entreprises, aurait reçu une lettre de menaces dans laquelle on demanderait à son fils de se repentir « envers Allah », révèle le site du magazine.

L’auteur de ce courrier très inquiétant y demanderait l’arrêt immédiat de la comédie musicale qu’il juge « blasphématoire ». « Jésus ne prononce pas de paroles écrites par un pêcheur, c’est-à-dire vous », serait-il écrit dans la lettre explique Closer. La mère du chanteur aurait précisé à la police du 15e arrondissement de Paris que c’est la première fois que son fils fait l’objet d’une telle menace. Une enquête en flagrance aurait été ouverte par le parquet de Paris, selon Closer.

L’Eglise Protestante d’Algérie (EPA) à Oran aurait été fermée, le 9 novembre dernier, par les autorités algériennes parce qu’elle imprimerait “illégalement” des Bibles et des publications destinées à l’évangélisation, rapporte World Watch Monitor.

En effet, l’église située à Aïn Turck, à une quinzaine de km de la ville d’Oran, est accusée d’imprimer de façon “illégale” des textes servant à l’évangélisation. Une accusation que le président de l’EPA, Mahmoud Haddad, qualifie d’”infondée”.

L’église est “reconnue par le gouvernement depuis 1974 et est accréditée auprès du ministère de l’Intérieur”, soutient M. Haddad, affirmant qu’il n’y a eu aucune “impression d’évangiles ou de publications chrétiennes à l’intérieur des locaux”.

Dans une dernière initiative pour courber la liberté d’expression et la liberté religieuse en Turquie, le président Erdogan a pris le contrôle de six églises dans la ville du sud-est de Diyarbakir.

La saisie des lieux de culte ordonnée par l’État turc n’est que le dernier d’un certain nombre de durcissements inquiétants vis-à-vis des chrétiens. Parmi les 6 églises catholiques, protestantes ou orthodoxes, l’une a plus de 1 700 ans, preuve supplémentaire de la présence historique des chrétiens depuis les premiers siècles. Ces églises sont désormais la propriété de l’Etat turc, dont 98% de la population est musulmane. Les chrétiens ne représentent que 0,4% de la population.

Partager cette video sur Facebook

L’ordre de saisie a été prononcé le 25 mars 2017. Le gouvernement Erdogan prétend vouloir reconstruire le centre historique de la ville, partiellement détruit après 10 mois de conflit urbain entre les forces gouvernementales et le PKK.

Mais les chrétiens et leurs défenseurs rejettent cet argument. Ils craignent des restrictions de la liberté religieuse, et des représailles contre les chrétiens. Pour le pasteur Ahmet Guvener :

« Le gouvernement n’a pas pris ces biens afin de les protéger. Il l’a fait pour les acquérir. »

L’association des avocats de Diyarbakir a officiellement déposé un appel à l’action du gouvernement.

« Cette décision, qui semble être faite à la demande du ministère de l’Environnement et de l’Urbanisme sans motif ni justification, est inacceptable dans les limites de l’ordre constitutionnel. »

En réponse à cela, les ministres ont rappelé avoir saisi un certains nombres de mosquées de la ville, mais contrairement aux églises qui ne subsistent que par le don des fidèles, les mosquées sont financées par l’Etat. Leur avenir est certain et sécurisé.

Selon la conseillère du sénateur américain Ted Cruz, Victoria Coates, la saisie s’inscrit dans un modèle au Moyen-Orient, où les chrétiens sont systématiquement déplacés et persécutés.

« Ce qui se passe dans le sud de la Turquie est trop caractéristique au Moyen-Orient aujourd’hui. Les communautés chrétiennes anciennes sont déplacées et persécutées par la violence sectaire. »