Archives pour la catégorie Pédophilie

ausage Party, un film que digère mal la Manif pour tous

Brenda la brioche et Franck le knacki dans le film d'animation Sausage Party, en salles ce mercredi 30 novembre.

Alors que le dessin animé trash de Conrad Vernon et Greg Tiernan est sorti en salles ce mercredi 30 novembre, le mouvement issu de la contestation contre la loi Taubira et les associations familiales catholiques réclament son interdiction aux moins de 17ans.
Cela dit, le film d’animation, sorti en salles ce mercredi 30 novembre, ne vole pas vraiment au-dessus de la ceinture. Décrivant les aventures de Franck, fougueuse saucisse rêvant de  ……. Brenda, la brioche et voisine, le dernier long-métrage de Conrad Vernon et Greg Tiernan assume un ton résolument trash, dans la pure tradition des dessins-animés américains South Park ou American Dad.
Il n’en fallait pas moins pour provoquer l’ire de la Manif pour tous. Les réactions contre le film démarrent dès ses premières heures de sortie en salles du film, ce mercredi 20 novembre. Bien que Sausage Party soit déjà interdit aux moins de 12 ans, le collectif juge inadmissible qu’«un film d’animation pornographique» soit visible par des jeunes adolescents.
Sur le compte Twitter de la Manif pour tous, on peut ainsi lire: «Aujourd’hui sort #SausageParty, film d’animation porno+++, interdit aux -17ans aux US et… -12ans en France.#SOS»

Depuis l’affaire Dutroux, les crimes sexuels contre les mineurs sont un sujet de hantise sociale.
Prévenir le passage à l’acte et la récidive sont devenus une véritable préoccupation collective.
Coupant court avec le traitement émotionnel réservé habituellement par les médias à ce sujet sensible, le documentaire souligne l’extrême diversité des cas de pédophilie et la difficulté à trouver des réponses médicales et judiciaires adaptées. Punir ? Soigner ?
En prison, le suivi psychiatrique n’est pas systématique. Et police et justice ne savent pas comment traiter la pédophilie abstinente, c’est-à-dire sans passage à l’acte. Des traitements existent, des médicaments inhibiteurs jusqu’à la castration chimique mais ont montré leurs limites… Moi je n’ai pas de pitié pour ces gens là…..deja ils n’en n’ont pas pour leurs victimes…..ce sont des Monstres